retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

GuinéeUne activiste fustige la banalisation du viol en Guinée

Guinée 360 | Guinée | 18/10/2021 | Lire l'article original

Le viol, un phénomène qui prend de l'ampleur dans notre société. Des femmes et mineures, personne n'est à l'abri du mal malgré les mesures dissuasives et les communications faites pour conscientiser les citoyens.

Interrogée sur la question, une activiste des droits des femmes fustige la banalisation du viol devenu un phénomène préoccupant en Guinée. Djenabou Diallo, directrice de l'ONG "Mon enfant Ma vie", s'insurge contre ce fléau et invite la justice à punir les violeurs.

«Malgré la communication, jusqu'à présent on en subit. Aujourd'hui, il y a deux corporations, lorsqu'on a des problèmes, on se dirige vers la gendarmerie, la police ou chez les médecins. M'Mah Sylla est partie juste parce qu'elle était malade. Elle s'est dit, dans ma société il y a quelqu'un qui a été former pour me soigner», s'indigne t-elle. Certaines personnes accusent la victime M'mah Sylla, la dame ayant récemment été victime d'un viol par des médecins d'être consentante. Une situation que fustige cette activiste des droits des femmes.

«Comment on peut dire que M'Mah Sylla a chercher cela. Ce médecin l'a drogué et a abusé d'elle. Elle est traumatisée à cause de cette même société. Et si elle n'a pas parler après son premier abus, c'est à cause de ceux qui sont entrain de la juger», déplore t-elle dans l'émission Alinéa sur FIM FM.

Madeleine Kotus

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !