retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :


encart_diam


Fil d'infos APO Group


vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6709 - Août/Septembre 2020 - pages 471-477

Contacter Docteur Bang  Guy Aristide Cœlio-chirurgie à l’hôpital Marie Wyss (Yaoundé, Cameroun). Expérience après 68 procéduresnote

Auteurs : G.A Bang, E.P Savom, Y.M Ekani Boukar, O.L. Mbouche, P.R. Binyom, A. Essomba - Cameroun


Résumé

Contexte : Depuis son essor dans les années 80, la cœlioscopie est devenue l’abord standard de nombreuses affections chirurgicales. Sa pratique dans les pays en voie de développement comme le Cameroun demeure toutefois limitée. Les auteurs rapportent leur expérience en cœlio-chirurgie dans un centre hospitalier privé de la ville de Yaoundé, la capitale du Cameroun.
Méthodes : Il s’agissait d’une étude descriptive rétrospective couvrant les 17 premiers mois de l’activité de cœlio-chirurgie à l’hôpital Marie Wyss du 1er mars 2018 au 30 août 2019. Etaient inclus, tous les dossiers de patients ayant eu une chirurgie par un abord cœlioscopique.
Résultats : Au cours de la période d’étude, 935 patients ont été opérés dont 68 (7,27%) répondaient à nos critères d’inclusion. L’âge moyen de nos patients était de 29,3 ans et vingt-six (38,23%) étaient de sexe masculin. La chirurgie viscérale et digestive était la spécialité la plus active avec 39 patients (57,35%). Les trois indications les plus fréquentes étaient par ordre décroissant : la cholécystite, l’appendicite et la grossesse extra-utérine. Quatre cas de conversion (5,88%) ont été notés. La morbidité était de 2,94% et la mortalité nulle dans les 30 jours suivants la chirurgie. Le coût moyen des procédures était de 535.445 F CFA (816,28 euros).
Conclusion : Bien que de faible volume et ne semblant pas accessible à tous à cause de son coût, la pratique de la cœlio-chirurgie se vulgarise au Cameroun, et notamment à l’Hôpital Marie Wyss, avec des résultats satisfaisants.

Summary
Laparoscopic surgery at the Marie Wyss Hospital (Yaounde, Cameroon). Experience after 68 procedures

Background: Since its development in the 1980s, laparoscopy has become the standard approach for many surgical conditions. However, its practice in developing countries like Cameroon remains limited. The authors report their experience in laparoscopic surgery in a private hospital center in the city of Yaoundé, the capital of Cameroon.
Methods: It was a retrospective descriptive study covering the first 17 months of laparoscopic activity at Marie Wyss Hospital from March 1st, 2018 to August 30th, 2019. Records of patients who underwent laparoscopic surgery were included.
Results: During the study period, 935 patients were operated among whom 68 (7.27%) met our inclusion criteria. The average age of our patients was 29.3 years and twenty-six (38.23%) were male. Gastrointestinal surgery was the most active specialty with 39 patients (57.35%). The three most common indications were in descending order: cholecystitis, appendicitis and ectopic pregnancy. Four cases of conversion (5.88%) were noted. Morbidity was 2.94% and mortality was nil within 30 days of surgery. The average cost of the procedures was 535,445 CFA francs (816.28 euros).
Conclusion: Although low in volume and not seemingly accessible to everyone because of its cost, the practice of laparoscopic surgery is popularized in Cameroon, and in particular at Marie Wyss Hospital, with satisfactory results.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 4808 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !