retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6802 - Février 2021 - pages 112-118

Contacter Monsieur Chantelli Iamblaudiot Razafindrazoto Aspects épidémio-clinique, étiologique et évolutif des cirrhoses hépatiques à Fianarantsoa, Madagascarnote

Auteurs : C.I. Razafindrazoto, T.H. Rabenjanahary, B.M. Ralaizanaka, C.M. Wete Nkwonang, A.S. Rasolonjatovo, A.L.R. Rakotozafindrabe, R.A. Rakotoarivelo, S.H. Razafimahefa, R.M. Ramanampamonjy - Madagascar


Résumé

Introduction : La cirrhose est un problème de santé publique à Madagascar et source de morbi-mortalité élevée. L’objectif de notre travail était de décrire les caractéristiques épidémiologiques, cliniques, étiologique et évolutive des patients cirrhotiques au sein du Centre Hospitalier Universitaire Tambohobe Fianarantsoa.
Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective, monocentrique, descriptive sur une période de 6 ans (1er janvier 2011 au 31 décembre 2016).
Résultats : Nous avons colligé 164 patients cirrhotiques. La prévalence hospitalière de la cirrhose était de 2,53%. Il s’agissait de sujet de genre masculin dans 73,17% (sex-ratio de 2,72), avec un âge moyen de 45,09 ans (extrême : 18-96 ans) et travaillant dans le secteur primaire dans 52,44%. L’alcool (68,29%) et l’hépatite virale B (6,10%) étaient les principales étiologies. L’éthylisme chronique (68,29%), l’hémorragie digestive (31,71%) et l’ictère (11,59%) étaient les antécédents les plus observés. Les principaux motifs de consultation étaient la douleur abdominale (79,88%), l’ascite (63,41%) et l’hématémèse (40,85%). Les présentations clinico-biologiques étaient polymorphes et dominées par l’ascite (87,20%) et un TP bas (TP moyen : 44,08%). Les complications les plus fréquentes étaient l’hémorragie digestive (34,76%), les infections (17,07%) et l’encéphalopathie hépatique (10,37%). Cent cinq patients (64,02%) avaient une issue favorable et 9 patients (5,49%) étaient décédés. Les causes de décès étaient l’encéphalopathie hépatique (55,56%), le syndrome hépato-rénal (22,22%) et l’infection spontanée du liquide d’ascite (22,22%).
Conclusion : La cirrhose reste fréquente et de découverte tardive à Madagascar et source de morbi-mortalité non-négligeable.

Summary
Epidemio-clinical, etiological and hospital aspects of hepatic cirrhosis in Fianarantsoa, Madagascar

Introduction: Cirrhosis is a public health problem in Madagascar and a source of high morbidity and mortality. The objective of our work was to describe the epidemiological, clinical, etiological characteristics and the outcome of cirrhotic patients within the Tambohobe Fianarantsoa University Hospital Center.
Patients and methods: It were a retrospective, monocentric, descriptive study over a period of 6 years (January 1st, 2011 to December 31st, 2016).
Results: We collected 164 cirrhotic patients. The hospital prevalence was 2.53%. Male patients were predominant (sex ratio of 2.72), with an average age of 45.09 years (extremes: 18-96 years) and working in the primary sector (52.44%). Alcohol (68.29%) and viral hepatitis B (6.10%) were the main aetiologies. Chronic alcoholism (68.29%), digestive hemorrhage (31.71%) and jaundice (11.59%) were the most common history. The main reasons for consultation were abdominal pain (79.88%), ascites (63.41%) and hematemesis (40.85%). The clinical-biological presentations were polymorphic and dominated by ascites (87.20%) and low PT (average PT: 44.08%). The most common complications were digestive hemorrhage (34.76%), infections (17.07%) and hepatic encephalopathy (10.37%). On hundred and five patients (64.02%) had a favorable outcome and 9 patients (5.49%) had died. The causes of death were hepatic encephalopathy (55.56%), hepatorenal syndrome (22.22%) and spontaneous ascites fluid infection (22.22%).
Conclusion: Cirrhosis remains common and of late discovery in Madagascar and a significant source of morbidity and mortality.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 3335 fois, téléchargé 2 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Malgaches - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !