retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

TogoImposer un suivi gynécologique régulier

Républicoftogo | Togo | 06/07/2021 | Lire l'article original

Le cancer du col de l'utérus fait près de 500 victimes chaque année au Togo. Triste palmarès. Il vient juste derrière le cancer du sein comme cause de mortalité chez les femmes.

Le cancer du col de l'utérus peut apparaître à tout âge, à partir de 25-30 ans. Dans la plupart des cas, il est lié à une infection virale.
Un suivi gynécologique régulier est recommandé. En effet, c'est au cours d'une consultation avec son médecin que peut être pratiqué le frottis, examen de dépistage des lésions précancéreuses (dysplasies) et du cancer du col de l'utérus, et que peuvent être détectés les signes cliniques précoces du cancer, indique le cancérologue Kossi Ahadi.

Le seul moyen de savoir si on n'a la maladie ou pas c'est le dépistage précoce que les femmes togolaises, malheureusement ne font pas. Selon, M. Ahadi, il est important qu'un travail soit fait dans ce sens.

"Le gouvernement doit investir dans la prévention primaire et secondaire du cancer du col de l'utérus et du cancer du sein. C'est-à-dire qu'il faut d'abord la sensibilisation et l'information du public", explique-t-il.

Les cancers du col utérin sont de bon pronostic lorsqu'ils sont détectés à un stade précoce, ce qui est souvent le cas. Selon la nature de la tumeur, le médecin choisira le traitement le plus adapté : chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie ou association de ces techniques.

Ces dernières années, la recherche a rendu possible de grandes avancées dans le domaine de la prévention, du dépistage et des traitements.

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !