retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :


encart_diam


Fil d'infos APO Group


vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6802 - Février 2021 - pages 105-111

Contacter Madame Djatougbé Ayaovi Elie Akolly épouse Bagny Morbidité hospitalière de l’enfant drépanocytaire au CHU Sylvanus Olympio de Lomé (Togo)note

Auteurs : D.A.E. Akolly, K.E. Djadou, K.M. Guedenon, E. Tsolnyanu, S. Agbenu, T. Guedehoussou, A.D. Gbadoe, Y.D. Atakouma - Togo


Résumé

Introduction : La drépanocytose est la maladie génétique la plus répandue au monde. Elle se manifeste par des crises douloureuses, une anémie hémolytique chronique et des épisodes infectieux sévères conduisant à des hospitalisations multiples. Notre travail avait pour objectif de décrire la morbidité de l’enfant drépanocytaire en hospitalisation au CHU Sylvanus Olympio de Lomé au Togo.
Patients et méthode : Il s’agissait d’une étude transversale sur la période du 1er janvier au 31 décembre 2017. La collecte des données était rétrospective à partir des dossiers d’hospitalisation et avait concerné 128 dossiers.
Résultats : La fréquence hospitalière était de 3,22%. L’âge moyen des patients était de 7,02 ± 4,78 ans. La tranche d’âge la plus représentée était celle des moins de 5 ans (n = 51) soit 39,84%. L’âge de diagnostic de la maladie était en moyenne de 4,5 ± 3,3 ans. Le sex-ratio H/F était de 1,3. Le profil SS était majoritaire à 84%, suivi de SC à 14% et de SβThal à 2%. Le suivi était régulier chez 32% des patients. L’absence de suivi régulier était corrélée à l’altération de l’état général à l’admission et à la nécessité de transfusion sanguine. Les motifs d’admission étaient dominés par les crises douloureuses (66,4%) et la fièvre (62,5%). Les principaux diagnostics retenus étaient le paludisme (41,41%), les Crises Vaso-Occlusives (CVO) ostéoarticulaires (36,72%) et les crises hyperhémolytiques (23,44%). La durée moyenne d’hospitalisation était 6,50 jours. L’évolution était favorable dans 95,31% des cas.
Conclusion : Le paludisme et les CVO ostéo-articulaires représentent les principales causes d’hospitalisation de l’enfant drépanocytaire au CHU Sylvanus Olympio de Lomé.

Summary
Hospital morbidity of the sickle cell child at Sylvanus Olympio University Hospital in Lome (Togo)

Introduction: Sickle cell disease is the most common genetic disease in the world. It is manifested by painful attacks, chronic hemolytic anemia and severe infectious episodes leading to multiple hospitalizations. The aim of our work was to describe the morbidity of the sickle cell child in hospitalization at the Sylvanus Olympio University Hospital in Lomé, Togo.
Patients and method: This was a cross-sectional study over the period from January 1st to December 31st, 2017. Data collection was retrospective from hospitalization records and involved 128 records.
Results: The hospital frequency was 3.22%. The mean age of patients was 7.02 ± 4.78 years. The most represented age group was under 5 years of age (n = 51) or 39.84%. The average age at diagnosis of the disease was 4.5 ± 3.3 years. The M/F sex-ratio was 1.3. The SS profile was in the majority at 84%, followed by SC at 14% and SβThal at 2%. Follow-up was regular in 32% of patients. Lack of regular follow-up was correlated with altered general condition on admission and the need for blood transfusion. The reasons for admission were dominated by painful seizures (66.4%) and fever (62.5%). The main diagnoses retained were malaria (41.41%), osteoarticular Vaso-Occlusive Crises (VOC) (36.72%) and hyperhemolytic attacks (23.44%). The average length of hospitalization was 6.50 ± 3.25 days. The evolution was favourable in 95.31% of cases.
Conclusion: Malaria and osteo-articular CVOs are the main causes of hospitalization of sickle cell children at Sylvanus Olympio University Hospital in Lomé.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 5625 fois, téléchargé 1 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Togolais - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !