Santé tropicale au Togo - Le guide de la médecine et de la santé au Togo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Togo > Revue de presse

Revue de presse

Journées portes ouvertes à Saint Joseph - 06/10/2006 - Républicoftogo - TogoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Polyclinique internationale Saint Joseph Lomé - la plus grande institution privée de santé du Togo - a inauguré en juillet dernier, le "Centre d’Imagerie Médicale de Lomé" (C I M L O). Nous avons rencontré Dr Guy Hermann Dovi-Akué, le Directeur de ce centre de santé. Ce dernier a abordé plusieurs sujets, notamment des questions liées à ce Centre et aux journées portes ouvertes prévues le 6, 7 et 8 octobre.

Qu'est-ce qui vous a motivé à installer ces nouveaux équipements ultramodernes à Lomé ?

La Médecine a beaucoup évolué, mais malheureusement cela ne concerne que les pays du Nord.

Nous ne devons pas toujours rester à la traîne. La Polyclinique internationale et le Togo doivent évoluer aussi. Si une technologie peut nous permettre directement ou indirectement d’alléger la souffrance, d’améliorer la Santé de nos populations, il faut s’y investir. L’IRM, un équipement de pointe va nous permettre de faire des diagnostics précis et par là, améliorer et parfaire la démarche thérapeutique.

La Polyclinique internationale Saint Joseph Lomé est la première Polyclinique de la sous-région à se doter d’un scanner. Ensuite vous avez aidé certains grands hôpitaux publics à s'en équiper. Aujourd'hui votre Polyclinique est le premier centre santé de l’Afrique de l’ouest francophone à installer un centre d'IRM. Quel est votre secret ?

En effet, depuis l’installation du Scanner Siemens le premier février 1998, nous avons démontré que nous maîtrisons depuis une dizaine d’années la gestion et l’entretien de cet instrument de qualité. Il faut noter que jusqu’en 1998, il fallait se rendre à l’étranger pour faire un scanner. Avec tous les problèmes de logistique que cela entraînait : à savoir trouver un médecin ou un membre de la famille pour accompagner le patient, faire les réservations d’hôtel, payer une civière à bord de l’avion. Tout cela coûtait très cher. A présent, cela a changé et nous sommes fiers d’avoir pu aider la population togolaise et celle des pays voisins comme le Bénin ou nous étions impliqués dans l’acquisition du scanner du Centre Hospitalier Universitaire (CHU - Hubert Maga) de Cotonou qui est aussi de marque Siemens.

Il faut savoir que tous les hôpitaux ne sont pas équipés d’IRM en Europe, mais l’accès a cet examen reste assez facile. Ce n’est pas la même chose au Togo et dans la sous région. En tant que Professionnels de la santé, nous avons atteint avec le scanner une limite qu’il fallait encore franchir coûte que coûte avec la résonance magnétique parce que le diagnostic par le scanner a aussi ses limites.

Nous avons mis quatre années pour finaliser l’acquisition de l’appareil d’IRM. Au fond, il n’y a aucun secret. C’est le courage et la persévérance, l’amour de notre pays, la croyance en un avenir meilleur pour le Togo ou des soins médicaux performants seront à la portée de chaque citoyen.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ? Avez-vous reçu de soutiens extérieurs, notamment de la part des autorités togolaises ?

Nous avons eu d’énormes difficultés :

  • Des difficultés financières : il fallait trouver les fonds nécessaires auprès des banques qui vous font confiance et qui acceptent de vous appuyer dans cette entreprise.


  • Des difficultés techniques dues à nos infrastructures incomplètes, par exemple l’alimentation électrique de l’appareil avec un courant stable sans risque de délestage.


  • Des difficultés dues au manque de personnel qualifié : à savoir ingénieurs, techniciens.
Nous avons eu au niveau des autorités togolaises, un grand soutien moral et beaucoup d’encouragement. La preuve en est l’inauguration du centre d’imagerie le 6 juillet 2006 par l'ancien Premier ministre Edem Kodjo en présence de plusieurs membres du Gouvernement, de Assemblée Nationale, du Corps Diplomatique et des ONG et chefs Traditionnels.

Le mois prochain, précisément les 6, 7 et 8 octobre, vous ouvrirez vos portes au grand public, notamment à certains de vos collègues, afin de leur permettre de découvrir ce centre et ses équipements modernes. Qu'avez vous prévu durant ces journées ?

Nous avons effectivement prévu les 6,7 et 8 octobre, des journées portes ouvertes pour informer le grand public, des possibilités dont dispose le centre d’Imagerie Médicale pour arriver à un Diagnostic rapide en vue d’un traitement efficace curatif ou préventif des complications. Par exemple, les cas de cancer du sein au stade avancé que nous pouvons peut-être évités par une échographie et une mammographie précoces.

Pour ces journées, nous avons également prévu :
  • Des projections de films vidéo sur la Polyclinique et sur l’IRM


  • Une visite guidée des installations et nous répondrons à toutes les questions qui seront posées.
Nous allons rencontrer également beaucoup de collègues de la sous-région pour discuter avec eux de la mise en valeur de l’IRM en particulier, et voir ce qu’il apporte en plus des autres méthodes d’imagerie médicale.

D’ores et déjà, nous les invitons à s’inscrire sur le site de la Polyclinique.

Le grand public peut aussi visiter la Clinique et contacter le Staff à la même adresse. Ceux qui le désirent peuvent prendre rendez-vous pour un bilan de santé.

Parlez-nous un peu de la Polyclinique internationale Saint Joseph : sa date de création, sa capacité, ses activités, le personnel etc.

La polyclinique Internationale Saint Joseph a vu le Jour avec la pose de la première pierre en 1981. Le chemin jusqu’à ce jour a été difficile. Nous avons mis dix années pour achever le bâtiment principal, faute de moyens financiers.

L’ouverture de la Polyclinique a coïncidé malheureusement avec la crise qui a affecté notre pays en 1990. Mais nous n’avons pas cessé de travailler pour améliorer le plateau technique et les différentes unités de soins à savoir :
  • Médecine Interne


  • Pédiatrie


  • Gynécologie obstétrique


  • Unité d’endoscopie avec la possibilité de faire des opérations endoscopiques


  • Chirurgie générale, Traumatologie Orthopédie avec la possibilité de placer des endoprothèses de hanche


  • Cardiologie avec la possibilité de placer des stimulateurs cardiaques. Nous en avons placés sur plusieurs patients Togolais, Béninois, Nigériens et même expatrié Français.


  • Ophtalmologie, Neurologie, Neurochirurgie, ORL


  • Laboratoire Moderne


  • Possibilités de faire un bilan complet de Santé.


  • Nous disposons de 60 lits avec toutes les catégories de chambre. Un lit dans la salle commune coûte 5000 francs et les consultations sont à partir de 4000 francs.


  • Le personnel est international.


  • La Polyclinique emploie près de 80 personnes.
Pour l’IRM, nous avons dû construire un nouveau bâtiment et le cadre environnant avec un grand jardin.

Lire l'article original

Plus d'articles Togolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

TogoSanté tropicale au Togo
Le guide de la médecine et de la santé au Togo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !