retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6811 - Novembre 2021 - pages 639-645

Contacter Docteur Pascaline Konan Aspects épidémio-cliniques et thérapeutiques des lésions cornéennes post-traumatiques de l’enfant au CHU de Bouakénote

Auteurs : M.S.M.P Konan, P.E.F.K. Bilé, Z. Diabaté, D. Gossé, F.H. Koffi, L. Godé, A.M. Goulé, R. Babayeju, Y. Ouattara, A. Diomandé - Côte d'Ivoire


Résumé

Objectif : Etudier les aspects épidémio-cliniques et thérapeutiques des lésions cornéennes post-traumatiques chez les enfants au Centre Hospitalier et universitaire de Bouaké.
Matériels et méthode : Il s’agissait d’une étude prospective à visée descriptive qui s’est déroulé sur une période d’un an, allant du 1er mai 2019 au 30 avril 2020 au service d’ophtalmologie du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Bouaké. Les paramètres étudiés étaient socio-démographiques, clinique, thérapeutique et évolutifs.
Résultats : La prévalence des lésions cornéennes post-traumatiques chez les enfants était de 71,80%. La moyenne d’âge des patients était de 9,07 ans avec des extrêmes de 8 mois à 15 ans. On notait une prédominance masculine avec 66,07%. Concernant les circonstances de survenue des traumatismes cornéens, la majorité était liée aux accidents de jeu dans 53,35%. Le corps végétal était l’agent traumatisant qui venait au premier plan avec 32,14%. Le délai moyen de consultation des patients était de 7,5 jours. La majorité des patients (51,78%) avait une acuité visuelle située au grade IV de la BETT. Le traumatisme cornéen était ouvert dans la majorité des cas (73,21%). La plaie cornéenne transfixiante paracentrale était la lésion cornéenne qui venait au premier plan avec 31,70%. La majorité des patients (85,36%) a reçu comme traitement chirurgical un parage et une suture. La taie cornéenne représentait 67,85% des séquelles.
Conclusion : Les traumatismes cornéens sont extrêmement graves car responsables de lourdes séquelles pouvant engendrer une cécité.

Summary
Epidemiological and therapeutic aspects of post-traumatic corneal lesions in children

Objective: To study the epidemiological and therapeutic aspects of post-traumatic corneal lesions in children at the University Hospital of Bouake.
Materials and method: This was a prospective study with descriptive and analytical aims, which took place over a period of one (1) year, from May 1st, 2019 to April 30th, 2020 in the ophthalmology department of the University Hospital Centre (UTH) of Bouake. The parameters studied were socio-demographic, clinical, therapeutic and evolutionary.
Results: The prevalence was 71.80%. The average age of the patients was 9.07 years with extremes of 8 months to 15 years. There was a male predominance with 66.07%. Regarding the circumstances of occurrence of corneal trauma, the majority was related to gambling accidents in 53.35%. The plant body was the main traumatic agent with 32.14%. The average time of consultation of the patients was 7.5 days. The majority of patients (51.78%) had BETT grade IV visual acuity. The corneal trauma was open in the majority of cases (73.21%). The paracentral transfixing corneal wound was the most prominent corneal injury with 31.70%. Most of the patients (85.36%) received surgical treatment with trimming and suturing. Corneal scarring accounted for 67.85% of the sequelae.
Conclusion: Corneal trauma is extremely serious as it can lead to severe after-effects and blindness.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 842 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Ivoiriens - Plus d'articles panafricains



X

Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !