Santé tropicale au Togo - Le guide de la médecine et de la santé au Togo


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :


Affiche prévention Covid-19 Sénégal


Affiche prévention Covid-19 Sénégal


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mars 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Togo > Revue de presse

Revue de presse

Dr Aristide Afèignidou Gnassingbé ouvre les travaux de la conférence de AIMES-AFRIQUE à Genève - 08/01/2020 - Telegramme228 - TogoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Au Palais des Nations Unies à Genève, une conférence s'est tenue sur « La problématique d'accès aux soins de santé en zones rurales » du 16 au 20 décembre 2019. Représentant de l'Ambassadeur du Togo en Suisse à l'ouverture des travaux, le Dr Aristide A. Gnassingbé n'a pas manqué de souligner des avancées intervenues dans le système de santé au Togo.

En effet dans son allocution, le Ministre Conseiller Docteur Gnassingbé, a salué l'initiative de AIMES-AFRIQUE qui rentre dans la politique mondiale de promotion de la santé et des directives du gouvernement pour l'amélioration des conditions d'accès aux soins de santé au Togo. Il a souligné les efforts du gouvernement togolais pour le renforcement du système de santé.

Durant les quatre jours de travaux plusieurs sous-thèmes ont été abordés dont : Réduction des inégalités d'accès aux soins de santé en zones rurales en Afrique : AIMES-AFRIQUE en action ; Enjeux de la Coopération internationale ; Santé et Sécurité ; la déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales ;Rôle de de la société civile dans la poursuite de l'objectif de la santé universelle pour tous, selon les recommandations de l'OMS- Enjeux et défis.

Au terme de la conférence organisée par AIMES-AFRIQUE plusieurs recommandations ont été faites. L'une d'elles est la création d'un fonds mondial d'appui aux organisations de la société civile (OSC) et initiatives ciblant la promotion du droit à la santé et la mise en place des infrastructures sanitaires en zones rurales afin de réduire les inégalités.

En effet, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 3,4 milliards de personnes, soit environ 45 % de la population mondiale, vivent dans les zones rurales, et nombre de ces populations n'ont pas accès aux soins de santé. « Les pénuries les plus graves se situent en Afrique subsaharienne, qui souffre de plus de 24 % du fardeau mondial des maladies, mais qui a accès à 3 % du personnel de santé. Six millions d'agents de santé supplémentaires seront nécessaires dans la région d'ici 2030 », affirme Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l'OMS qui a apporté son soutien à l'initiative de AIMES-AFRIQUE.

Pour réduire les inégalités dans l'accès aux soins, un droit consacré par la déclaration des droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales adopté par les Nations Unies le 17 décembre 2018, AIMES-AFRIQUE, pionnière en Afrique en matière de soins de santé en milieu rural, propose des pistes de solution. Il s'agit entre autres de : créer un institut de formation en santé environnementale pour soutenir la formation des leaders locaux ; promouvoir l'assainissement en milieu rural à travers des projets novateurs ; investir dans les soins de santé en créant un fonds mondial d'appui aux organisations de la société civile et initiatives ciblant la promotion du droit à la santé et la mise en place des infrastructures sanitaires en zones rurales ; prioriser les politiques nationales de santé en zones rurales dans les actions gouvernementales. « L'accès des populations rurales aux soins de santé est un enjeu de développement durable qu'il est de notre ressort en tant qu'OSC d'adresser pour soutenir les efforts de nos gouvernement afin de construire l'Afrique que nous voulons à l'horizon 2030 », a indiqué Dr Michel Kodom, Président Fondateur de AIMES-AFRIQUE.

Tout ceci est contenu dans l'« Appel de Genève sur le Droit à la Santé des paysans et des personnes travaillant en zones rurales en Afrique », un appel qui s'adresse à tous les acteurs impliqués pour un accès équitable aux soins de santé en particulier dans les zones rurales. « Il s'impose de continuer la sensibilisation et d'entreprendre des actions de plaidoyer sur la problématique des soins de santé de qualité en zones rurales ; en associant des acteurs de la société civile, pour continuer à améliorer les droits et conditions de vie des paysans et des autres personnes travaillant dans lesdites zones », a expliqué Dr Michel Kodom. À noter, la participation active à cette conférence de plusieurs personnalités du Togo dont la Miss Togo 2019, Mlle Yombo Aïda.Pour rappel, Dr Aristide Gnassingbé est le Ministre conseiller en charge des questions de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à la Mission permanente du Togo auprès des Nations Unies et des autres Organisations Internationales à Genève.

Lire l'article original

Plus d'articles Togolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

TogoSanté tropicale au Togo
Le guide de la médecine et de la santé au Togo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !