Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Voir ou revoir les Rencontres Africaines de Dermatologie (novembre 2023) - Plus d'informations

Revue de presse de APIDPM Santé tropicale

Transmission mère-enfant du VIH: Situation alarmante en Afrique de l’Ouest et du Centre

18/06/2024 - Sidwaya - Burkina Faso

Le Réseau des Médias Africains pour la Promotion de la Santé et de l’Environnement (REMAPSEN) a organisé le vendredi 14 juin 2024, un webinaire sur le Thème : « Elimination de la transmission mère enfant du VIH en Afrique de l’Ouest et du Centre, et si on en parlait » ?

Le Réseau des Médias Africains pour la Promotion de la Santé et de l’Environnement (REMAPSEN) tient chaque mois une rencontre virtuelle avec des journaliste de l’Afrique de l’Ouest et du Centre sur des thématiques en lien avec la Santé et de l’Environnement. Le webinaire de ce mois de juin 2024 porte sur l’Elimination de la transmission mère enfant du Vih en Afrique de l’Ouest et du Centre, et si on en parlait ? Ce thème est entretenu par le Directeur de la science des services et des systèmes pour tous au siège de l’ONUSIDA à Genève, Suisse, Fodé Simaga et le Directeur pays de l’ONUSIDA au Togo et au Bénin, Éric Verschueren. Selon le premier intervenant, Fodé Simaga, il n’y a pas de différence entre les concepts de la prévention de la transmission de la Mère à l’enfant (PTME) ou l’élimination de la transmission de la Mère à l’Enfant du Vih/Sida (ETME). Pour lui, il n’y a pas de différences fondamentales. C’est simplement un continuum entre les deux concepts. “On fait la prévention et l’on espère arriver à l’élimination complète. La différence est apparue dans les stratégies assez complexes, lorsqu’il y a eu de nouvelles molécules ARV qu’on a pu donner tout au long de la grossesse et non pas seulement juste avant l’accouchement”, a-t-il signifié. Il a confié que sur le chemin de la transmission de la Mère à l’Enfant du vih, c’est catastrophique pour les pays de la région. Et pour lui, un des bons indicateurs qui illustre cela, c’est de voir le taux de couverture ou le nombre des femmes enceintes sous traitement.

Environ 40% de nouvelles infections des enfants

M Fodé a laissé entendre que l’Afrique de l’Ouest et du Centre représente 50% des femmes enceintes qui ne sont pas sous traitement. Il a ajouté que la couverture ARV des enfants globalement dans le monde est de 52 %, en Afrique de 37%, mais en Afrique de l’Ouest et du Centre est de 27 %. “ Cela signifie que seulement un enfant sur quatre (1/4) est traité par les ARV. Il y a environ 40% de nouvelles infections des enfants soit environ 51 000 sur 130 000 au total”, a-t-il soutenu. Et de son avis, plusieurs raisons expliquent ces chiffres. Dans les pays de l’Afrique de l’Ouest et du centre, il y a un nombre significatif de femmes enceintes qui ne vont pas dans les centres de santé et le test de dépistage ne leur est pas systématiquement proposé. Il a fait savoir qu’il est temps de tirer la sonnette d’alarme pour avancer.

Lire la suite sur le site Sidwaya

Retour - Liste des articles

En septembre 2024

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

photo
Comment planifier la rentabilité financière de mon officine ? - Monsieur Issa Gueye

photo
Indications de l'utilisation des antispasmodiques en Gynécologie-Obstétrique - Professeur Youssouf TRAORE, Professeur Titulaire de gynécologie-Obstétrique à la faculté de Médecine de Bamako

photo
Prise en charge des anémies ferriprives : Quel traitement ? - docteur Massi M. Romaric de Cotonou, spécialiste en hématologie

Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Voir ou revoir les Rencontres Africaines de Dermatologie (novembre 2023) - Plus d'informations

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !