Santé tropicale au Togo - Le guide de la médecine et de la santé au Togo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Togo > Revue de presse

Revue de presse

Dracunculose : le Togo passe au vert ! - 22/02/2009 - Républicoftogo - TogoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé, Komlan Mally, a présidé samedi à Kpélé dans la Préfecture du Haho, une cérémonie marquant l’arrêt - définitif ?- de la transmission du ver de Guinée. Il était entouré des partenaires au développement, des représentants du Comité national de lutte contre la dracunculose et du ministre de l’Eau, de l’Energie et des Mines, Noupokou Damipi.

10.394 cas avait été comptabilisés en 1993 au Togo ; plus aucun depuis 2008. Le succès est patent.

« Nous voudrions féliciter le Togo qui a su adapter et appliquer avec succès les recommandations de l’OMS relatives à l’éradication de la dracunculose. Le ferme engagement des autorités, la mobilisation des communautés villageoises, alliés au soutien des partenaires techniques et financiers ont conduit aux résultats éloquents que nous célébrons aujourd’hui » a déclaré le Docteur Kadri Tnakari, représentant de l’OMS au Togo.

Komlan Mally, a félicité les équipes techniques ainsi que les populations des zones rurales pour leur mobilisation qui a permis ce résultat.

« Plus Jamais de vers de Guinée dans notre pays ! » a lancé le ministre Mally avant d’exhorter les équipes de surveillance à rester vigilantes.

Pour lutter efficacement contre la dracunculose, le Togo a mis sur pied dès 1990 un Comité de surveillance composé de médecins et de technicien ; il bénéficie de l’appui des partenaires comme l’OMS, l’UNICEF, le Centre Carter, le Corps de la paix et la HDI (Health Developpement International).

Lire l'article original

Plus d'articles Togolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

TogoSanté tropicale au Togo
Le guide de la médecine et de la santé au Togo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !