retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

Une dermatologue invite l’Etat à interdire la commercialisation des produits de dépigmentation

Infomed | Sénégal | 20/05/2024 | Lire l'article original

La dermatologue Fatimata Ly a invité l’État du Sénégal à prendre ses responsabilités face aux effets dévastateurs de la dépigmentation, en interdisant la commercialisation des produits utilisés à cet effet.
"Il faut qu’on interdise la commercialisation des produits de la dépigmentation. Il est temps que tout le monde se lève pour arrêter ce fléau qui continue de faire des victimes", a déclaré le professeur en dermatologie.

Elle s’exprimait, mercredi, lors d’une journée de sensibilisation des jeunes filles du lycée Kennedy, à Dakar, organisée par l’association "Toujours Kennediennes"(TK).

Selon la présidente de la Société sénégalaise de dermatologie, le Rwanda a interdit la commercialisation des produits de dépigmentation, la Côte d’Ivoire, malheureusement, s’est limitée aux produits contenant des corticoïdes, la Mauritanie a récemment rejoint les pays qui ont interdit ces produits.

"Malheureusement, depuis l’introduction des produits dépigmentants au Sénégal en 1974, l’État n’a pris aucune mesure pour les interdire", a-t-elle regretté.

"La dépigmentation ne se limite pas qu’aux produits cosmétiques. Il y a aussi des médicaments qui, selon le code de la pharmacie, ne doivent pas être commercialisés en dehors des officines. Or, des produits de la famille des "vates", clomovate, dermovate, etc. contenant des corticoïdes peuvent être facilement trouvés dans les boutiques de quartier", a déploré la dermatologue.

Selon Fatimata Ly, ces produits contiennent du bétaméthasone, un fort corticoïde que "même les dermatologues éprouvent des difficultés à avoir pour soigner leurs malades, mais qui est en vente libre au marché".

Lire la suite sur le site Infomed

Tous les articles

ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_bailly
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_salvat
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !