retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :


encart_diam


Fil d'infos APO Group


vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6810 - Octobre 2021 - pages 580-588

Contacter Docteur Thierno Mamadou Cherif Diallo Violences sexuelles sur mineur à l’unité de médecine légale de l’hôpital national de Donka, Guinéenote

Auteurs : T.M.C. Diallo, Y. Diallo, H. Fofana, S. Diallo, I.S. Diallo, M. Sylla, M. Soumah, M. Daffé, M. Cissé - Guinée


Résumé

Introduction : En Guinée comme dans la plupart des pays du monde, ce sont des millions de filles et de femmes qui sont constamment exposées au phénomène de la violence sexuelle qui se produit dans les familles, communauté, sur les lieux de travail et dans les écoles. L’objectif de ce travail était de déterminer la prévalence, le profil épidémiologique et clinique des mineurs victimes de violences sexuelles à l’unité de médecine légale du Centre Hospitalo-Universitaire de Donka.
Matériels et méthodes : Il s’agissait d’une étude transversale de type descriptif portant sur 218 victimes âgées de moins de 18 ans, ayant consulté pour une agression sexuelle en victimologie durant la période allant du 1er janvier au 31 octobre 2019. Les données ont été saisies et analysées à l’aide du logiciel Epi.info version.6.
Résultats : Au cours de notre étude, nous avons recensé 70,32% soit (218/310) cas d’agression sexuelles sur mineur. L’âge moyen était de 7,33 ans avec les extrêmes de 1 an et 17 ans et la tranche d’âge de 11 à 15 ans était la plus représentée (33,94%). Plus de quatre pour cent (4,38%) des victimes avaient subi de séquestrations. Vingt-deux pour cent (22,02%) des victimes avaient bénéficié des examens biologiques. Plus de quatre-vingt-un pour cent (81,25%) des prélèvements étaient positifs dont 79,16% de prélèvements locaux.
Conclusion : Malgré le fait qu’on assiste à une large médiatisation des abus sexuels sur mineur en Guinée, le phénomène représente un réel problème de santé publique. Une prise en charge pluridisciplinaire (médico-socio-judiciaire) de ce problème est donc nécessaire, associant, au niveau médical, les pédiatres, les pédopsychiatres et les médecins légistes.

Summary
Sexual violence against minors at the legal medical unit of the national hospital of Donka

Introduction: In Guinea, as in most countries of the world, millions of girls and women are constantly exposed to the phenomenon of sexual violence that occurs in families, communities, workplaces and schools. The objective of this study was to determine the prevalence, epidemiological and clinical profile of minors who are victims of sexual violence in the forensic medicine unit of the University Hospital of Donka.
Materials and methods: This was a descriptive cross-sectional study of 218 victims under 18 years of age who consulted for sexual assault in victimology during the period from January 1st, to October 31st, 2019. Data were entered and analyzed using Epi.info version.6.
Results: During our study, we identified 70.32% or (218/310) cases of sexual assault on minors. The average age was 7.33 years with extremes of 1 year and 17 years and the age group of 11 to 15 years was the most represented (33.94%). More than four percent (4.38%) of the victims had been kidnapped. Twenty-two percent (22.02%) of the victims had undergone biological examinations. More than eighty-one percent (81.25%) of the samples were positive, including 79.16% local samples.
Conclusion: Despite the fact that sexual abuse of minors is widely publicized in Guinea, the phenomenon represents a real public health problem. A multidisciplinary approach (medico-socio-judicial) to this problem is therefore necessary, involving, at the medical level, pediatricians, child psychiatrists and forensic doctors.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 2287 fois, téléchargé 2 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Guinéens - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !