Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Cooper - 3 mars 2024 : journée mondiale de l'audition - Plus d'informations

Revue de presse scientifique de APIDPM Santé tropicale


Africa CDC - rapport hebdomadaire de surveillance basé sur les événements - février 2024

Union Africaine - Africa CDC - (Africa CDC Weekly Event Based Surveillance Report, February 2024) - Ethiopie - HTML

rapportBienvenue dans notre rapport hebdomadaire sur la surveillance événementielle, votre source fiable pour des mises à jour en temps réel sur les événements prioritaires sur le continent. Les informations qui vous sont présentées portent sur trois domaines principaux : la situation épidémiologique, l'évaluation de l'événement (évaluation du risque et géoscope) et les interventions de santé publique de l'État membre touché, des partenaires et d'Africa CDC. Chaque semaine, nous mettons en lumière les événements signalés à Africa CDC qui présentent un risque modéré à très élevé selon l'outil d'évaluation des risques d'Africa CDC.

Plus d'informations


Enquête sur les indicateurs du paludisme - Rapport final - Cameroun - 2022

US Agency for International Development - (Cameroun SIM, 2022) - Cameroun - PDF

rapportLes pages suivantes présentent l’organisation des tableaux de l’EIPC 2022, les caractéristiques de base et un résumé de la manière d’échantillonner et de comprendre les dénominateurs. Cette section propose également des exercices permettant aux utilisateurs de s’entraîner à interpréter les tableaux de l’EIPC 2022.

Le rapport est basé sur 46 tableaux de données, et les tableaux sont situés à la fin de chaque chapitre au lieu d’être intégrés dans le texte. Bien que le texte et les figures figurant dans chaque chapitre mettent en évidence certaines des conclusions les plus importantes des tableaux, toutes les conclusions ne peuvent pas être discutées ou représentées graphiquement. C’est pourquoi les utilisateurs de données doivent être à l’aise pour lire et interpréter les tableaux de l’EIPC 2022.

Plus d'informations


Enquête Démographique et de Santé - Côte d'Ivoire - 2021 - Rapport final

US Agency for International Development - (Côte d'Ivoire - EDS 2021) - Côte d'Ivoire - PDF

rapportLe rapport final de L’EDS (l’EDS-CI 2021) est basé sur environ 200 tableaux de données. Pour qu’ils puissent être consultés rapidement, les tableaux se trouvent à la fin de chaque chapitre et les utilisateurs peuvent aussi y accéder en utilisant les liens pertinents dans le texte (version électronique). En outre, ce rapport présente environ 90 graphiques qui soulignent clairement les tendances au cours du temps, les variations infranationales et certaines caractéristiques sociodémographiques. De grandes carte colorées présentent les résultats répartis par régions administratives dans la Côte d’Ivoire. Le texte a été simplifié pour mettre en évidence les points-clés dans une liste à puces et pour identifier clairement les définitions des indicateurs dans des encadrés.

Bien que le texte et les graphiques présentés dans chaque chapitre mettent en évidence certains des résultats les plus importants des tableaux, il n’est pas possible de discuter ou de représenter graphiquement chaque résultat. Pour cette raison, les utilisateurs des données de l’EDS-CI 2021 doivent se sentir à l’aise quand ils lisent et interprètent les tableaux.

Les pages suivantes fournissent une introduction à l’organisation des tableaux de l’EDS-CI, la présentation des caractéristiques sociodémographiques, ainsi qu’un bref résumé de la procédure d’échantillonnage pour faciliter la compréhension des dénominateurs. En outre, cette section comprend des exercices pour que les utilisateurs s’exercent à interpréter les tableaux de l’EDS-CI en utilisant leurs nouvelles compétences.

Plus d'informations


Enquête Démographique et de Santé Continue (EDS-Continue) - Sénégal - 2023

US Agency for International Development - (Sénégal EDS 2023 - Rapport préliminaire (PDF, 2652K)) - Sénégal - HTML

rapportLe Gouvernement du Sénégal vient de réaliser en 2023 la huitième phase de l’Enquête continue (EC) conformément au programme d’actions de la troisième Stratégie nationale de Développement de la Statistique (SNDS-III). L’Enquête continue (EC) comporte deux volets :

- un volet ménage : appelé l’Enquête Démographique et de Santé continue (EDS-Continue), qui collecte des données auprès des ménages, des femmes, des hommes et des enfants de moins de cinq ans ;

- un volet structures de santé : appelé l’Enquête Continue sur la Prestation des Services de Soins de Santé (ECPSS), qui collecte des données auprès des structures de santé, des prestataires de soins de santé et des clients des structures de santé.

L’EDS-Continue a comme objectifs fondamentaux :
(1) répondre aux besoins permanents en données pour planifier, suivre et évaluer les programmes de santé et de population, et
(2) renforcer les capacités au sein des institutions du pays pour collecter, traiter, analyser, diffuser et utiliser ces données.
En outre, elle comporte d’autres avantages potentiels. La rétention plus longue du bureau central et du personnel de terrain inhérente à l’EDS-Continue conduit à une « institutionnalisation de fait » du processus DHS, ce qui apporte des avantages que ne peut apporter une DHS quinquennale. On s’attend à ce que le renforcement des capacités du personnel et l’institutionnalisation du processus DHS se traduisent par une amélioration de la qualité des données et une réduction des besoins en assistance technique. La conception de l’EDS-Continue permettra également une plus grande souplesse pour répondre aux besoins en statistiques du pays dans la mesure où chacune des phases peut être adaptée à des sujets particuliers, ce qui est difficile dans le cadre d’une enquête DHS quinquennale.

Plus d'informations


Prise de position de la Société Francophone du Diabète (SFD) sur les stratégies d'utilisation des traitements antihyperglycémiants dans le diabète de type 2 - 2023

Darmon P, et al. pour la Société francophone du Diabète (SFD). - (Darmon P, et al. Prise de position de la Société Francophone du Diabète (SFD) sur les stratégies d'utilisation des traitements anti-hyperglycémiants dans le diabète de type 2 - 2023. Med Mal Metab (2023), 10.1016/j.mmm.2023.10.007 ) - France - PDF

rapportL'actualisation 2023 de la prise de position tient compte des dernières données des études cliniques. Le guide algorithmique des stratégies proposées sous forme didactique est général. La décision ultime est basée sur le cadre clinique, l'équilibre glycémique, les comorbidités, la tolérance des médicaments, leur prix, ainsi que sur les préférences du patient. Il s'avère nécessaire pour le clinicien de s'assurer que les stratégies concernées correspondent aux conditions de remboursement qui peuvent varier en fonction des pays francophones. C'est donc dans le cadre d'une démarche coordonnée et réfléchie que la prise en charge devra s'effectuer, avec des évaluations successives pour définir les meilleures trajectoires de prise en charge. Il s'agit d'un consensus d'experts fondé sur les preuves et l'expérience clinique, dont nous espérons qu'il aidera de façon pratique les cliniciens dans la prise en charge de cette maladie complexe.

Plus d'informations


Sénégal - Rapport de Situation N° 133 du 07 Février 2022

République du Sénégal. Ministère de la Santé et l’Action sociale - (Riposte à l’épidémie du nouveau coronavirus COVID-19, Sénégal) - Sénégal - PDF

Le 31 décembre 2019, les autorités chinoises ont informé l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) d’un groupe de cas de pneumonie d’origine inconnue survenus dans la ville de Wuhan, Province de Hubei. Le 07 janvier 2020, les autorités chinoises ont isolé un nouveau type de coronavirus, dénommée COVID-19, responsable de cette épidémie. Le 20 janvier 2020, des cas confirmés d’infection au COVID19 ont été rapportés en dehors de la Chine, notamment en Thaïlande, au Japon et en République de Corée. Le 30 janvier, l’OMS a déclaré l’épidémie de COVID-19 comme urgence de santé publique de portée internationale. Utilisant un outil d’analyse du niveau de préparation des pays, fourni par l’OMS, le Sénégal a identifié 45 districts prioritaires pour la préparation au COVID- 19 sur les 78 que compte le pays.

Plus d'informations


COVID-19 en RCA : rapports de situation

Ministère de la Santé et de la Population de RCA - OMS - (Rapport de situation Covid-19 du 06/04/2020 (rapport du 30/03 au 05/04/2020)) - Centrafrique - PDF

L’introduction de la COVID-19 en Centrafrique a été notifiée le 14 mars 2020 par le Ministre de la santé et de la population. Par la suite, quatre (4) autres cas importés ont été confirmés les 19 ; 22 et 24 mars. Le 27 mars, le premier cas chez une personne sans notion de voyage dans un pays avec transmission locale de la COVID-19 a été notifié. En définitive, les 6ème, 7ème, 8ème et 9ème cas confirmés n’ont pas de notion de voyage dans un pays avec transmission locale de la COVID-19 au cours des 14 jours précédant le début de leur maladie. Sur la base de ces données épidémiologiques, le Ministre de la santé et de la population a déclaré la transmission locale le 1er avril 2020.

Plus d'informations


Stratégie de tests de laboratoire prioritaires selon les scénarios de transmission 4Cs

OMS - (Interim guidance 21 March 2020) - Suisse - PDF

Les tests de diagnostic de la COVID-19 sont essentiels pour suivre le virus, comprendre l'épidémiologie, informer la gestion des cas et supprimer la transmission. Ce document décrit l'utilisation stratégique des tests de diagnostic dans différents scénarios de transmission de l'épidémie de COVID-19, de l'absence de cas à la transmission communautaire, y compris la manière dont les tests pourraient être rationalisés lorsque le manque de réactifs ou de capacité de test nécessite de donner la priorité à certaines populations ou individus pour les tests".

Plus d'informations


Considérations opérationnelles pour la gestion des cas de COVID-19 dans les établissements de santé et la communauté

OMS - (Interim guidance 19 March 2020) - Suisse - PDF

Ce document a pour but de guider les soins aux patients COVID-19 alors que la capacité de réponse des systèmes de santé est mise à l'épreuve ; de garantir que les patients COVID-19 puissent avoir accès à un traitement qui leur sauve la vie, sans compromettre les objectifs de santé publique et la sécurité des travailleurs de la santé. Il met en avant deux messages clés : 1. Interventions clés de santé publique, quel que soit le scénario de transmission ; et 2. Principales mesures à prendre par scénario de transmission pour permettre une augmentation rapide des opérations cliniques.

Plus d'informations


Répondre à la diffusion communautaire de COVID-19

OMS - (WHO Reference Number: WHO/COVID-19/Community_Transmission/2020.1) - Suisse - PDF

Ce document fournit des conseils techniques aux autorités gouvernementales, aux travailleurs de la santé et aux autres parties prenantes clés afin d'orienter la réponse à la propagation communautaire. Il sera mis à jour au fur et à mesure que de nouvelles informations ou orientations techniques seront disponibles. Pour les pays qui se préparent ou réagissent déjà, ce document peut également servir de liste de contrôle pour identifier les éventuelles lacunes restantes.

Plus d'informations


Critical preparedness, readiness and response actions for COVID-19

OMS - (Interim guidance 22 March 2020 - WHO/2019-nCoV/Community_Actions/2020.3) - Suisse - PDF

Tous les pays devraient augmenter leur niveau de préparation, d'alerte et de réponse pour identifier, gérer et prendre en charge les nouveaux cas de COVID-19. Les pays doivent se préparer à répondre à différents scénarios de santé publique, en reconnaissant qu'il n'existe pas d'approche unique pour gérer les cas et les flambées de COVID-19. Chaque pays devrait évaluer son risque et mettre rapidement en œuvre les mesures nécessaires à l'échelle appropriée pour réduire à la fois la transmission de COVID-19 et les impacts économiques, publics et sociaux. L'OMS a défini quatre scénarios de transmission pour COVID-19 : 1. Pays où il n'y a pas de cas (Pas de cas) ; 2. Pays avec 1 ou plusieurs cas, importés ou détectés localement (cas sporadiques) ; 3. Pays connaissant des grappes de cas en termes de temps, de localisation géographique et/ou d'exposition commune (Grappes de cas) ; 4. Pays connaissant des flambées plus importantes de transmission locale (transmission communautaire). Ce document décrit les actions de préparation et de réponse à la COVID-19 pour chaque scénario de transmission.

Plus d'informations


Investigations épidémiologiques et cliniques précoces du COVID-19 pour la réponse en santé publique

OMS - (Focus technique) - Suisse - HTML

L'émergence récente du COVID-19 a pour conséquence que la compréhension des schémas de transmission, de la sévérité, des caractéristiques cliniques et des facteurs de risque d'infection reste limitée, que ce soit au sein de la population générale, pour les personnels de santé ou dans les ménages et les autres environnements «fermés». Des études visant à évaluer les caractéristiques épidémiologiques et cliniques des cas dans différents contextes sont donc essentielles pour approfondir notre compréhension de ce virus et de la maladie associée à celui-ci. Elles fourniront également les informations fiables nécessaires pour affiner les paramètres à intégrer dans les modèles de prévision.

Plus d'informations


Messages clés et actions pour la prévention et le contrôle de la COVID-19 dans les écoles

UNICEF - (Mars 2020) - USA - PDF

La protection des enfants et des établissements d’enseignement s’avère particulièrement importante. Il est nécessaire de prendre des précautions pour éviter la propagation éventuelle de la COVID-19 en milieu scolaire. Cependant, il faut également veiller à ne pas stigmatiser les élèves et le personnel susceptibles d’avoir été exposés au virus. N’oublions pas que la maladie à coronavirus n’opère aucune distinction fondée sur la nationalité, l’ethnie, le handicap, l’âge ou le genre. Les établissements scolaires doivent rester accueillants, respectueux, inclusifs et solidaires envers tous. Les mesures adoptées par les écoles peuvent prévenir l’introduction et la propagation de la COVID-19 par les élèves et le personnel qui auraient été exposés au virus tout en réduisant au minimum les perturbations et en évitant la stigmatisation des personnes concernées.

Plus d'informations


Prise en charge des patients Covid-19, ou suspects, en structures d’urgence

Société Française de Médecine d'Urgence - (SFMU) Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF) - (Recommandations fiche mémo Mars 2020) - France - PDF

La maladie résultante de l’infection par le coronavirus SARS-CoV-2 ou Covid-19, est une pathologie émergente de type zoonose virale, responsable d’une pandémie ayant débuté en décembre 2019 en Chine. La Société Française de Médecine d'Urgence et la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française proposent donc, à destination des professionnels de santé, des recommandations pour la prise en charge de cette infection qui touche des centaines de milliers de personnes dans le monde. Ces recommandations, présentées sous la forme d'une fiche mémo, comportent cinq parties, selon que le patient soit pris en charge (1) par le service d'aide médicale urgente (SAMU-Centre 15) ; (2) par le service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) ; (3) en ambulatoire ; ou en structure des urgences (SU) avec nécessité (4) d'une hospitalisation en médecine ou (5) d'une hospitalisation en soins critiques. Ces parties sont elles-mêmes séparées en recommandations organisationnelles et recommandations médicales individuelles. Ces recommandations ont pour objectif de guider la pratique des soignants. C’est également un outil d’aide à la décision qui vise à encadrer les pratiques professionnelles afin de réduire leur hétérogénéité.

Plus d'informations


Avis relatif aux recommandations thérapeutiques dans la prise en charge du COVID-19 (complément)

Haut Conseil de la Santé Publique - France - (Avis relatif aux recommandations thérapeutiques dans la prise en charge du COVID-19 (complémentaire à l’avis du 5 mars 2020) - 23 mars 2020) - France - PDF

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a été saisi par la Direction générale de la santé (DGS) par mail daté du 18 mars 2020. La DGS souhaite disposer de recommandations en urgence sur les aspects thérapeutiques de prise en charge des patients atteints de COVID-19. La saisine précise que le HCSP peut s’appuyer sur l’avis du 5 mars [1], en lien avec l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), et auditionner des cliniciens ayant pris en charge des patients dans les zones actuellement les plus touchées [annexe 1].

Plus d'informations



img_produit

img_produit

img_produit

encart_diam_strides
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Cooper - 3 mars 2024 : journée mondiale de l'audition - Plus d'informations

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !