Santé tropicale au Togo - Le guide de la médecine et de la santé au Togo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Togo > Revue de presse

Revue de presse

Pilule amère - 07/09/2010 - Républicoftogo - TogoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

En raison de la prolifération des médicaments contrefaits au Togo, il est bien souvent difficile de reconnaître le vrai du faux et cela peut avoir de fâcheuses conséquences sur la santé. Depuis lundi, pharmaciens et spécialistes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) discutent à Lomé pour tenter de mettre un peu d’ordre.

Douze pays africains participent à la 4e session sur la pharmacovigilance en Afrique.
«La pharmacovigilance permet de saisir les médicaments frelatés de sorte à trouver des solutions durables pour l’amélioration des soins sanitaires des populations », explique un participant.

Au Togo, un centre de pharmacovigilance est installé au sein du CHU de Tokoin et assure, depuis 2007, la surveillance des médicaments et relève les cas d’effets indésirables des médicaments sur la santé.

Les contrefaçons, que l’on trouve sur les marchés et dans certaines pharmacies, sont parfaites; même emballage, même logo. Seul le contenu diffère de l'original.
Les comprimés sont la plupart du temps inopérants en raison de leur composition et donc dangereux pour la santé.

"Qu'on ne me dise pas qu'il ne s'agit pas d'un crime!", avait lancé l'ancien président français Jacques Chirac lors de son appel de Cotonou en octobre 2009 en s'appuyant sur des données alarmantes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) : un médicament sur 4 est faux dans les pays en développement et 200.000 décès pourraient être évités chaque année si les médicaments prescrits contre le paludisme étaient conformes à la réglementation et capables de traiter réellement la maladie.

Lire l'article original

Plus d'articles Togolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

TogoSanté tropicale au Togo
Le guide de la médecine et de la santé au Togo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !