Santé tropicale au Togo - Le guide de la médecine et de la santé au Togo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Togo > Revue de presse

Revue de presse

Une personne décède du choléra à Lomé - 12/12/2008 - Républicoftogo - TogoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le choléra a fait une victime au Togo et plus de 100 cas ont été enregistrés ces dernières semaines à Lomé, a appris Republicoftogo.com vendredi de source officielle. La plupart des malades vivent dans des quartiers périphériques de la capitale. "Les personnes atteintes sont hospitalisées dans des centres de santé où ils suivent des soins intensifs", a indiqué cette source, affirmant que la situation est "déjà maîtrisée". "Il est recommandé aux parents de bien surveiller les enfants, notamment leur alimentation. Ils doivent se laver les mains avant de manger et boire de l’eau propre à la consommation", a précisé la même source.

Le choléra est maladie hautement contagieuse.

Les mesures d'hygiène demeurent, en pratique, le meilleur moyen de stopper plus ou moins rapidement la progression de l’épidémie.

L'agent du choléra, le vibrio cholerae, est une minuscule bacille virgule.

La contamination est orale, d’origine fécale, par l’eau de boisson ou des aliments souillés.

Dans les cas bénins, le choléra se manifeste par une entérite, qui n'est en général pas diagnostiquée comme étant le choléra. Il se manifeste de manière aiguë par des vomissements ainsi que des diarrhées liquides abondantes et fréquentes qui entraînent une déshydratation ainsi qu'une perte de sels minéraux entraînant une hypokaliémie et une acidose. Dans les cas graves, cette modification métabolique peut entraîner la mort en un jour ou deux.

Le diagnostic exact se fait par culture de germes à partir de selles.

Le traitement consiste essentiellement en une réhydratation, qui maintient le patient en vie le temps qu'il guérisse spontanément en quelques jours. La réhydratation est possible si associée à des antibiotiques.

Lire l'article original

Plus d'articles Togolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

TogoSanté tropicale au Togo
Le guide de la médecine et de la santé au Togo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !