retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Côte d'IvoireCancer du sein : Les femmes enseignants-chercheurs s'engagent dans le combat

Fraternité matin | Côte d'Ivoire | 24/10/2021 | Lire l'article original

La Directrice du Cnrao, Pr Judith Didi-Kouko Coulibaly, a invité ses collègues mathématiciennes, historiennes, géographes, géologues, psychologues, sociologues, pharmaciennes, biologistes, médecins et des autres spécialités à se mobiliser à travers leurs travaux de recherches.

A l'occasion d'une Journée qui leur était dédiée, les chercheures et enseignantes chercheures par le truchement de leur amicale dite Association des femmes enseignants-chercheurs de Côte d'Ivoire (Afemci) ont pris l'engagement de contribuer à la lutte contre le cancer du sein, dans le domaine d'activités.

Cet évènement, initiative du Centre national d'oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (Cnrao), s'est tenu le samedi 23 octobre, dans ses locaux, sis derrière le Centre hospitalier universitaire (Chu) de Cocody (Abidjan).

« Je voudrais vous assurer que les femmes chercheures sont toutes désormais engagées dans la lutte contre le cancer du sein », a promis la représentante de la présidente de l'Afemci, Pr Nobah Céline épouse Kacou-Wodje, au nom de ses collègues qui ont fait nombreuses le déplacement au Cnrao.

Pr Nobah Céline épouse Kacou-Wodje a notamment salué l'engouement des femmes chercheures à l'évènement, qui traduit à n'en point douter leur volonté d'aider à la lutte contre cette maladie pernicieuse. Elle souhaite que cette journée qui était une aubaine pour elles de renforcer leurs liens favorise l'organisation d'activités de tel type à l'intérieur du pays. De sorte que leurs consœurs dans les zones puissent en bénéficier et la promouvoir. Pour traduire en acte cet engagement, elles se sont faites dépistées, séance tenante dans ledit Centre.

Cette Journée a été organisée par le Centre national d'oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (Cnrao), selon sa directrice Pr Judith Didi-Kouko Coulibaly, à l'intention des femmes enseignants-chercheurs afin de les impliquer davantage dans le combat contre le cancer du sein.

La patronne du Cnrao voudrait ainsi qu'elles soient un relais en termes de l'information et de sensibilisation auprès de leurs étudiantes. Et surtout en tant que chercheures, que leurs travaux contribuent à aller encore plus loin dans la recherche pour relever le nombre de personnes guéries en Côte d'Ivoire. « Chacune dans son domaine a quelque chose à faire », a confié Pr Judith Didi-Kouko Coulibaly. Et de poursuivre : « Les mathématiciennes, les historiennes, les géographes, les géologues, les psychologues, les sociologues les pharmaciennes, les biologistes et les médecins, toutes les spécialités sont concernées ».

Abondant dans le même sens, la marraine de cette initiative, Pr Nandjui Manse Béatrice, doyenne de l'Ufr Sciences médicales d'Abidjan comme le Directeur coordonnateur du Programme national de lutte contre le cancer (Pnlca), Pr Adoubi Innocent, ont invité tour à tour ces chercheures à faire leur cette lutte.

Le Coordonnateur du Pnlca a notamment exhorté les mathématiciennes à apporter leur appui dans les travaux de modélisation sur les cellules cancéreuses. « Le cancer, ce n'est pas seulement le traitement. C'est aussi la recherche fondamentale et appliquée », a clarifié Pr Adoubi Innocent.

Lors de cette Journée, les femmes ont approfondie leur connaissance lors de 3 conférences. L'une sur le thème « Place de la femme enseignant-chercheur de Côte d'Ivoire dans la lutte contre le cancer du sein en Côte d'Ivoire et en Afrique ». La deuxième sur « l'Approche de la psychologie clinique dans la prise en charge des femmes touchées par le cancer du sein ». La dernière sur le rôle du Laboratoire de recherche : Exemple de celui du Cnrao.

Ces conférences ont été animées respectivement par Pr Judith Didi-Kouko Coulibaly, Pr Aka Dago-Akribi Hortense, psychologue clinicienne au Cnra et Pr Boni Catherine, responsable du Laboratoire de biologie du Cnrao.

L'Association des femmes enseignants-chercheurs de Côte d'Ivoire existe depuis 1995. Elle est actuellement présidée par Pr Yao Rita Kacou.

Edouard Koudou

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !