retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6807 - Juillet 2021 - pages 435-442

Contacter Docteur Lamine Thiam Stratégie de prévention de la transmission mère-enfant du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) : évaluation de cinq années d’activités dans la commune de Ziguinchornote

Auteurs : L. Thiam, M.S.T.S. Houngbadji, I.J. Coly, F.N. Diouf, P. Faye, J.H. Diouf, N.R Diagne/Gueye, N.M. Manga, A.L. Fall, O. Ndiaye - Sénégal


Résumé

Introduction : Le Sénégal s’est officiellement lancé dans un plan d’élimination de la Transmission Mère-Enfant (éTME) du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) depuis 2012. Le but de notre travail était de faire le bilan de la stratégie d’éTME à Ziguinchor, une des régions du pays concentrant les taux les plus élevés de l’infection à VIH.
Matériel et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective, du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2017, menée dans 3 hôpitaux de Ziguinchor. La population d’étude était constituée par les couples mère-enfants suivies dans le cadre du programme d’éTME.
Résultats : Nous avons colligés 138 couples mères enfants, et parmi lesquels 5 nourrissons étaient infectés, soit une prévalence de la transmission mère enfant du VIH de 3,6%. L’âge moyen des femmes était de 30,9 ans [extrêmes : 18-47]. Le VIH 1 a été retrouvé chez 125 femmes (90,6%) ; le VIH 2 chez 13 femmes (9,4%). Le diagnostic de l’infection à VIH était fait chez 50 femmes (36,2%) avant la grossesse et chez 88 femmes (63,8%) durant la grossesse et/ou le travail. Douze (8,7%) femmes avaient eu un dosage de la charge virale au cours de leur grossesse. Le sex-ratio des nouveau-nés était de 1,3 et 16 nouveau-nés étaient prématurés. La prophylaxie antirétrovirale était faite par une monothérapie dans 55,8% des cas. La Polymérase Chain Réaction était positive à 0,7% à 6 semaines et la sérologie rétrovirale était positive à 3,6% à 18 mois.
Conclusion : La transmission mère enfant du VIH est de 3,6% dans le district sanitaire de Ziguinchor. Elle est associée à un diagnostic tardif de l’infection, durant la grossesse et une rupture prématurée des membranes.

Summary
Strategy for the prevention of mother-to-child transmission of the human immunodeficiency virus (HIV): evaluation of five years of activities in the municipality of Ziguinchor

Introduction: Senegal has officially embarked on a plan to eliminate mother-to-child transmission of the human immunodeficiency virus (HIV) since 2012. The aim of our work was to take stock of the elimination strategy for mother-to-child transmission of HIV in Ziguinchor, one of the regions of the country with the highest rates of HIV infection.
Material and methods: This was a retrospective study, from January 1st, 2013 to December 31st, 2017, carried out in 3 hospitals in Ziguinchor. The study population consisted of mother-child pairs followed as part of the program to eliminate mother-to-child transmission of HIV.
Results: We collected 138 mother-child couples, among which 5 infants were infected, ie a prevalence of mother-to-child transmission of HIV of 3,6%. The average age of the women was 30,9 years with extremes ranging from 18 to 47 years. HIV 1 was found in 125 women (90,6%); HIV 2 in 13 women (9,4%). The diagnosis of HIV infection was made in 50 women (36,2%) before pregnancy and in 88 women (63,8%) during pregnancy and/or labor. Twelve (08,7%) women had had a viral load test during their pregnancy. The sex-ratio of newborns was 1.3 and 16 newborns were premature. Anti-retroviral prophylaxis was given by monotherapy in 55,8% of cases. The Polymerase Chain Reaction was 0,7% positive at 6 weeks and retroviral serology was 3,6% positive at 18 months.
Conclusion: Mother-to-child transmission of HIV is 3.6% in the health district of Ziguinchor. It is associated with late diagnosis of infection, during pregnancy and premature rupture of membranes.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 2132 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !