retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6712 - Décembre 2020 - pages 683-691

Contacter Madame Annie Rahariniainasoa Facteurs de risque de décès par la rougeole compliquée au Centre Hospitalier Universitaire d’Androva Mahajanga Madagascarnote

Auteurs : A. Rahariniainasoa, M.S.K. Ramanarivo, S.R. Rakotomalala, N. Rabesandratana, D. Andrianarimanana, A. Rasamindrakotroka - Madagascar


Résumé

Introduction : La rougeole est une maladie virale contagieuse qui reste une cause importante de décès du jeune enfant. Madagascar n’avait pas connu de flambée de rougeole depuis 2003-2004. Les facteurs de risque de décès par rougeole à Mahajanga n’ont jamais été décrits. Notre objectif était de déterminer les facteurs de risques de décès par la rougeole dans le service de Pédiatrie du Centre Hospitalier Universitaire d’Androva.
Méthodes : Il s’agissait d’une étude type “cas-témoins” menée chez les enfants atteints de rougeoles compliquées admis du 1er novembre 2018 au 31 mars 2019. Les “cas” étaient les enfants de moins de 15 ans hospitalisés pour rougeole et décédés au cours de l’hospitalisation et les “témoins” étaient ceux de moins de 15 ans hospitalisés pour rougeole et non-décédés.
Résultats : Nous avons eu 273 cas de rougeoles vus dans le service durant la période d’étude dont 220 cas étaient compliqués. Dix-neuf enfants (8,63%) atteints de rougeole compliquée étaient décédés. L’âge médian des enfants atteints était de 24 mois dont 77,73% étaient âgés de moins de 5 ans. Le sex-ratio était de 0,86. Dix pour cent des enfants étaient vaccinés contre la rougeole. Les facteurs de risque de décès identifiés étaient l’absence de vitamine A (p < 0,001 ; OR = 12,636 ; IC = 3,997-39,946) et une durée d’hospitalisation inférieure ou égale à 72 heures (p < 0,001 ; OR = 9,991 ; IC = 3,412-29,257).
Conclusion : Le praticien devrait être particulièrement vigilant devant ces facteurs identifiés.

Summary
Risk factor for death from complicated measles at the Androva MahajangaUniversity Hospital Center Madagascar

Introduction: Measles is a contagious viral disease which remains a major cause of death in young children. Madagascar had not experienced a measles outbreak since 2003-2004. The risk factors for measles death in Mahajanga have never been described. Our objective was to determine the risk factors for death from measles in the Pediatric Department of the University Hospital Center of Androva.
Methods: This was a typical “case-control” study carried out in children with complicated measles admitted from November 1st, 2018 to March 31st, 2019. The “Cases” were children under 15 hospitalized for measles and died during hospitalization and "Witnesses" were those under 15 hospitalized for measles and not deceased.
Results: We had 273 cases of measles seen in the ward during the study period of which 220 cases were complicated. Nineteen children (8.63%) with complicated measles had died. The median age of affected children was 24 months of which 77.73% were under 5 years old. The sex ratio was 0.86. Ten percent of the children were vaccinated against measles. The risk factors for death identified were the absence of vitamin A (p < 0.001; OR = 12.636; CI = 3.997-39.946) and a hospital stay of 72 hours or less (p < 0.001; OR = 9.991; CI = 3.412-29.257).
Conclusion: The practitioner should be particularly vigilant in front of these identified factors.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 2370 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !