retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Odonto-Stomatologie tropicale - 1ère revue dentaire internationale panafricaine - Plus d'informations


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Burkina FasoBurkina Faso : Une campagne pour promouvoir la vaccination des enfants de moins de 5 ans et pour promouvoir aussi la vaccination des adultes contre le covid-19

Le Faso | Burkina Faso | 10/09/2021 | Lire l'article original

Ce vendredi 10 septembre 2021, le maire de l'arrondissement 4 de Ouagadougou a procédé au lancement officiel de la campagne de promotion de la vaccination des enfants de 0 à 5 ans et de la vaccination des adultes contre le covid-19 dans les zones non loties de Ouagadougou. Cette campagne est une initiative du Centre d'éducation et de réinsertion sociale des enfants (CERESSE/BF) en partenariat avec l'UNICEF.

A travers cette campagne de promotion de la vaccination des enfants de 0 à 5 ans et celle des adultes contre le covid-19, il s'agit pour le CERESSE/BF et l'UNICEF de former 220 relais communautaires des quartiers et villages hors lotissement de la commune de Ouagadougou sur la nécessité de se vacciner, seul moyen de se protéger contre les maladies. Il s'agira concrètement de les former sur la communication de proximité adressées à des populations sous informées et vivant dans la précarité, voire dans l'extrême pauvreté, résidant dans les zones non loties.

« Nous avons opté pour les personnes venant de ces zones parce que nous partons du principe qu'il y a des zones qui sont sans accès à l'information, il y a des zones qui sont sans infrastructures réelles et il y a des zones où il y a plus de privilégiés et il y a des zones de personnes moins privilégiées. Nous pensons que, du moment où il y a des personnes privilégiées qui ont accès à internet et aux médias de masse, il faut s'intéresser à ceux qui ont besoin d'avoir l'information pour donner la santé à leurs enfants pour leur éviter la poliomyélite et toutes sortes de maladies. Nous n'avons pas épargné cette pandémie du covid-19 qui fait des ravages. Se faire vacciner, c'est se donner la chance d'éviter la maladie. C'est le contraire qui peut être désastreux pour le Burkina, selon l'UNICEF et le ministère de la Santé », a laissé entendre M. Zaïdi Compaoré, président du CERESSE/BF.

A l'issue de la formation, les relais devraient être capables de conduire des activités de promotion de la vaccination des enfants de moins de 5 ans et la vaccination contre le covid-19 dans les zones non loties de Ouagadougou. La formation servira également de cadre pour susciter l'engagement des leaders religieux, traditionnels, administratifs, associatifs, de femmes et de jeunes dans la promotion de la vaccination des enfants de moins de 5 ans et celle contre le covid-19 pour les adultes.

A l'issue de la formation et par le travail de sensibilisation que feront les relais, le CERESSE/BF espère obtenir l'adhésion des parents et tuteurs d'enfants des zones non loties de Ouagadougou, mais également obtenir l'adhésion des populations de ces zones à la vaccination contre le covid-19.

Le maire de l'arrondissement 4 de Ouagadougou, Anatole Bonkoungou, qui a procédé au lancement officiel de la campagne, a invité les parents à faire vacciner leurs enfants selon le calendrier vaccinal et à se faire eux-mêmes vacciner contre le covid-19. « J'invite les parents à présenter les enfants aux agents qui assurent la vaccination des tout-petits contre les maladies. C'est à travers cela que nous allons pouvoir véritablement donner la joie au sein de nos familles parce qu'un enfant vacciné nous rassure plus qu'un enfant qui n'a pas bénéficié de vaccination par ces temps qui courent. A l'adresse des personnes âgées, je leur demande de se faire vacciner contre la maladie à coronavirus. Moi qui vous parle, je me suis déjà vacciné et je lance cet appel à l'endroit de la population de se faire vacciner. C'est à travers cela que nous allons nous protéger et protéger les autres parce que nous mettons un frein à la maladie », a indiqué le maire.

Le chef de Toukin, présent à la cérémonie d'ouverture, a salué l'initiative du CERESSE/ BF et de l'UNICEF. Il a tenu à rappeler que la vaccination aussi bien pour les enfants que celle contre le covid-19 se fait partout dans le monde et permet de se protéger. C'est pourquoi, il a invité les populations de son quartier à se vacciner contre le covid-19. « Les autorités ne peuvent pas souhaiter du mal à la population. C'est parce que la vaccination est une bonne chose qu'eux-mêmes donnent l'exemple en se faisant vacciner. Nous devons donc tous nous faire vacciner pour nous protéger contre le covid-19 », a indiqué le chef.

Justine Bonkoungou

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !