retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Côte d'IvoireJournées nationales de lutte contre les AVC : Renforcer la prévention et la prise en charge dans le milieu du travail

Fraternité matin | Côte d'Ivoire | 02/10/2021 | Lire l'article original

Cette année, les Journées nationales de lutte contre les Avc (Jnl-Avc 2021) ont décidé de se concentrer sur la frange de la population la plus exposée aux Accidents vasculaires cérébraux (Avc), à savoir les travailleurs. D'où le thème central : « Les défis du travailleur victime d'Avc ». L'événement qui est organisé par l'Ong Avc Espoir se tient les vendredi 29 et samedi 30 octobre 2021, à l'espace Latrille Events sis aux Deux-Plateaux.

La présidente fondatrice d'Avc Espoir, Chantal Benelde Gnahouo, elle-même ancienne rescapée d'Avc, explique le choix de ce thème : « Eu égard à la gravité de la maladie, de sa surgescence brutale et imprévisible, et de ses conséquences invalidantes et bien souvent irréversibles, les Avc constituent pour les victimes un traumatisme voire un choc psychologique important dont la gestion post-crise demeure problématique, notamment pour les personnes en activité. Ce qui justifie le fait qu'on ait décidé de nous pencher cette année sur les défis du travailleur victime d'Avc ».

L'objectif principal visé cette année est de parvenir au renforcement et à une meilleure structuration de la prévention de la maladie dans le milieu du travail. En effet, à en croire la présidente de l'Ong Avc Espoir, en Côte d'Ivoire, les Avc représentent le 1er motif d'hospitalisation en médecine interne avec en moyenne 35% des cas d'hospitalisation et une gravité préoccupante de l'ordre de 100% de déficit moteur, 30% de trouble de la vigilance et de 28% de trouble du langage avec un taux de décès qui oscille entre 25 et 40%.

« Même si l'on ne dispose pas encore de données exactes, une chose est claire : les enjeux en termes d'incidence et du poids des travailleurs victimes d'Avc sur l'économie nationale ainsi que leur réinsertion socioprofessionnelle sont indéniables », estime Chantal Gnahouo.

En effet, il y a encore beaucoup à faire en ce qui concerne la prévention et la prise en charge des travailleurs (du privé comme du public) victimes d'Avc. Les statistiques sont insuffisantes et peu actualisées, le cadre juridique autour de cette maladie encore inexistant, de même que le parcours du malade victime d'Avc, très peu de structures d'accompagnement des familles ou entreprises impactées... « alors qu'on sait tous qu'un Avc c'est tout un bouleversement social. Et en général dans les familles, c'est le pourvoyeur de ressources c'est-à-dire la personne qui travaille en l'occurrence le père ou la mère qui en est victime. Ainsi, c'est toute la famille qui s'en trouve impactée », appuie Chantal Gnahouo.

Les Jnl-Avc 2021 seront donc l'occasion idéale pour se poser les bonnes questions sur la façon dont cette maladie est gérée en Côte d'Ivoire afin de mener, avec des experts de renom et des personnes ressources attendues, les réflexions utiles, susceptibles de déboucher sur des recommandations pertinentes en vue d'une meilleure gestion et prise en charge des travailleurs victimes d'Avc.

2500 participants, entre autres, des travailleurs victimes d'Avc, des autorités politiques et administratives, des chefs d'entreprises, des médecins d'entreprises, des experts de la question, etc. sont attendus pendant les deux jours. Il y aura des conférences, des panels, des ateliers thématiques de renforcement des capacités des médecins sur la prise en charge des facteurs de risque des Avc et des témoignages.

Une marche pour la sensibilisation est prévue le 29 octobre avant la cérémonie d'ouverture officielle de l'événement.

Faustin Ehouman

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !