retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

GabonGabon : Le préservatif en quête d'une performante chaîne de distribution

Gabon Review | Gabon | 24/09/2021 | Lire l'article original

Organisé par la Croix-Rouge gabonaise (CRG) sous la coordination du RENAPSAJ et appuyé par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), un atelier sur l'Approche régional d'accès universel au préservatif (Araup) s'est tenu à Lambaréné. Regroupant tous les principaux intervenants de la chaine de distribution du préservatif, l'idée était d'harmoniser leurs actions pour assurer une accessibilité des préservatifs sur l'ensemble du territoire national.

Les 23 et 24 septembre, la ville de Lambaréné a abrité un atelier sur l'Approche régional d'accès universel au préservatif (Araup), une initiative mise en place dans le cadre du Projet de prévention du Sida en Afrique centrale (PPSAC). Déjà organisé dans les autres pays bénéficiaires du PPSAC, l'Araup qui n'a jamais été mis en œuvre au Gabon a pour objectif d'harmoniser les actions nationales des différents intervenants dans le domaine de la lutte contre le sida et surtout faciliter l'accès aux préservatifs. A en croire l'expert Croix-Rouge gabonaise (CRG), facilitateur de l'atelier, au Gabon les différents acteurs du domaine ne coordonnent pas suffisamment leurs actions.

2 millions des préservatifs pour une bonne couverture

Ce qui pose un problème de la qualité de la distribution. «Au Gabon, les besoins en matière de préservatifs sont d'au moins 2 millions. Cela sous entend que si on prend en compte les stocks de préservatifs disponibles au niveau des secteurs public, pharmaceutique, privé commercial et associatif, on peut largement couvrir tous les besoins en préservatif», a déclaré Juste kelvin Mounanga Nzengue, chef de projet marketing social à la CRG. «Le problème que nous devons régler est celui de la qualité de la distribution», a-t-il ajouté.

Si Parfait Mayombo, le coordonnateur adjoint du RENAPSAJ a pour sa part insisté sur le fait que les besoins annuels en matière de préservatifs sont identifiés et qu'une feuille de route Araup est élaborée, validée et diffusée, l'on note que l'atelier s'est donc attelé à produire une une feuille de route pour un accès universel au préservatif et mettre en place un groupe thématique Araup préservatif.

Appuyé techniquement et financièrement par le Fonds des Nations unies pur la population (UNFPA), coordonné par le RENAPSAJ et facilité par la Croix-Rouge gabonaise (CRG), cet atelier devrait aider le Gabon à avoir un circuit performant et dynamique de distribution des préservatifs.

Alix-Ida Mussavu

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !