retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6707 - Juillet 2020 - pages 431-437

Contacter Docteur Mame Ngoné Coly Hémotypologie et séroprévalence des marqueurs infectieux chez les donneurs de sang à l’Hôpital de la paix de Ziguinchor, Sénégalnote

Auteurs : M.N. Coly, H. Sarr, D. Makalou, A. Dramé, K. Diallo, A. Coly, N.M Manga, A. Diatta - Sénégal


Résumé

Introduction : Au Sénégal, le dépistage systématique des hépatites B et C, du VIH et de la syphilis est obligatoire sur tous les dons de sang. Nous avons mené une étude de séroprévalence de ces marqueurs infectieux et d’hémotypologie chez les donneurs de sang.
Méthode : Nous avons réalisé une étude rétrospective transversale chez cinq cents donneurs de sang dont 250 donneurs en stratégie fixe et 250 donneurs en collecte mobile. Les analyses statistiques effectuées étaient le chi2 et le test de Fisher exact au besoin. Nous avons considéré comme significatif toute valeur de p < 0,05.
Résultats : Pour un nombre total de 500 donneurs, le sexe masculin représentait 365 contre 135 pour le sexe féminin (sex-ratio = 2.70). Les donneurs fidèles représentaient 10.2% (n = 51) contre 89,2% de donneurs de compensation (n = 75) et de primodonneurs bénévoles (n = 374). Les séroprévalences des hépatites B, C et VIH étaient plus élevées en site fixe qu’en collecte mobile. La prévalence de l’hépatite virale C'était plus élevée en collecte mobile. Les groupages sanguins ont donné : O+ : 53,8%, O- : 2,62%, A+ : 22,2%, A- : 0,8%, AB+ : 3,2%, AB- : 0,4%, B+ :16%, B- : 1,2%. Dons familiaux : VIH : 0,2%, syphilis : 0,2%, HVC : 0,2%, AgHBs : 3,2%. Primodons : VIH : 0%, Syphilis : 0%, HVC : 1,4 %, AgHBs : 5,8 %. Il existe une différence entre le statut du donneur et la prévalence de l’hépatite virale C seulement.
Conclusion : La séroprévalence des agents infectieux conventionnels reste élevée chez nos donneurs de sang.

Summary
Haemotypology and seroprevalence of infectious markers in blood donors at the Peace Hospital of Ziguinchor, Senegal

Introduction: In Senegal, routine screening for hepatitis B and C, HIV and syphilis is mandatory on all blood donations. We conducted a study of the seroprevalence of these infectious markers and haemotypology in blood donors.
Method: We conducted a retrospective cross-sectional study among 500 blood donors, including 250 fixed strategy donors and 250 mobile clinic donors. The statistical analyses performed were chi2 and Fisher's exact test as needed. We considered any value of p < 0.05 to be significant.
Results: For a total number of 500 donors, the male sex represented 365 versus 135 for the female sex (sex-ratio = 2.70). Loyal donors accounted for 10.2% (n = 51) versus 89.2% of compensation donors (n = 75) and volunteer primary donors (n = 374). The seroprevalence of hepatitis B, C and HIV was higher at fixed sites than at mobile clinics. The prevalence of viral hepatitis C was higher at mobile clinics. Blood groupings gave: O+: 53.8%, O-: 2.62%, A+: 22.2%, A-: 0.8%, AB+: 3.2%, AB-: 0.4%, B+: 16%, B-: 1.2%. Family donations: HIV: 0.2%, syphilis: 0.2%, HVC: 0.2%, HBsAg: 3.2%. Primodons: HIV: 0%, Syphilis: 0%, HVC: 1.4%, HBsAg: 5.8%. There is a difference between donor status and the prevalence of viral hepatitis C only.
Conclusion: The seroprevalence of conventional infectious agents remains high among our blood donors.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1830 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !