retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

SénégalEbola : le CNGE "en alerte et veille maximale" (DGS)

Homeview Sénégal | Sénégal | 24/02/2021 | Lire l'article original

(APS) – Le comité national de gestion des épidémies (CNGE) "est en alerte et en veille maximale" avec la réapparition de la maladie à virus Ebola en Guinée voisine il y a de cela une dizaine de jours, a assuré sa coordinatrice, docteur Marie Khemesse Ngom Ndiaye. Avec la réapparition de la maladie à virus Ebola, signalée en Guinée, "rien n'est écartée dans la stratégie de riposte", a expliqué docteur Marie Khemesse Ngom Ndiaye, par ailleurs directrice générale de la Santé.

"Le CNGE va continuer de gérer les aspects de l'épidémie de Covid-19, mais à cette nouvelle étape de la lutte avec le lancement de la campagne de vaccination, c'est le comité de suivi et de contrôle des opérations de vaccination qui sera plus proche de la stratégie nationale mise en place", a-t-elle précisé dans un entretien avec l'APS.

Le CNGE "est là également pour gérer d'autres épidémies, comme la fièvre jaune" contre laquelle une campagne de vaccination a été lancée il y a quelques jours dans des régions situées au nord et à l'est du territoire sénégalais, a relevé docteur Ndiaye.

La campagne de vaccination lancée mardi dans les jardins du ministère de la Santé et de l'Action sociale, est "une des plus grandes stratégies du CNGE dans le cadre de la riposte contre la COVID-19", a souligné la directrice générale de la Santé.
"Nous sommes devant une maladie transmissible, très contagieuse, c'est pourquoi depuis le temps de préparation avant la notification du premier cas, nous avions mis dans le plan de riposte cette stratégie de vaccination", a-t-elle ajouté.

Etant donné que cette campagne de vaccination concerne "une pandémie, le vaccin est sous tension, mais le chef de l'Etat a tout fait pour qu'on ait les premières 200 000 doses", selon docteur Ndiaye.
"Le Sénégal est dans l'initiative Covax avec tout le système des Nations unies et dans les jours à venir, les autres doses seront reçues pour une bonne couverture vaccinale", a-t-elle assuré.

La cérémonie de lancement de mardi se veut "juste symbolique", et "dans les prochains jours, la vaccination proprement dite va commencer au niveau opérationnel dans toutes les régions, les coins les plus reculés du Sénégal", selon la directrice générale de la Santé. Au premier jour de la campagne de vaccination, 82 personnes parmi les cibles jugées prioritaires ont été vaccinées au siège du ministère de la Santé et de l'Action sociale. Il s'agit de membres du personnel de santé, de personnes âgées de 60 ans et celles atteintes de maladies chroniques, comme le diabète ou l'hypertension.

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !