retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Odonto-Stomatologie tropicale - 1ère revue dentaire internationale panafricaine - Plus d'informations


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Burkina FasoAssociation Burkinabè des sages femmes et maïeuticiens : Blanche Zoungrana succède à Mariam Nonguierma

Le Faso | Burkina Faso | 27/09/2021 | Lire l'article original

L'Association burkinabè des sages femmes et maïeuticiens (ABSFM) a organisé une cérémonie de passation de service le 25 septembre 2021 à Ouagadougou. Après six ans passés à la tête de l'association, Mariam Nonguierma passe la main à Blanche Zoungrana pour un mandat de trois ans.

Œuvrer à la cohésion sociale des sages femmes et maïeuticiens du Burkina Faso à travers une forte mobilisation et œuvrer pour leur implication dans les activités de l'ABSFM ; travailler au rayonnement de l'association à l'intérieur et à l'extérieur du pays et appuyer le ministère de la Santé dans la réalisation de certains projets de réduction de la mortalité maternelle et infantile… Ce sont les trois piliers sur lesquels Blanche Zoungrana, la présidente entrante, a placé son mandat.

« Nous allons tout d'abord maintenir les acquis de nos devanciers afin de les renforcer. Un plan de communication sera fait pour toucher les sages femmes à tous les niveaux du Burkina afin de renforcer leurs capacités et compétences pour qu'ils aient une visibilité sur le plan national », a précisé la présidente entrante, Blanche Zoungrana.

La présidente sortante, Mariam Nonguierma, a invité ses successeurs à redoubler d'effort afin de toujours préserver la cohésion entre les sages femmes pour la bonne marche de l'association.

« Apres deux mandat de trois ans, nous nous sommes dit que pour la bonne gouvernance et le leadership, il faut alterner. Nous avons donc jugé utile de céder la place à une nouvelle génération afin qu'elle aussi apporte sa contribution au bon fonctionnement de l'association. Nous avons contribué du mieux que nous pouvons. Nous avons réussi à avoir des voitures, du matériel et des projets en faveur de notre association », a-t-elle dit.

A entendre Claire Belemkoabga, sage-femme à l'hôpital de Bogodogo, l'équipe sortante a mené à bien sa mission car elle a contribué au rayonnement et à la notoriété de la profession de la sage-femme. Elle espère que la nouvelle équipe pourra faire plus.

« Il est difficile de s'auto-évaluer mais je dirais de façon globale que, durant notre mandat, nous avons travaillé à rehausser la profession. Etant donné que l'œuvre humaine n'est jamais parfaite, nous comptons sur le bureau entrant pour qu'il maintienne les acquis et corrige les insuffisances qui ont pu être constatées », a jouté la trésorière sortante, Céline Zongo. Blanche Zoungrana est désormais la sixième présidente de l'association Burkinabè des sages-femmes et maïeuticiens, créée depuis 1973.

Hanifa Koussoubé

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !