retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

SénégalPrévention des maladies : vers la diffusion de recommandations alimentaires nationales

Agence Presse Sénégalaise | Sénégal | 01/10/2021 | Lire l'article original

Thiès, 30 sept (APS) - Des recommandations alimentaires nationales sur lesquelles divers spécialistes travaillent depuis quatre ans pour prévenir les maladies de façon globale, vont être diffusées d'ici 2022, a annoncé, jeudi, le professeur Saïd Nourou Diop, ancien chef de service au centre de diabète Marc Sankalé de Dakar. "Nous sommes en train, depuis quatre ans, de travailler sur des recommandations alimentaires nationales dans le cadre de la prévention globale des maladies", a-t-il dit à l'APS.

S'exprimant en marge des 3-èmes journées d'endocrinologie et de diabétologie pratiques, qui se tiennent jeudi et vendredi à Thiès, le Professeur Diop a précisé que les recommandations à l'étude ne concernent pas seulement le diabète et l'hypertension. Cette rencontre est organisée par le Réseau métabolisme, diabète et nutrition, en collaboration avec l'Institut d'endocrinologie et nutrition. Il s'agit de faire en sorte que les populations soient "mieux informées par rapport à la bonne alimentation et surtout en tenant compte des ressources locales", a-t-il expliqué.

Selon lui, ces études menées, au premier chef, par des scientifiques, ont été commanditées par les autorités sanitaires, appuyées par leurs partenaires. En plus des acteurs de la santé, ceux de la nutrition, du commerce, de la douane, etc. sont impliqués dans ces travaux. "Les recommandations sont en cours, et j'espère que d'ici 2022, ces recommandations seront largement diffusées", a dit le Professeur Diop. Les travaux ont été freinés par la Covid-19, a-t-il signalé, ajoutant que les conclusions des recommandations alimentaires nationales ont été tirées. "Il faudra qu'on fasse tôt pour que les populations se les approprient", estime le diabétologue, pour qui cette appropriation populaire à tous les niveaux est l'"élément le plus important".

"C'est ça aussi l'éducation thérapeutique".

ADI/ASG

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !