retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6503 - Mars 2018 - pages 176-182

Contacter Docteur Géril Sekangue Obili Toxoplasmose au laboratoire de parasitologie-mycologie du Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville : aspects séro-épidémiologiquesnote

Auteurs : G. Sekangue Obili, S.N.B. Sekangue Potokoue, B.R. Ossibi Ibara, C. Itoua - Congo-Brazzaville


Résumé

Introduction : La toxoplasmose est une protozoose cosmopolite due à une coccidie intracellulaire obligatoire, Toxoplasma gondii. Elle touche les hommes et les femmes mais elle est redoutée chez les femmes enceintes. Les techniques de diagnostic de routine reposent actuellement surtout sur les techniques ELISA (Enzyme-Linked Immuno-Sorbent Assay) pour la détection des immunoglobulines G et M. A Brazzaville, la prévalence de la toxoplasmose est mal connue. Ainsi, cette étude a pour objectif de déterminer les aspects séro-épidémiologiques de la toxoplasmose au laboratoire de Parasitologie- Mycologie du Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville.
Résultats : Il s’est agi d’une étude transversale allant de septembre 2015 à mars 2016. Elle a concerné les patients reçus au laboratoire pour une sérologie toxoplasmique. La prévalence de la toxoplasmose a été de 46,8%. L’âge des patients variait de 3,6 mois à 49 ans, avec une moyenne de 27,8 ans. Le sex ratio était de 0,03 en faveur des femmes. La sérologie toxoplasmique était plus demandée dans le cas d’un bilan prénatal (92,3%). Elle était surtout prescrite par les gynécologues obstétriciens (49,4%) et les sages-femmes (46,2%). Les patients présentaient trois profils immunologiques : aucune immunoglobuline (51,9% des cas), uniquement des Ig G (45,5%) et Ig M associées aux Ig G (2,6%). La présence d’Ig M a été retrouvée dans les tranches d’âge de [20-29 ans] et [30-39 ans] sans différence significative (p = 0,104). La prévalence de la toxoplasmose dans notre étude est élevée.
Conclusion : Il s’impose de mener des études chez les femmes enceintes dans notre contexte, de rechercher les facteurs de risque et d’évaluer les connaissances, les aptitudes et les pratiques chez les prescripteurs de la sérologie toxoplasmique.

Summary
Toxoplasmosis in the laboratory of Parasitology-mycology of the University Teaching Hospital of Brazzaville: sero-epidemiological aspects

Introduction: Toxoplasmosis is a cosmopolitan protozoose due to an obligatory intracellular coccidian, Toxoplasma gondii. It affects men and women, but it is dreaded in pregnant women. Routine diagnostic techniques are currently based mainly on Enzyme-linked Immuno-Sorbent Assay (ELISA) for the detection of immunoglobulins G and M. In Brazzaville, the prevalence of toxoplasmosis is poorly known. Thus, this study aims to determine the sero-epidemiological aspects of toxoplasmosis in the laboratory of Parasitology-mycology of the University Hospital of Brazzaville.
Results: This was a cross-sectional study from September 2015 to March 2016. It concerned the patients received in the laboratory for toxoplasmic serology. The prevalence of toxoplasmosis was 46.8%. The age of patients ranged from 3.6 months to 49 years, with an average of 27.8 years. The sex ratio was 0.03 in favor of women. Toxoplasmic serology was more requested in the case of a prenatal checkup (92.3%). It was predominantly prescribed by obstetric gynecologists (49.4%) and midwives (46.2%). Patients had three immunological profiles: no immunoglobulin (51.9% of cases), only Ig G (45.5%) and Ig M associated with Ig G (2.6%). The presence of Ig M was found in age groups of [20-29 years] and [30-39 years] with no significant difference (P = 0.104). The prevalence of toxoplasmosis in our study is high.
Conclusion: It is necessary to conduct studies in pregnant women in our context, to look for risk factors and to assess the knowledge, aptitudes and practices of toxoplasmic serology prescribers.

Cet article est actuellement coté note (1,3 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 2629 fois, téléchargé 47 fois et évalué 3 fois. 4 commentaires ont été postés à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !