retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

GabonCovid-19 : La 3e vague en baisse et la vaccination fortement recommandée

Gabon Review | Gabon | 10/11/2021 | Lire l'article original

Lors d'une conférence de presse sur la riposte sanitaire contre le Covid-19 animée avec la présidente du Comité national de vaccination contre cette maladie, le 9 novembre, le ministre de la Santé a indiqué que les indicateurs sont plutôt à l'orange avec une tendance baissière de la 3e vague après son pic. Cependant, il recommande fortement la vaccination pour protéger les populations des formes graves et les prémunir d'une éventuelle 4e vague.

«La courbe épidémiologique du Covid-19 au Gabon est marquée par une tendance baissière de la 3e vague avec un pic atteint à la première quinzaine du mois d'octobre» a fait savoir le 9 novembre, le ministre de la Santé lors d'une conférence de presse sur la riposte sanitaire contre le Covid-19. Notant que cette 3e vague est plutôt courte sur la durée, il assure qu'elle est «pernicieuse dans son intensité», au regard des dégâts causés. «De septembre 2021 à ce jour, 93 décès ont été enregistrés contre 42 à la première vague et 85 lors de la 2e», a commenté le ministre de la Santé qui évoque une tension hospitalière. Celle-ci implique en moyenne l'hospitalisation de 80 personnes par jour présentant des formes graves, et nécessitant de l'oxygène avec une moyenne de 8 à 10 bouteilles d'oxygène par jour.

«Malgré la tendance baissière, les hôpitaux reçoivent encore des patients souffrant de formes graves» a déclaré Guy-Patrick Obiang selon qui, une analyse sur les décès révèle que les personnes vaccinées ou non complètement vaccinées «ont payé le lourd tribut» de cette pandémie. Une façon pour lui de rappeler que la vaccination anti covid est fortement recommandée, tant elle protège contre les formes graves à l'origine des décès. «Bien qu'étant loin de l'objectif vaccinal, nous observons ces derniers temps un réel engouement des populations vers les centres de vaccination. 142 452 personnes ont reçu leurs premières doses et 107 933 les deux», s'est-il réjoui.

Une 4e vague aux portes du pays ?

Selon Guy-Partrick Obiang qui indique que les vagues du Covid-19 se suivent tous les 3 mois, avec une couverture vaccinale de 10,6% pendant que le taux global en Afrique est autour de 3%, le pays a dépassé la barre des 10% de couverture vaccinale fixée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) d'ici fin 2021. Rappelant que la stratégie de vaccination sera accélérée dès le 15 novembre 2021 par l'ouverture des unités de vaccination dans les cliniques et pharmacies agréées par le comité national de vaccination (Copivac) et par le démarrage de la campagne de vaccination itinérante dans les départements du Gabon, il assure que l'adhésion des populations à la vaccination permettra de mieux atténuer l'impact sanitaire des prochaines vagues.

«Actuellement l'Europe traverse la 4e vague, et lorsqu'on suit l'évolution de la pandémie, l'Afrique est toujours touchée 2 à 3 mois après la survenue d'une vague au niveau de l'Europe», a-t-il déclaré. Une façon de préparer l'opinion à une 4e vague ? Selon Guy-Patrick Obiang, l'amélioration des indicateurs du taux de couverture vaccinale pourra permettre au pays d'ici le premier trimestre 2022, d'«être beaucoup plus confortable dans l'atténuation de l'impact de cette pandémie».

La présidente du Copivac a souligné que l'intensification de la vaccination concerne toutes les personnes âgées de plus de 18 ans mais les cibles principales restent les personnes âgées de plus de 60 ans, les diabétiques, les hypertendus, les asthmatiques, les obèses, les insuffisants rénaux, les personnels les plus exposés. «Mais tout le monde est appelé à se faire vacciner afin d'augmenter la couverture vaccinale», a déclaré Marielle Bouyou Akotet.

Alix-Ida Mussavu

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !