retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mai 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6605 - Mai 2019 - pages 245-260

Contacter Docteur Fanomezantsoa Raherinantenaina Etude rétrospective à propos de 70 patients opérés pour ischémie critique du membre inférieurnote

Auteurs : F. Raherinantenaina, M.Y. Andriambariarijaona, C.G. Andrianandraina Mamisoa, T.H. Avotsihoarana, H.N. Rakoto Ratsimba, T.M. A Rajaonanahary - Madagascar


Résumé

Introduction : L’ischémie critique est le stade le plus avancé des artériopathies oblitérantes des membres inférieurs. Elle est de mauvais pronostic et nécessite une revascularisation. Notre objectif était de décrire les caractéristiques épidémiocliniques, diagnostiques et thérapeutiques chirurgicales de cette pathologie.
Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive et analytique à propos de 70 patients opérés entre 2012 et 2015, pour ischémie critique du membre inférieur.
Résultats : Il y avait 49 hommes (70%) et un sex-ratio égal à 2,5. L’âge moyen était de 62,7 ans (extrêmes : 28-82 ans). La majorité des patients étaient au stade IV de Leriche et Fontaine (68,6%). Les principaux facteurs déterminants étaient le genre masculin, le tabagisme, l’hypercholestérolémie, l’existence d’un facteur de risque cardiovasculaire et la difficulté de revascularisation en cas de troubles trophiques sévères. L’accès à l’angioscanner (40%) était très limité par rapport à l’échodoppler (90%). Les lésions étaient fréquentes à l’étage fémoral (50%) et jambier (40%). Le taux de revascularisation était de 42,9%, incluant le pontage (n = 24) et l’endartériectomie (n = 6). Le taux d’amputation primaire était de 57,1%. Les suites opératoires étaient simples dans 91,4% des cas. Le taux de mortalité opératoire était de 4,3%. Avec un recul moyen de 12 mois (6-18 mois), le taux de sauvetage de membre était de 34,3%.
Conclusion : Le sauvetage des membres en ischémie critique avec troubles trophiques sévères était décevant chez les patients à haut risque cardiovasculaire et non-candidats à la revascularisation, ou n’ayant pas eu les moyens d’être revascularisés.

Summary
A retrospective study about 70 patients operated for critical limb ischemia

Introduction: Critical limb ischemia is the most advanced stage of peripheral arterial disease. It has a poor prognosis and requires revascularization. Our aim was to describe the epidemioclinic, diagnostic and therapeutic characteristics of this disease.
Patients and methods: It is a retrospective, descriptive and analytical study of 70 patients, operated between 2012 and 2015, for critical limb ischemia.
Results: There were 49 men (70%) and a sex-ratio of 2.5. The mean age was 62.7 years (28-82 years). The majority of patients were in stage IV of Leriche and Fontaine (68.6%). The main determinants were male gender, smoking, hypercholesterolemia, existence of cardiovascular risk factor and difficulty for revascularization in patients with severe tissue loss. Access to the CTA (40%) was very limited compared to the duplex ultrasound (90%). Lesions were frequent in the femoral (50%) and tibial (40%) levels. The rate of revascularization was 42.9%, including open bypass surgery (n = 24) and endarterectomy (n = 6). The primary amputation rate was 57.1%. Postoperative courses were uneventful in 91.4% of patients. The operative mortality rate was 4.3%. With an average follow-up of 12 months (6-18 months), the limb salvage rate was 34.3%.
Conclusion: Limb salvage in patients with ischemic ulcers or gangrene was disappointing in patients with high cardiovascular risk factor and not candidates for revascularization or not having the means to be revascularized.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1282 fois, téléchargé 22 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !