Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

Médecine d'Afrique noire

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7007 - Juillet 2023 - pages 433-438

Docteur Mamadou Lamine Diallo Atteinte rhumatologique chez les patients diabétiques à Lomé (Togo)   Article Open access   note

Auteurs : M.L. Diallo, S. Oniankitan, V.E.S. Koffi-Tessio, A. Atake, P. Lokou, K.C. Tagbor, E. Fianyo, P. Houzou, K. Kakpovi, O. Oniankitan, M. Mijiyawa - Togo


Résumé

Introduction : Le diabète est un problème de santé publique d’une part à cause de sa fréquence élevée et d’autre part à cause de son retentissement fonctionnel et de ses complications. En Afrique noire, peu d’études ont été consacrées aux manifestations rhumatismales chez les patients diabétiques. L’objectif de notre travail était de déterminer le profil épidémiologique et sémiologique des affections rhumatismales retrouvées chez les diabétiques à Lomé (Togo).
Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude transversale rétrospective menée sur des patients diabétiques ayant consulté en rhumatologie au CHU Sylvanus Olympio de Lomé du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2019.
Résultats : Parmi les 5384 rhumatisants examinés, 219 (4,06%) souffraient de diabète et se répartissaient en 142 femmes (65,80%) et 77 hommes (35,20%) soit un sex-ratio de 0,54. Les commerçants représentaient (37,9%) suivis des fonctionnaires (37,4%). L’âge moyen des patients diabétiques était de 58,58 ± 10,71 ans. La durée moyenne d’évolution de l’affection rhumatismale était de 33,45 ± 3,23 ans, et du diabète de 6,91 ± 5,90 ans. Le diabète était de type II dans 93,60% des cas, et connu chez 96,34% des patients. L’indice de masse corporel moyen des patients était de 35,49 ± 5,71 kg/m2 (70,31% des patients étaient obèses dont 6,84% de cas d’obésité morbide). L’hypertension artérielle (57,07%) et les dyslipidémies (5,47%) étaient les principales comorbidités associées. Sur le plan rhumatologique, il y avait une prédominance de l’atteinte dégénérative (73,66%) représentée essentiellement par la lomboradiculalgie commune (59,42%) et la gonarthrose (30,43%), suivie de l’atteinte abarticulaire (17,08%) où la périarthrite scapulo-humérale (39,58%) et le doigt à ressaut (31,25%) étaient le plus recensés.
Conclusion : Notre étude met en évidence l’association fréquente du diabète et a fortiori de l’obésité avec un rhumatisme dégénératif entravant ainsi la prise en charge globale de ces patients.

Summary
Rheumatological involvement in diabetic patients in Lome (Togo)

Introduction: Diabetes is a public health problem, both because of its high frequency and because of its functional impact and complications. In black Africa, few studies have been devoted to rheumatic manifestations in diabetic patients. The aim of our work was to determine the epidemiological and semiological profile of rheumatic diseases in diabetic patients in Lome (Togo).
Patients and methods: This is a retrospective cross-sectional study of diabetic patients who consulted in rheumatology at the CHU Sylvanus-Olympio in Lomé from January 1st, 2015 to December 31st, 2019.
Results: Among the 5384 rheumatic patients examined, 219 (4.06%) suffered from diabetes and were divided into 142 women (65.80%) and 77 men (35.20%) i.e. a sex ratio of 0.54. Merchants fed (37.9%) followed by civil servants (37.4%). The mean age of diabetic patients was 58.58 ± 10.71 years. The average duration of evolution of the rheumatic disease was 33.45 ± 3.23 years, and of diabetes 6.91 ± 5.90 years. Diabetes was type II in 93.60% of cases and known in 96.34% of patients. The mean body mass index of the patients was 35.49 ± 5.71 kg/m2 (70.31% of patients were obese) including 6.84% of cases of morbid obesity. Arterial hypertension (57.07%) and dyslipidemia (5.47%) were the main associated comorbidities. On the rheumatological level, there was a predominance of degenerative disease (73.66%) represented essentially by common lumboradiculalgia (59.42%) and gonarthrosis (30.43%), followed by abarticular disease (17.08%) where scapulohumeral periarthritis (39.58%) and trigger finger (31.25%) were the most qualified.
Conclusion: Our study highlighted the frequent association of diabetes and a fortiori obesity with degenerative rheumatism thus hampering the overall management of these patients.

icone adobe Lire l'article (PDF)   Article Open access

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de APIDPM Santé tropicale.
Il a été consulté 1658 fois, téléchargé 43 fois et évalué 1 fois.

Retour - Sommaire de ce numéro

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?



En septembre 2024

img_produit

img_produit

img_produit

photo
Douleurs pelviennes spasmodiques : quelle approche thérapeutique ? - Professeur Jack Albert BANG NTAMACK - gynécologue - Gabon

photo
Les vulvo-vaginites - Professeur Jack Bang Ntamack Gynécologue

photo
Anémie par carence martiale chez la femme enceinte : diagnostic et prise en charge - Professeur Privat GUIE, gynécologue-Obstétricien - CHU de Treichville

Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !