retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Odonto-Stomatologie tropicale - 1ère revue dentaire internationale panafricaine - Plus d'informations


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6705 - Mai 2020 - pages 277-284

Contacter Docteur Dimai Ouo Kpamy Facteurs associés à la qualité microbiologique des mains du personnel soignant de la Clinique Universitaire d’Accueil des Urgences du CNHU de Cotonou au Bénin en 2019note

Auteurs : D.O. Kpamy, C.C. Degbey, G.E. Sopoh, F.A. Traoré, S. Keita, B. Yattassaye, M. Barry, M. Camara, Y. Touré - Bénin


Résumé

Introduction : La présente étude avait pour objectif d’étudier les facteurs liés à la qualité microbiologique des mains du personnel soignant de la Clinique Universitaire d’Accueil des Urgences du Centre National Hospitalier Universitaire de Cotonou.
Méthode : Il s'agissait d'une étude transversale et analytique conduite dans la Clinique Universitaire d’Accueil des Urgences de Cotonou en 2019. La cible était essentiellement composée du personnel soignant de la Clinique et la variable dépendante était la qualité microbiologique des mains. Une analyse multivariée a permis d’identifier les facteurs associés.
Résultats : Des 90 personnels soignants, la contamination bactériologique des mains était de 86,67% dénotant leur faible qualité microbiologique. Les germes identifiés sur les mains du personnel soignant étaient Escherichia coli (83,33%), Klebsiella pneumoniae (51,11%), Enterobacter claecae (46,67%), Pseudomonas aeruginosa (35,56%), Acinetobacter spp(26,67%), Staphylococcus aureus et Citrobacter spp (24,44% chacun), Staphylococcus saprophyticus et Staphylococcus epidermidis (22,22% chacun). Les facteurs associés à la faible qualité microbiologique des mains du personnel soignant étaient l’absence de formation sur la prévention des infections nosocomiales ORaj : 17,99 (IC 95% : 1,0-305,3), la non-réalisation de l’hygiène des mains ORaj : 64,48 (IC 95% : 4,4-942,2), l’indisponibilité des dispositifs de l’hygiène des mains ORaj : 23,74 (IC 95% : 1,7-323,4) et l’ancienneté inférieure à 5 ans dans le service ORaj : 41,33 (IC 95% : 1,9-877,9).
Conclusion : La mise en place d’une approche de prévention du risque infectieux basée sur l'hygiène des mains et la désinfection des téléphones portables est une nécessité.

Summary
Factors associated with the microbiological quality of the hands of the nursing staff of the CNHU's University Emergency Reception Clinic in Cotonou, Benin in 2019

Introduction: The objective of this study was to study the factors related to the microbiological quality of the hands of the nursing staff of the University Hospital for Emergency Reception of the National University Hospital Center of Cotonou.
Method: This was a cross-sectional and analytical study conducted in the University Hospital for Emergency Hospitality in Cotonou in 2019. The target was essentially composed of the clinic's nursing staff and the dependent variable was the microbiological quality of the hands. Multivariate analysis identified the associated factors.
Results: Of the 90 nursing staff, the bacteriological contamination of the hands was 86.67%, indicating their low microbiological quality. The germs identified on the hands of the nursing staff were Escherichia coli (83.33%), Klebsiella pneumoniae (51.11%), Enterobacter claecae (46.67%), Pseudomonas aeruginosa (35.56%), Acinetobacter spp (26,67%), Staphylococcus aureus and Citrobacter spp (24.44% each), Staphylococcus saprophyticus and Staphylococcus epidermidis (22.22% each). The factors associated with the poor microbiological quality of the hands of the nursing staff were the lack of training on the prevention of Hospital-acquired infections ORaj: 17.99 (95% CI: 1.0-305.3), the non-achievement of hygiene hands ORaj: 64.48 (95% CI: 4.4-942.2), unavailability of hand hygiene devices ORaj: 23.74 (95% CI: 1.7-323.4) and the tenure less than 5 years in the service ORaj: 41.33 (95% CI: 1.9-877.9).
Conclusion: The establishment of an infection risk prevention approach based on hand hygiene and disinfection of mobile phones is a necessity.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 950 fois, téléchargé 2 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !