APIDPM Se connecter/S'inscrire Votre panier0

Se connecter/S'inscrire Connexion / Inscription

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Consulter les revues

Choisissez votre revue :

Odonto-Stomatologie Tropicale

Odonto-Stomatologie Tropicale N° 180 - Décembre 2022

Odonto-Stomatologie Tropicale

N° 180 - Décembre 2022

Editeur : APIDPM Santé tropicale
Langue(s) de publication : Français - Anglais
Edition papier : ISSN 0251-172X
Edition électronique : ISSN 2491-4428
Retrouvez également nos offres d'abonnements

Il y a actuellement 625 articles.


Archives (par année de publication)

Sommaire du N° 180 - Décembre 2022

Mademoiselle Sarra  Dhaoui Manifestations orales de la maladie de Letterer-Siwe : à propos de deux cas
S. Dhaoui, A. Sari, J. Zaroui, M. Chalbi, I. Jazi, M. Chemli - Tunisie - 5-9


X

Mademoiselle Sarra  Dhaoui Manifestations orales de la maladie de Letterer-Siwe : à propos de deux cas Manifestations orales de la maladie de Letterer-Siwe : à propos de deux cas est évalué 4 étoiles

Auteurs : S. Dhaoui, A. Sari, J. Zaroui, M. Chalbi, I. Jazi, M. Chemli - Tunisie
Publié en Anglais dans Odonto-Stomatologie Tropicale 180 - Décembre 2022 - 5-9


Résumé

Le Syndrome de Letterer-Siwe (SLD) est une maladie rare qui touche les jeunes enfants de moins de 3 ans, sa prévalence est estimée à 1/50.0000.
Il est caractérisé par une migration et une prolifération monoclonale de cellules dendritiques spécifiques. Elle est considérée comme la forme multifocale agressive et multi-systémique de l’Histiocytose à Cellules de Langerhans (HCL). Elle affecte principalement les os et la peau ; les lésions osseuses se produisent surtout dans le crâne, les os longs et la mandibule, mais peuvent toucher d’autres organes. Le pronostic n’est pas favorable dans la plupart des cas de la maladie de Letterer-Siwe, le décès pouvant survenir pendant la vie intra-utérine ou quelques semaines après la naissance.
En connaissant les symptômes bucco-dentaires courants de la maladie, les dentistes pédiatriques peuvent jouer un rôle essentiel dans le diagnostic du syndrome de Letterer-Siwe à un stade précoce et prévenir l’extension de la maladie en adressant le jeune patient à un spécialiste.
Le but de cet article était de décrire les manifestations orales de la maladie de Letterer-Siwe à travers deux cas référés au département de dentisterie pédiatrique de l’hôpital La Rabta, Tunisie.


Summary
Oral manifestations of the Letterer-Siwe disease: a report of two cases

Letterer-Siwe Syndrome (LSD) is a rare disease that affects young children under the age of 3 years old, its prevalence is estimated at 1/50.0000.
It is characterized by monoclonal migration and proliferation of specific dendritic cells. It is considered to be the aggressive multifocal multisystem form of the Langerhans‘ Cell Histiocytosis (LCH). It affects primarily the bones and skin; Bone lesions occur mainly in the skull, long bones and mandible but might involve other organs. The prognosis is not favorable in most cases of the Letterer-Siwe disease, death might occur during intrauterine life or within a few weeks of birth.
By knowing the common oral symptoms of the disease, pediatric dentists can play a vital role in the diagnosis of Letterer-Siwe Syndrome at an early stage preventing the extension of the disease by addressing the young patient to a specialist.
The aim of this paper was to describe the oral manifestations of Letterer-Siwe disease through two cases referred to the department of pediatric dentistry in La Rabta hospital, Tunisia.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Mamadou Tidiane Diallo Etat de santé bucco-dentaire des enfants atteints de maladie rénale au niveau du service de Pédiatrie de l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar, Sénégal
M.T. Diallo, S.N Thiam, D.G. Bator, B.A. Samba, M. Faye - Sénégal - 11-22


X

Docteur Mamadou Tidiane Diallo Etat de santé bucco-dentaire des enfants atteints de maladie rénale au niveau du service de Pédiatrie de l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar, Sénégal Etat de santé bucco-dentaire des enfants atteints de maladie rénale au niveau du service de Pédiatrie de l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar, Sénégal est évalué 1 étoiles

Auteurs : M.T. Diallo, S.N Thiam, D.G. Bator, B.A. Samba, M. Faye - Sénégal
Publié en Français dans Odonto-Stomatologie Tropicale 180 - Décembre 2022 - 11-22


Résumé

Introduction : Les pathologies bucco-dentaires sont fréquentes chez les enfants et elles peuvent être révélatrices de plusieurs pathologies génétiques, environnementales et systémiques. Des relations étroites entre les maladies rénales et particulièrement les maladies génétiques et/ou congénitales altérant la fonction du rein et la formation de l’émail sont décrites dans la littérature depuis les années 70. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’état bucco-dentaires des enfants.
Matériels et méthodes : Nous avons mené une étude transversale descriptive de juin 2020 à mai 2021 au sein du service de pédiatrique de l’HALD. Nous avons colligé 154 enfants atteints de maladie rénale.
Résultats : Les tranches d’âge entre 6 et 10 ans et entre 11 et 15 ans étaient les plus représentées et presque la moitié des patients ont été diagnostiqués de la maladie rénale entre l’âge de 6 et 10 ans ; pour la plupart (94,42%) la maladie rénale avait une origine acquise et un peu plus de la moitié (52,6%) avaient déjà un suivi de plus d’une année. Le CAO moyen et le cao moyen était respectivement de 2,59 et 3,52, montrant qu’il existe une faible activité carieuse chez les patients de notre échantillon tandis que plus de 2/3 de notre population présentaient des anomalies dentaires. Les anomalies d’éruption, de position et de structure concernaient chacune environ un tiers des patients.
Conclusion : La prise en charge des pathologies bucco-dentaires chez des enfants atteints de pathologies rénales nécessite une motivation et l’enseignement de l’hygiène bucco-dentaire, une bonne observation des lésions des muqueuses et de la structure des dents, la détection des anomalies orthodontiques et la mise en place de traitement d’interception


Summary
Oral health status of children with renal disease in the paediatric unit of Aristide Le Dantec Hospital in Dakar

Introduction: Oral pathologies are frequent in children, and they can be indicative of several genetic, environmental and systemic pathologies. Close relationships between kidney diseases and particularly genetic and/or congenital diseases altering kidney function and enamel formation have been described in the literature since the 1970s. The objective of our study was to assess the oral health of children.
Materials and methods: We conducted a descriptive cross-sectional study from June 2020 to May 2021 in the paediatric department of the HALD. We collected 154 children with renal disease.
Results: The age groups between 6 and 10 years old and between 11 and 15 years old were the most represented and almost half of the patients were diagnosed with kidney disease between the ages of 6 and 10 years old; for the most part (94.42%) the kidney disease had an acquired origin and a little more than half (52.6%) already had a follow-up of more than one year. The average CAO and the average cao were respectively 2.59 and 3.52, showing that there is a low carious activity in the patients of our sample while more than 2/3 of our population presented dental anomalies. Abnormalities of eruption, position and structure each concerned approximately one third of the patients.
Conclusion: The management of oral pathologies in children with kidney disease requires motivation and the teaching of oral hygiene, good observation of lesions of the mucous membranes and the structure of the teeth, the detection of orthodontic anomalies and the implementation of interceptive treatment.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Iyanuoluwa Jesupemi Ajayi Réticence au vaccin COVID-19 chez les étudiants en médecine et en médecine dentaire de la quatrième à la sixième année de l’Université d’Ibadan, au Nigeria
I.J. Ajayi, O.O. Adejumo, F.O Fagbule, I. Olushola, G.A. Oke - Nigéria - 23-31


X

Docteur Iyanuoluwa Jesupemi Ajayi Réticence au vaccin COVID-19 chez les étudiants en médecine et en médecine dentaire de la quatrième à la sixième année de l’Université d’Ibadan, au Nigeria Réticence au vaccin COVID-19 chez les étudiants en médecine et en médecine dentaire de la quatrième à la sixième année de l’Université d’Ibadan, au Nigeria est évalué 1 étoiles

Auteurs : I.J. Ajayi, O.O. Adejumo, F.O Fagbule, I. Olushola, G.A. Oke - Nigéria
Publié en Anglais dans Odonto-Stomatologie Tropicale 180 - Décembre 2022 - 23-31


Résumé

Introduction : On attend des étudiants en médecine et en dentisterie qu’ils sensibilisent le public au vaccin COVID-19 et qu’ils plaident en faveur de son adoption, car ils sont les futurs prestataires de soins de santé. Cette étude visait donc à évaluer l’attitude et le comportement des étudiants en médecine et en médecine dentaire vis-à-vis de la vaccination contre le COVID-19.
Méthodes : Une étude transversale a été menée auprès de 199 étudiants en médecine et en médecine dentaire en classes cliniques (niveau 400-600) de l’Université d’Ibadan, au Nigeria. Des questionnaires en ligne auto-administrés ont été utilisés pour obtenir des informations sur les caractéristiques sociodémographiques des participants, leurs connaissances, leur attitude et leur intention de se faire vacciner. Une analyse univariée a été effectuée. Le test du chi-deux a été utilisé pour déterminer les différences entre les variables catégorielles et une analyse de régression logistique multivariée a été réalisée pour identifier les facteurs prédictifs de la réticence à la vaccination contre le COVID-19. Le niveau de signification était p < 0,05.
Résultats : L’âge moyen des participants (±SD) était de 24,4 (±2,3) ans. Leurs niveaux d’’études étaient 600L (46,6%), 500L (26,6%), et 400L (26,6%). La majorité d’entre eux étudiaient la médecine (66,3 %) et étaient de sexe féminin (56,3%). La prévalence de la réticence à se faire vacciner était de 23,6% et 89,0% étaient inquiets à propos du vaccin COVID-19. Les facteurs indépendamment associés à la réticence vaccinale comprenaient : la conviction que le vaccin COVID-19 ne peut pas empêcher la propagation de l’infection (aOR : 4,01 ; 95%CI : 1,02-15,87), la conviction des participants qu’ils sont plus à risque d’être infectés par le COVID-19 (aOR : 12. 07 ; 95%CI : 1,13-128,48), la conviction que le vaccin n’est pas actif contre tous les variants du SRAS-CoV-2 (aOR : 7,55 ; 95%CI : 1,91-29,87), le fait d’avoir de sérieuses inquiétudes (aOR : 7,87 ; 95%CI : 1,50-41,67), quant à la vaccination COVID-19.
Conclusion : Environ un étudiant sur quatre hésitait à recevoir le vaccin COVID-19. De nombreux participants avaient des attitudes négatives à l’égard des vaccins, ce qui constituait un facteur prédictif de cette réticence. Il est urgent de créer des actions visant à changer les comportements à l’égard de la vaccination et les connaissances en matière de vaccination serait à inclure dans le programme d’enseignement médical et dentaire afin d’améliorer la confiance dans les vaccins, car les étudiants sont les futurs praticiens médicaux et dentaires.


Summary
COVID-19 vaccine hesitancy among 4th to 6th year Medical and Dental clinical students of University of Ibadan, Nigeria

Introduction: Medical and dental students are expected to educate the public about the COVID-19 vaccine and advocate for its uptake as they are future healthcare providers. Therefore, this research aimed to assess the attitude and intention of medical and dental students towards receiving the COVID-19 vaccination.
Methods: A cross-sectional study was conducted among 199 medical and dental students in clinical classes (400-600 level) of the University of Ibadan, Nigeria. Self-administered online questionnaires were used to obtain information on the participants’ sociodemographic characteristics, knowledge, attitude, and intention to be vaccinated. Univariate analysis was done. The chi-square test was used to determine the differences in categorical variables and multivariate logistic regression analysis was conducted to identify the predictors of COVID-19 vaccine hesitancy. The level of significance was p < 0.05.
Results: The mean age (±SD) was 24.4 (±2.3) years. Their class-levels were 600L (46.6%), 500L (26.6%), and 400L (26.6%). The majority were studying medicine (66.3%), and females (56.3%). The prevalence of vaccine hesitancy was 23.6% and 89.0% were worried about the COVID-19 vaccine. Factors independently associated with vaccine hesitancy included: believing COVID-19 vaccine cannot prevent infection spread (aOR: 4.01; 95%CI: 1.02-15.87), lack of participants’ belief that they are at higher risk of COVID-19 infection (aOR: 12.07; 95%CI: 1.13-128.48), belief that the vaccine is not active against all variants of SARS-CoV-2 (aOR: 7.55; 95%CI: 1.91-29.87), having serious worries (aOR: 7.87; 95%CI: 1.50-41.67), about the COVID-19 vaccination.
Conclusion: About one-in-every-four students was hesitant against receiving the COVID-19 vaccine. Many of the participants had negative attitudes about the vaccines, and this was a predictor of vaccine hesitancy. There is an urgent need for the creation of interventions geared towards re-orienting attitudes towards vaccination and vaccination literacy to be included in the medical-dental curriculum to improve vaccine confidence because they are the future medical-dental practitioners.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Bamidele A. Famurewa Connaissance, attitude et profil des blessures orofaciales liées au sport chez des athlètes nigérians
B.A. Famurewa, I.M. Ogbonmwan, N.V. Ogbeide, F.O. Oginni - Nigéria - 32-40


X

Docteur Bamidele A. Famurewa Connaissance, attitude et profil des blessures orofaciales liées au sport chez des athlètes nigérians Connaissance, attitude et profil des blessures orofaciales liées au sport chez des athlètes nigérians est évalué 1 étoiles

Auteurs : B.A. Famurewa, I.M. Ogbonmwan, N.V. Ogbeide, F.O. Oginni - Nigéria
Publié en Anglais dans Odonto-Stomatologie Tropicale 180 - Décembre 2022 - 32-40


Résumé

Contexte : Les blessures orofaciales sont assez courantes chez les athlètes, les sports de contact présentant le risque le plus élevé par rapport aux sports sans contact. Les connaissances actuelles et l’attitude des athlètes nigérians contemporains concernant les blessures orofaciales liées au sport sont peu connues. Cette étude a évalué les connaissances, l’attitude et le profil de blessure des athlètes nigérians concernant les traumatismes orofaciaux.
Méthodes : Un questionnaire standardisé auto-administré modifié de 17 items a été administré à des athlètes consentants sélectionnés au hasard de chaque État du Nigeria et du district de la capitale fédérale présents au Festival national des sports 2020 qui s’est tenu du 2 au 14 avril 2021. Des statistiques descriptives et inférentielles ont été utilisées.
Résultats : Cent vingt-sept athlètes (H : F = 83:44), âgés de 15 à 60 ans, avec un âge moyen (ET) de 26,9 (8,2) ans ont répondu au questionnaire. 76,4% d’entre eux pratiquaient un sport de contact. 81% des répondants connaissaient le protège-dents mais 45,7% ont déclaré l’utiliser. La prévalence des blessures orofaciales autodéclarées était de 46,5%. Il existe une association statistiquement significative entre le type de sport pratiqué par les athlètes (sports de contact et sans contact) et leur expérience des lésions oro-faciales (p = 0,001) ainsi que leurs attentes en matière d’utilisation de dispositifs de protection (p = 0,001). De même, il existe une association significative entre le type de sport des athlètes et leur utilisation d’un protège-dents (p = 0,001). Dans les deux cas, les hommes et les femmes pratiquant des sports de contact ont fait preuve de meilleures connaissances que les athlètes pratiquant des sports sans contact.
Conclusion : Les athlètes nigérians avaient une bonne connaissance des lésions oro-faciales liées au sport, mais leur attitude à l’égard de la prévention des blessures était médiocre. Il n’est donc pas surprenant que la prévalence des lésions orofaciales soit excessivement élevée.


Summary
Knowledge, attitude, and profile of sports related orofacial injuries among Nigerian athletes

Background: Orofacial injuries are fairly common among athletes with contact sports posing the highest risk compared to non-contact sports. There is limited understanding of the current knowledge and attitude of contemporary Nigerian athletes about sports-related orofacial injuries. This study evaluated knowledge, attitude and injury profile of Nigerian athletes concerning orofacial trauma.
Methods: A modified self-administered 17-item standardized questionnaire was administered on randomly selected, consenting athletes from each state of Nigeria and the Federal Capital Territory present at the 2020 National Sports Festival that held between April 2nd and April 14th, 2021. Descriptive and inferential statistics were employed.
Results: One-hundred and twenty-seven athletes (M:F = 83:44), aged 15 to 60 years, with mean (SD) age at 26.9 (8.2) years responded to the questionnaire. 76.4% of them engaged in contact sport. 81% of respondents knew mouthguard but 45.7% reported use of mouthguards. The prevalence of self–reported orofacial injury was 46.5%. There was a statistically significant association between the athletes’ sport type (contact and non-contact sports) and their experience of orofacial injury (p = 0.001) likewise their expectation on the use of protective device (p = 0.001). Similarly, there was a significant association between the athletes’ sport type and their use of mouthguard (p = 0.001). In both instances, contact sports men and women demonstrated better knowledge compared to non-contact sports athletes.
Conclusion: Knowledge of Nigerian athletes about sport-related orofacial injuries was adequate, but they demonstrated poor attitude concerning injury prevention. Not surprisingly, the prevalence of orofacial injury was unacceptably high.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Alaeddine Mahfoudi Empreinte lors de la confection des prothèses adjointes totales chez l’édenté complet présentant une hyperplasie antéro-maxillaire. Pratique des médecins-dentistes en Tunisie
A.E. Mahfoudhi, O. Tayari, J. Jaouadi - Tunisie - 41-48


X

Docteur Alaeddine Mahfoudi Empreinte lors de la confection des prothèses adjointes totales chez l’édenté complet présentant une hyperplasie antéro-maxillaire. Pratique des médecins-dentistes en Tunisie Empreinte lors de la confection des prothèses adjointes totales chez l’édenté complet présentant une hyperplasie antéro-maxillaire. Pratique des médecins-dentistes en Tunisie  est évalué 3 étoiles

Auteurs : A.E. Mahfoudhi, O. Tayari, J. Jaouadi - Tunisie
Publié en Français dans Odonto-Stomatologie Tropicale 180 - Décembre 2022 - 41-48


Résumé

Introduction : La prise en charge prothétique de l’édenté complet présentant une crête hyperplasique demande une réflexion, une maitrise des techniques d’empreinte et une rigueur dans leur mise en œuvre. L’objectif de notre étude était d’évaluer la pratique des médecins-dentistes tunisiens dans la prise en charge prothétique des patients édentés complets avec une crête antéro-maxillaire hyperplasique.
Matériels et méthodes : Evaluation des pratiques à travers une étude épidémiologique distribuée en ligne auprès de 100 médecins dentiste tunisiens. L’analyse statistique des données a été faite en utilisant le test khi2 avec un seuil de signification p < 0.05.
Résultats : L’alginate et le polysulfure sont les matériaux les plus utilisés par les médecins dentistes tunisiens lors de la prise des empreintes.
Conclusion : La connaissance fondamentale et l’application clinique permet d’optimiser l’empreinte et de conduire avec succès la thérapeutique prothétique.


Summary
Impression during the fabrication of total dentures in edentulous patients with antero-maxillary hyperplasia: practice of dentists in Tunisia

Introduction: Prosthetic management of fully edentulous patient with a hyperplasia ridge require reflection, mastery of impression techniques and a rigor in their execution. The aim of our study was to evaluate the practice of Tunisian dentists in the prosthetic management of edentulous patients with a hyperplasia maxillary anterior ridge.
Material and methods: Assessment of practice through an epidemiological study distributed online to 100 Tunisian dentists. Statistical analysis of the data was done using the Khi² with a significant p value < 0.05.
Results: Alginate and polysulfide are the most used materials by Tunisian dentists.
Conclusion: Fundamental knowledge and clinical application allow optimizing the impression and successfully conducting to prosthetic therapy.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.




Acheter le N° 180 - Décembre 2022

Version papier uniquement

1. Choisissez votre zone de livraison

2. Votre statut

2. Votre offre


Les numéros de 2023


Article ajouté au panier avec succès





Accès direct aux sites APIDPM :

Revue, rubriques de formation continue,
Annonces de congrès, actualités...

Médecine d'Afrique noire électronique
Médecine du Maghreb électronique
Odonto-Stomatologie électronique
Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments

PACKS JETONS

Découvrez nos offres Packs jetons - Plus d'infos

ABONNEMENTS

Découvrez notre offre d'abonnement à nos revues - Plus d'infos

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous

APIDPM Santé Tropicale

Qui sommes-nous ?

Conditions générales



APIDPM est éditeur de sites médicaux :


Médecine d'Afrique noire électronique Médecine du Maghreb électronique Odonto-Stomatologie électronique Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments