retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

CamerounCovid-19 : le scénario d'une nouvelle vague redouté après les fêtes de fin d'année

StopBlaBlaCam | Cameroun | 09/12/2020 | Lire l'article original

Le Cameroun fait face à une «recrudescence» des cas de Covid-19, avec une augmentation du nombre de personnes infectées dans les communautés. Plus de 2.000 nouveaux cas ont été enregistrés en l'espace d'un mois.

De 24.189 cas positifs confirmés au 1er décembre, le pays enregistrait 24.560 cas au 4 décembre, selon les chiffres communiqués par le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie.
Soit 371 nouvelles infections en 72h. Cette hausse des contaminations coïncide avec la reprise des activités dans différents secteurs (retour à l'école, reprise des compétitions sportives, etc.).

«Le fait que ce retour à la vie normale soit permis ne veut pas dire que le combat contre le coronavirus est gagné. Au contraire, la reprise de toutes ces activités favorise le contact entre les personnes et la propagation du virus dans les communautés si les mesures de prévention ne sont pas effectives», affirme Dr Linda Esso, sous-directrice de la lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au Minsanté.

La situation est jugée préoccupante par les autorités sanitaires, surtout à l'approche des fêtes de fin d'années propices aux retrouvailles en famille ou aux rassemblements de masse. De quoi susciter la crainte d'une nouvelle vague épidémique du coronavirus après Noël ou dès le début de l'année 2021.

«En cette période de fin d'année marquée par des festivités qui approchent à grands pas, nous devons rester prudents et solidaires pour éviter la survenue d'une nouvelle flambée épidémique de Covid-19 dans notre pays. Nous devons continuer de protéger les personnes vulnérables dans notre pays, notamment les personnes âgées, les personnes en situation de handicap [et] les personnes porteuses de maladies chroniques en adoptant à nouveau de bons comportements», a déclaré Dr Esso lors du point d'information quotidien sur la maladie ce mardi 8 décembre.

Cela passe par le respect strict des mesures barrières édictées par le gouvernement et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), «condition sine qua non pour la reprise du cours normal de la vie et des activités sans courir le risque de devoir faire face à une augmentation incontrôlable des cas de Covid-19», dit-elle, en appelant la population entière à la responsabilité et à ne pas baisser la garde.

Patricia Ngo Ngouem

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !