retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Congo-BrazzavilleUn vaccin contre le paludisme approuvé par l'OMS

Les dépêches de Brazzaville | Congo-Brazzaville | 12/10/2021 | Lire l'article original

Sous le sceau de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le premier vaccin contre le paludisme est recommandé pour les enfants d'Afrique subsaharienne et d'autres régions à risque.

Le vaccin approuvé est aussi le tout premier contre toute maladie parasitaire. « J'ai commencé ma carrière en tant que chercheur sur le paludisme et j'attendais avec impatience le jour où nous aurions un vaccin efficace contre cette maladie ancienne et terrible. Et aujourd'hui est ce jour, un jour historique. Le vaccin change le cours de l'histoire de la santé publique », a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. « C'est probablement l'un des vaccins les plus efficaces que l'on puisse réellement utiliser en Afrique en ce moment », a indiqué, à son tour, le directeur du Programme mondial de lutte contre le paludisme de l'OMS, Pedro Alonso.

L'OMS recommande le vaccin antipaludique RTS,S/ AS01 pour une utilisation en Afrique subsaharienne. Plus de 260 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année du paludisme en Afrique. Les progrès dans la réduction du fardeau du paludisme sont au point mort, a déclaré Adhanom Tedros. « Pendant des siècles, le paludisme a hanté l'Afrique subsaharienne, causant d'immenses souffrances personnelles », a rappelé la directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, Matshidiso Moeti. Ajoutant : « Nous avons longtemps espéré un vaccin efficace contre le paludisme et maintenant, pour la première fois, nous avons un tel vaccin recommandé pour une utilisation généralisée ».

Une recommandation qui fait suite à l'analyse des preuves par deux organismes de l'OMS d'un programme pilote en cours au Ghana, au Kenya et au Malawi qui a vacciné plus de 800 000 enfants depuis 2019, considérant le vaccin comme «sûr ».

Le vaccin a été développé par GlaxoSmithKline avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates. Les recommandations de l'OMS comprennent l'administration de quatre doses aux enfants à partir de l'âge de cinq mois jusqu'à environ dix-huit mois. Les experts de la santé ont averti que ce vaccin ne remplace pas d'autres efforts visant à réduire la transmission, y compris les moustiquaires imprégnées d'insecticide. Aucun vaccin n'est complètement efficace, et celui-ci n'est que modestement puissant, avec des essais montrant qu'il est efficace de 40 % pour réduire les cas de paludisme clinique et qu'il réduit de 30 % les cas graves de cette maladie, a déclaré Mary Hamel, responsable technique principale de l'OMS, alors que les chercheurs souhaiteraient un vaccin avec un taux d'efficacité plus élevé.

Noël Ndong

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !