Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

icone_home Pédiatrie / Revue de presse

RDC : la disponibilisation des intrants de nutrition préconisée pour contrer la malnutrition

11/06/2024 - ACP Congo - Congo-Kinshasa

Kinshasa, 11 juin 2024 (ACP).- La mise à disposition des intrants de nutrition dans les zones de santé a été préconisée mardi à Kinshasa, pour faire face à la malnutrition en République démocratique du Congo (RDC), lors d’une cérémonie de restitution des résultats de l’enquête nationale de nutrition (ENN- RDC 2023).

« La proposition concrète consiste à mettre à disposition dans les zones de santé des intrants de nutrition pour agir vite là où il y a les enfants malnutris en République démocratique du Congo », a déclaré le Dr Bruno Bindamba, directeur du programme national de nutrition (Pronanut).

Le Dr Dindamba qui a également insisté sur la prise en charge, la prévention et la surveillance des cas de malnutrition, a fait savoir que la RDC n’a jamais eu une enquête d’envergure nationale depuis son existence.

Selon lui, cette enquête réalisée depuis l’année passée, grâce à l’appui du gouvernement et ses partenaires était une question de voir quels sont les indicateurs de nutrition en RDC.

Concernant la malnutrition chronique, aussi appelée retard de croissance, le Dr Dindamba a laissé entendre que les indicateurs se sont détériorés. « Nous sommes passés de 42,7% par rapport à l’enquête Mics 2018 à 47,9% cette année. Donc un enfant sur deux souffre de retard de croissance », a-t-il dit.

Il a, par ailleurs insisté sur le plan de réponse chiffré à près d’1 milliard et demi de dollars américains pour venir à bout de la malnutrition dans le pays.

De son côté, le Dr Sylvain Yuma Ramazani, secrétaire général à la santé, a fait savoir que les indicateurs n’ont pas seulement bougé en termes d’amélioration mais ils ont bougé aussi négativement. Le tableau est sombre et il faut innover dans l’utilisation de gros outils.

« La volonté politique est une opportunité de taille que nous avons et nous devons profiter au niveau élevé du pays pour améliorer les choses. Au niveau du pays, c’est une question prise au sérieux », a précisé le Dr Yuma.

Lire la suite sur le site ACP Congo

Retour - Liste des articles

En septembre 2024

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

photo
Comment planifier la rentabilité financière de mon officine ? - Monsieur Issa Gueye

photo
Indications de l'utilisation des antispasmodiques en Gynécologie-Obstétrique - Professeur Youssouf TRAORE, Professeur Titulaire de gynécologie-Obstétrique à la faculté de Médecine de Bamako

photo
Prise en charge des anémies ferriprives : Quel traitement ? - docteur Massi M. Romaric de Cotonou, spécialiste en hématologie

Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !