retour Santé tropicale Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Revue de presse de santé tropicale

Trier les actualités par :

Santé : La Côte d'Ivoire confirme son ambition d'être un hub médical régional

Gouvernement de Côte d'Ivoire | Côte d'Ivoire | 17/06/2024 | Lire l'article original

Des pas importants ont été posés dans le secteur de la santé et soulignent les ambitions du gouvernement ivoirien. La pyramide sanitaire s’étoffe et s’enrichit, surtout de structures spécialisées pour la prise en charge des pathologies lourdes qui, autrefois, nécessitaient des évacuations sanitaires.

En novembre 2019, après la découverte d’un cancer triple négatif, c’est-à-dire très agressif, dame BK a été suivie au Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (CNRAO) situé au Chu de Cocody. Après la chimiothérapie, l’ablation de son sein et 25 séances de radiothérapie, la jeune femme, éducatrice dans un lycée de la place est en train de gagner son combat contre le cancer. Marie Koné, mère de deux enfants, y a été opérée en février 2020. Elle est encore sous surveillance, avec un traitement sur cinq ans pour vaincre la maladie.

Pour les personnes atteintes de cancer, le CNRAO représente une lueur d’espoir. Inauguré le 18 décembre 2017, le premier centre de radiothérapie du pays est équipé en matériel de pointe. Avant l’ouverture du CNRAO, les malades dont la prise en charge nécessitait une radiothérapie étaient obligés d’aller à l’extérieur du pays. A la charge psychologique de la pathologie s’ajoutait le poids financier très souvent prohibitif pour la majorité des patients.

En plus de son plateau technique, le centre a mis en place une politique sociale qui permet aux femmes de se soigner d’abord et de payer après.

« Aucun traitement du cancer du sein n’est retardé par manque d’argent », ne cesse de répéter la directrice du CNRAO, Pr Judith Didi-Kouko.

« Au CNRAO, on peut se soigner et payer après », confirme BK.

L’établissement a nécessité un investissement de plus de 13 milliards de francs CFA. Il permet désormais aux populations de la Côte d’Ivoire et de la sous-région ouest-africaine d’accéder aux technologies de pointe et aux thérapies innovantes.

Lire la suite sur le site Gouvernement de Côte d'Ivoire

Tous les articles

ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la revue de presse de Santé tropicale. Inscriptions

En septembre 2024 :

img_produit

img_produit

Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_crosspharm
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays

encart_diam_faes
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !