retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

RDC : la disponibilisation des intrants de nutrition préconisée pour contrer la malnutrition

ACP Congo | Congo-Kinshasa | 11/06/2024 | Lire l'article original

Kinshasa, 11 juin 2024 (ACP).- La mise à disposition des intrants de nutrition dans les zones de santé a été préconisée mardi à Kinshasa, pour faire face à la malnutrition en République démocratique du Congo (RDC), lors d’une cérémonie de restitution des résultats de l’enquête nationale de nutrition (ENN- RDC 2023).

« La proposition concrète consiste à mettre à disposition dans les zones de santé des intrants de nutrition pour agir vite là où il y a les enfants malnutris en République démocratique du Congo », a déclaré le Dr Bruno Bindamba, directeur du programme national de nutrition (Pronanut).

Le Dr Dindamba qui a également insisté sur la prise en charge, la prévention et la surveillance des cas de malnutrition, a fait savoir que la RDC n’a jamais eu une enquête d’envergure nationale depuis son existence.

Selon lui, cette enquête réalisée depuis l’année passée, grâce à l’appui du gouvernement et ses partenaires était une question de voir quels sont les indicateurs de nutrition en RDC.

Concernant la malnutrition chronique, aussi appelée retard de croissance, le Dr Dindamba a laissé entendre que les indicateurs se sont détériorés. « Nous sommes passés de 42,7% par rapport à l’enquête Mics 2018 à 47,9% cette année. Donc un enfant sur deux souffre de retard de croissance », a-t-il dit.

Il a, par ailleurs insisté sur le plan de réponse chiffré à près d’1 milliard et demi de dollars américains pour venir à bout de la malnutrition dans le pays.

De son côté, le Dr Sylvain Yuma Ramazani, secrétaire général à la santé, a fait savoir que les indicateurs n’ont pas seulement bougé en termes d’amélioration mais ils ont bougé aussi négativement. Le tableau est sombre et il faut innover dans l’utilisation de gros outils.

« La volonté politique est une opportunité de taille que nous avons et nous devons profiter au niveau élevé du pays pour améliorer les choses. Au niveau du pays, c’est une question prise au sérieux », a précisé le Dr Yuma.

Lire la suite sur le site ACP Congo

Tous les articles

ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

vig_epu2
Place de la bithérapie dans la prise en charge de l'hypertension artérielle - Professeur Dadhi Balde, cardiologue - Guinée

encart_diam_bouchara
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_ferrer
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !