Santé tropicale au Togo - Le guide de la médecine et de la santé au Togo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Togo > Revue de presse

Revue de presse

Agba lance une nouvelle campagne de prévention - 03/10/2012 - Républicoftogo - TogoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Elle démarrera effectivement le 4 octobre pour s’achever le 31 décembre. 100.000 enfants devraient être pris en charge. Le palu touche de nombreux togolais, dont certains décèdent faute de diagnostic et de traitement. Les enfants en bas âge sont très exposés.

Le gouvernement distribue depuis plusieurs années des moustiquaires imprégnées en zone rurale qui s’avèrent très efficaces.

Au Togo, pays endémique, le paludisme constitue la première cause de morbidité et mortalité. Et pour cause, le Togo jouit d’un climat qui favorise particulièrement la reproduction des moustiques .En moyenne 1 personne sur 20, qui développent la maladie, décède et dans la plupart des cas ce sont les enfants de moins de 5 ans qui meurent.

Selon les statistiques sanitaires nationales le paludisme représente 42% des consultations dans les formations sanitaires et 28% des hospitalisations et les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés soit un taux de 58%. Hormis les enfants, les femmes ne sont pas épargnées. Elles sont particulièrement vulnérables au paludisme lors de la grossesse débouchant parfois sur des complications. Le paludisme entraîne chez les femmes enceintes des avortements, des accouchements prématurés et des anémies.

Les récentes statistiques du ministère de la Santé indiquent que plus de 71% des ménages disposent de moustiquaires imprégnées et que 77 % des enfants de moins de cinq ans ont bénéficié de soins de santé et de moustiquaires imprégnées ; 64,7 % de femmes ne sont plus exposées au paludisme.

Lire l'article original

Plus d'articles Togolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

TogoSanté tropicale au Togo
Le guide de la médecine et de la santé au Togo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !