Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Articles médicaux de Santé tropicale

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 7106 - Juin 2024 - pages 369-377

Contacter Monsieur Mama Ndao Insuffisance respiratoire chronique compliquant les séquelles respiratoires de la tuberculose pulmonaire chez les patients suivis dans un service de référence à Dakarnote

Auteurs : M. Ndao, M.F. Cisse, H.M. Adoum, F.R. Mbaye, Y. Dia, N. Toure - Sénégal


Résumé

Introduction : L’insuffisance Respiratoire Chronique (IRC) représente une cause significative de mortalité. Les séquelles respiratoires de la tuberculose pulmonaire peuvent être l’une des étio-logies. Cette étude a été menée dans le but de déterminer les aspects épidémiologiques, dia-gnostiques, l’issue thérapeutique et le devenir des patients présentant une ICR compliquant les séquelles respiratoires de la tuberculose pulmonaire.
Matériel et méthodes : Etude rétrospective, descriptive à visée analytique incluant les patients ayant une IRC secondaire aux séquelles respiratoires de la tuberculose pulmonaire, suivis au CHU de Fann (Dakar).
Résultats : Durant 36 mois, nous avons recensé un total de 100 cas d’insuffisance respiratoire chronique résultant de séquelles respiratoires de la tuberculose pulmonaire. Une prédominance masculine de 58% a été observée parmi les patients, avec un âge moyen de 52,85 ± 6,73 ans. Dans 80% des cas, un seul épisode de tuberculose a suffi à entraîner des séquelles, tandis que 20% des patients avaient connu au moins deux épisodes de tuberculose. La dyspnée était présente chez tous les patients (100%), avec une PaO2 moyenne de 47,68 ± 7,61%. Concernant les anomalies scannographiques, elles étaient toutes localisées dans le parenchyme pulmonaire. Elles étaient dominées par les blocs de condensations fibreuses (59%), les cavités séquellaires (51%), l’évidement (44%), l’emphysème para-cicatriciel (43%) et la fibrose en rayon de miel (40%). L’issue sous Oxygénothérapie de Longue Durée était marquée par : 49% de survivants, 33% de décès et 18% perdue de vue.
Conclusion : L’IRC secondaire aux séquelles respiratoires de la tuberculose pulmonaire diagnostiquée tardivement ou mal traitée représente un défi majeur en termes de prise en charge médicale et de qualité de vie pour les patients.

Summary
Chronic respiratory failure complicating the respiratory sequelae of pulmonary tuberculosis in patients followed at a referral service in Dakar

Introduction: Chronic Respiratory Failure (CRF) is a significant cause of mortality. Respiratory sequelae of pulmonary tuberculosis may be one of the etiologies. A study was conducted to de-termine the epidemiological, diagnostic, therapeutic outcome and fate of patients with CRF complicating the respiratory sequelae of pulmonary tuberculosis.
Material and methods: Retrospective, descriptive, analytical study including patients with CKD secondary to respiratory sequelae of pulmonary tuberculosis, followed at Fann University Hospi-tal (Dakar).
Results: Over a 36-month period, we recorded a total of 100 cases of chronic respiratory failure resulting from respiratory sequelae of pulmonary tuberculosis. A male predominance of 58% was observed among patients, with a mean age of 52.85 ± 6.73 years. In 80% of cases, a single epi-sode of tuberculosis was sufficient to cause sequelae, while 20% of patients experienced at least two episodes of tuberculosis. Dyspnea was present in all patients (100%), with a mean PaO2 of 47.68 ± 7.61%. Scannographic abnormalities were all localized in the lung parenchyma. They were dominated by fibrous condensation blocks (59%), sequelae cavities (51%), hollowing (44%), para-cicatricial emphysema (43%) and honeycomb fibrosis (40%). Outcome under long-term oxygen therapy was marked by: 49% survivors, 33% death and 18% lost to follow-up.
Conclusion: CRF secondary to respiratory sequelae of pulmonary tuberculosis diagnosed late or poorly treated represents a major challenge in terms of medical management and quality of life for patients.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 384 fois, téléchargé 11 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus de résumés d'articles - Plus d'articles en texte intégral

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar15
Prise en charge du paludisme en ASS : Place de la DHA – PQP - Pr Issaka SAGARA et Pr Mahamadou A THERA

encart_diam_cooper
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays



CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !