retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

BéninLa consommation des stupéfiants et des thématiques en lien avec la santé sexuelle et reproductive au cœur d'une semaine santé à Kountori

Agence Bénin presse | Bénin | 25/09/2021 | Lire l'article original

Kountori (Cobly), 25 Sept. 2021 (ABP) - Plusieurs centaines d'adolescents et jeunes de l'arrondissement de Kountori dans la commune de Cobly, à la faveur d'une semaine santé, organisée par Bupdos Ong avec l'appui technique de Plan international Bénin et le ministère Allemand de la Coopération et du Développement, ont été, entre autres sensibilisés, du 21 au 25 septembre 2021, sur une sexualité responsable, les maladies sexuellement transmissibles et la consommation des stupéfiants.

A travers une démarche qui prône des échanges dans le divertissement, le psychologue, Alexis Ganlalo, appuyé du superviseur, des animateurs et animatrices de Bupdos Ong, a conscientisé ces adolescents et jeunes, qui majoritairement sont des élèves et apprentis artisans.

 « Ici à Kountori, les stupéfiants les plus consommés, notamment par les jeunes, sont le tramadol, le sodabi, quatre carré et du formol », ont cité plusieurs jeunes qui ont pris la parole à cet effet. A travers des exemples atypiques et une pédagogie qui privilégie une interaction cordiale, l'équipe associée à cette semaine santé, a fait toucher du doigt, à ces adolescents et jeunes, en perte de repère et surtout en quête de boussole, les conséquences de ces différents produits, notamment sur leur santé et leur avenir. 

« Regardez juste dans votre environnement immédiat, beaucoup de jeunes sont devenus fou à cause de la consommation de ces stupéfiants, d'autres trainent des problèmes de foi, sans oublier la dépravation de nos mœurs et valeurs », a fait savoir le psychologue.

Au-delà de ces conséquences, l'on a établi également la corrélation qui existe entre la consommation des stupéfiants et les déviances sexuelles et autres que l'on observe au sein des communautés en occurrence des adolescents et jeunes.

Plusieurs autres thématiques, dont le « harcèlement sexuel en milieu scolaire » et la « Grossesse à l'adolescence : Psychopathologie », en lien avec la santé sexuelle et reproductive, ont été aussi développées pendants les cinq jours qu'a duré cette semaine santé de Kountori.

Il faut préciser que le traditionnel atelier d'expression dénommé « Feu de joie » des semaines santé, animé par le psychologue, Alexis Ganlalo, était aussi au rendez-vous et a surtout permis à une dizaine de jeunes d'exposer les problèmes qui affectent leur équilibre psychique et hypothèquent leur avenir.

ABP/IM/CG

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !