retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Congo-BrazzavilleProvince de l'Equateur - Dr Eteni Longondo déclare la fin de l'épidémie d'Ebola

Les dépêches de Brazzaville | Congo-Brazzaville | 19/11/2020 | Lire l'article original

Le 18 novembre marque la fin de la onzième épidémie de la maladie à virus Ebola dans la province de l'Equateur déclarée depuis le 1er juin 2020. Au total, cent dix- neuf cas ont été déclarés confirmés dont onze probables. Soixante-quinze personnes ont été guéries et cinquante-cinq décès ont été rapportés.

Le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo, a annoncé la bonne nouvelle de la fin de la maladie tout en remerciant les différents partenaires qui ont contribué à cette réussite. « En ce mercredi 18 novembre, je suis heureux de déclarer solennellement la fin de la maladie à virus Ebola dans la province de l'Equateur », a-t-il déclaré tout en exprimant sa gratitude à tous les partenaires, tous les agents du ministère de la Santé, les membres du comité technique de la riposte conduit par le Pr Muyembe. Le ministre de la Santé a fait savoir qu'au moment où la RDC célèbre la fin d'Ebola dans la province de l'Equateur, le pays fait face à une autre maladie, à savoir la covid-19. Pour vaincre ce fléau, le patron de la santé a invité la population au respect des gestes barrières.

Pour sa part, la directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, Dr Matshidiso Moeti, a souligné que venir à bout de l'un des pathogènes les plus dangereux au monde au sein de communautés isolées et difficiles d'accès prouve ce qu'il est possible de réaliser lorsque la science et la solidarité convergent. « La technologie utilisée pour conserver le vaccin contre Ebola à des températures extrêmement basses sera utile lorsqu'il s'agira d'acheminer le vaccin anti covid-19 en Afrique. Combattre Ebola en parallèle de la covid-19 n'a pas été aisé, mais l'essentiel de l'expérience acquise pour une maladie peut être transféré à une autre et souligne l'importance d'investir dans la préparation aux urgences et de renforcer les capacités locales », a-t-elle renchéri.

Dr Matshidiso est d'avis que la fin de cette épidémie rappelle que les gouvernements et leurs partenaires doivent continuer de concentrer leur attention sur d'autres urgences, alors que le combat contre la covid-19 se poursuit. « Il est nécessaire d'investir davantage dans le renforcement des capacités de base des pays à mettre en œuvre le Règlement sanitaire international. Améliorer l'état de préparation résultera en une meilleure riposte aux menaces découlant de maladies à propension épidémique et en atténuera l'impact social et économique », a-t-elle recommandé.

Au pire de la flambée, plus de cent experts de l'OMS étaient sur le terrain, en soutien de la riposte mise en place par le gouvernement de la RDC. Maintenant que la onzième épidémie est finie, il nous revient de maintenir la vigilance et une surveillance soutenue car de nouvelles flambées sont toujours possibles dans les mois à venir. A cet égard, l'OMS et d'autres partenaires procèdent actuellement à d'importantes actions pour améliorer les capacités opérationnelles critiques de la province de l'Équateur dont la formation de personnels se trouvant en première ligne.

Blandine Lusimana

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !