APIDPM Se connecter/S'inscrire Votre panier0

Se connecter/S'inscrire Connexion / Inscription

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Consulter les revues

Choisissez votre revue :

Médecine d'Afrique Noire

Médecine d'Afrique Noire N° 7005 - Mai 2023

Médecine d'Afrique Noire

N° 7005 - Mai 2023

Editeur : APIDPM Santé tropicale
Langue(s) de publication : Français
Edition papier : ISSN 0465-4668
Edition électronique : ISSN 2490-9971
Retrouvez également nos offres d'abonnements

Il y a actuellement 2401 articles.


Archives (par année de publication)

Sommaire du N° 7005 - Mai 2023

Docteur Idrissa Boubacar Syringocystadénome papillifère. A propos de 3 cas diagnostiqués à l’hôpital National de Niamey et revue de la littérature
I. Boubacar, B. Efared, A.B.A. Balaraba, B.H. Salifou, K.H. Halidou, C.I. Seriba, M. Harouna, S. Abdoulaye, H. Nouhou - Niger - pages 263-268


X

Docteur Idrissa Boubacar Syringocystadénome papillifère. A propos de 3 cas diagnostiqués à l’hôpital National de Niamey et revue de la littérature Syringocystadénome papillifère. A propos de 3 cas diagnostiqués à l’hôpital National de Niamey et revue de la littérature  est évalué 1 étoiles

Auteurs : I. Boubacar, B. Efared, A.B.A. Balaraba, B.H. Salifou, K.H. Halidou, C.I. Seriba, M. Harouna, S. Abdoulaye, H. Nouhou - Niger
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7005 - Mai 2023 - pages 263-268


Résumé

Introduction : Le syringo-cystadénome papillifère (SCAP) est une tumeur bénigne rare des glandes sudoripares, simulant cliniquement plusieurs lésions. Le but de ce travail était de décrire les aspects cliniques et histologiques, les diagnostics différentiels et le traitement adapté de cette tumeur.
Observations : Nous rapportons 3 cas de patientes âgées entre 16 et 35 ans qui ont consulté respectivement pour un nodule lombaire, une masse du cuir chevelu et une masse temporale. Elles ont toutes bénéficié d’une biopsie exérèse sans orientation de berges chirurgicales. L’examen histologique était superposable pour les 3 prélèvements ; Il a conclu à un syringocystadénome papillifère sans préciser les limites chirurgicales.
Discussion : Le SCAP a été décrit pour la première fois par WERTHER au début des années 1900, il apparaît généralement à la naissance ou pendant la petite enfance, au moment de la puberté, moins souvent à un stade ultérieur et sans prédominance de sexe. Dans 75% des cas, le SCAP est localisé sur la tête ou la région cervicale et moins fréquemment dans d’autres régions, ou sur une cicatrice post-opératoire comme pour notre premier cas. Sa présentation clinique est non-spécifique mais l’histologie est caractéristique est pose le diagnostic. Bien que bénigne des cas de transformation maligne ont été décrits d’où l’excision chirurgicale complète et précoce pour une meilleure prise en charge.
Conclusion : Le diagnostic de certitude du syringocystadénome papillifère est histologique et l’exérèse chirurgicale complète reste le meilleur traitement d’où la nécessité d’orienter le prélèvement.


Summary
Syringocystadenoma papilliferum: report of 3 cases from Niamey National Hospital and review of the literature

Aim: Papilliferous syringocystadenoma (SCAP) is a rare benign tumor of the sweat glands, clinically simulating several lesions. The aim of this work was to describe the clinical and histological aspects, the differential diagnoses, and the appropriate treatment of this tumor.
Observations: we report herein 3 female patients with ages ranging from 16 to 35 years, that consulted respectively for lumbar nodule, scalp mass and temporal mass. Surgical excision has been performed for all these tumors, without details about surgical margins. The histopathological analysis of all these lesions was consistent with SP.
Discussion: SP was first described by Werther in around 1990s. This tumor occurs usually in newborns, children or during puberty, rarely in older patients, without sex predilection. In 75% of cases, SCAP is located on the head or cervical region and less frequently in other regions, or on a postoperative scar as in our first case. The clinical presentation of SP is not specific, but the histopathological features are characteristic and lead to a definitive diagnosis. Although a benign tumor, cases of malignant transformation of SP have been reported, hence the need for early and complete surgical resection for adequate clinical management.
Conclusion: The definitive diagnosis of SP relies on the histopathological analysis and complete surgical resection with negative margins remains the best clinical management.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Madame Linda Melissa  Nguessan Evaluation de l’effet de la pandémie de Covid-19 sur le stress au travail des médecins généralistes de Côte d’Ivoire
L.M.A. N’guessan, A.A.C. Kra, Y.A. Ouattara, A.A.B. Kouame, C.P. Guiegui, I.N.A. Aka, A.F. Tchicaya, S.B. Wognin - Côte d'Ivoire - pages 269-278


X

Madame Linda Melissa  Nguessan Evaluation de l’effet de la pandémie de Covid-19 sur le stress au travail des médecins généralistes de Côte d’Ivoire Evaluation de l’effet de la pandémie de Covid-19 sur le stress au travail des médecins généralistes de Côte d’Ivoire est évalué 1 étoiles

Auteurs : L.M.A. N’guessan, A.A.C. Kra, Y.A. Ouattara, A.A.B. Kouame, C.P. Guiegui, I.N.A. Aka, A.F. Tchicaya, S.B. Wognin - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7005 - Mai 2023 - pages 269-278


Résumé

Introduction : La pandémie de Covid-19 a mis à l’épreuve la santé mentale et le stress du personnel soignant notamment des médecins généralistes. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’effet de la pandémie de Covid-19 sur le stress au travail des médecins généralistes de Côte d’Ivoire.
Méthode : Etude observationnelle par auto-questionnaire en ligne diffusé en 2022 par des moyens dématérialisés au médecins généralistes de Côte d’Ivoire. Les paramètres étudiés étaient le niveau de stress "avant la pandémie" et "actuellement", les variables sociodémographiques, les conditions de travail et la Covid-19.
Résultats : Ont été inclus 148 médecins généralistes dont 62% d’hommes avec une moyenne d’âge de 34.3 ± 3.3 ans, exerçant en milieu hospitalier (60%). Le niveau de stress "actuellement" était augmenté de 50% par rapport à "avant la pandémie" (64.2 ± 29.4 actuellement vs 45 ± 33.5 avant l’épidémie, p < 0.001). Le manque de recommandations claires (RR = 2.3, IC 95% 1.3 à 4.1), le stress lié au Covid-19 (6.5, 3.8 à 11.4) et le fait d’avoir eu le Covid-19 (2.4, 1.5 à 4.9) étaient des facteurs de risque de stress au travail élevé.
Conclusion : Des mesures individuelles et collectives doivent être mises en place, destinées à promouvoir et renforcer les stratégies d’adaptation au stress et à réduire la charge cognitive des soignants en situation d’épidémie ou de pandémie.


Summary
Evaluation of the effect of the Covid-19 pandemic on the work stress of general practitioners in Ivory Coast

Introduction: The Covid-19 pandemic has tested the mental health and stress of healthcare staff, including general practitioners. The objective of our study was to assess the effect of the Covid-19 pandemic on the work stress of general practitioners in Ivory Coast.
Method: Observational study by online self-questionnaire distributed in 2022 by dematerialized means to general practitioners in Côte d’Ivoire. The parameters studied were stress level "pre-pandemic" and "currently", socio-demographic variables, working conditions and Covid-19.
Results: 148 general practitioners were included, 62% of whom were men with an average age of 34.3 ± 3.3 years, practicing in a hospital setting (60%). The stress level "currently" was increased by 50% compared to "pre-pandemic" (64.2 ± 29.4 currently vs 45 ± 33.5 before the epidemic, p < 0.001). Lack of clear recommendations (RR = 2.3, 95% CI 1.3 to 4.1), Covid-19 stress (6.5, 3.8 to 11.4) and having had Covid-19 (2.4, 1.5 to 4.9) were risk factors for high work stress.
Conclusion: Individual and collective measures must be put in place to promote and strengthen stress coping strategies and reduce the cognitive load of caregivers in epidemic or pandemic situations.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Sylvestre Bedziga Bedziga Contribution à l’étude de la prévalence des parasitoses intestinales à Douala
S. Bedziga Bedziga, H.B. Nguendo Yongsi - Cameroun - pages 279-290


X

Docteur Sylvestre Bedziga Bedziga Contribution à l’étude de la prévalence des parasitoses intestinales à Douala Contribution à l’étude de la prévalence des parasitoses intestinales à Douala est évalué 1 étoiles

Auteurs : S. Bedziga Bedziga, H.B. Nguendo Yongsi - Cameroun
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7005 - Mai 2023 - pages 279-290


Résumé

Introduction : Les parasitoses intestinales humaines constituent l’une des premières causes de morbidité dans le monde. La paupérisation et la précarité des conditions de vie des populations concourent à leur endémisation dans les mégapoles des pays en développement. La présente étude vise à préciser la prévalence des parasitoses intestinales et de présenter quelques facteurs associés à leur présence chez les enfants de 0 à 15 ans à Douala.
Méthode : Etude transversale menée à Douala pendant 14 mois, période allant de janvier 2020 à février 2021. Cette étude de nature copro-parasitologique a permis d’effectuer 6771 prélèvements et analyse de selles chez les enfants. Cet échantillon représente les cas témoins d’enfants issus de 1% de ménages de la ville afin d’établir le profil pathologique de la ville. Pour être éligible, l’enfant devrait avoir passé les six derniers mois dans le ménage. Les échantillons de selles recueillies ont fait l’objet des analyses macroscopique et microscopique pour rechercher les éléments anormaux, les vers adultes, les œufs et kystes des parasites intestinaux.
Résultats : La prévalence des parasitoses intestinales à Douala est de 38,3%. Cette prévalence est dominée par les protozooses intestinales (41,4%) par rapport aux helminthiases (35,2%). Au niveau spécifique, on observe chez les hôtes des situations de monoparasitisme (25,6%), de biparasitisme (53%), l’association de trois parasitoses (15,8%), quatre parasitoses (4,4%) et cinq parasitoses (1%).
Conclusion : Les données épidémiologiques ainsi actualisées sont indispensables aux acteurs du système de santé pour une meilleure prise de décisions.


Summary
Contribution to the study of the prevalence of intestinal parasites in Douala

Introduction: Human intestinal parasites constitute one of the first causes of morbidity in the world. The impoverishment and precariousness of the living conditions of populations contribute to their endemization in the metroplis of developing countries. The present study aims to clarify the prevalence of intestinal parasites and to present some factors associated with their presence in children from 0 to 15 years old in Douala.
Method: A cross-sectional study carried out in Douala during 14 months, period from January 2020 to February 2021. This copro-parasitological study made it possible to take and analyze 6771 stool samples. This sample represents the control cases of children from 1% of households in the city in other to scientifically justify the results. To be eligible, the child should have spent the last six months in the household. The stool samples collected were subjected to macroscopic and microscopic analyses to look for abnormal elements, adult worms, eggs and cysts of intestinal parasites.
Results: The prevalence of intestinal parasites in Douala is 38.3%. This prevalence is dominated by intestinal protozooses (41.4%) compared to helminthiasis (35.2%). At a specific level, we observe in the hosts situations of monoparasitism (25.6%), of biparasitism (53%), the association of three parasites (15.8%), four parasites (4.4%) and five parasites (1%).
Conclusion: The epidemiological data thus updated are essential to the actors of the health system for better decision-making.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Monsieur Panawé Kassang Profil et tendance des carcinomes cutanés au Togo : Etude rétrospective sur 30 ans
P. Kassang, S. Akakpo Sefako, K. Amegbor, T. Darre Tchin, N. Teclessou, K. Nitiema, B. Saka, G. Napo-Koura, K. Kombate, P. Pitche - Togo - pages 291-296


X

Monsieur Panawé Kassang Profil et tendance des carcinomes cutanés au Togo : Etude rétrospective sur 30 ans Profil et tendance des carcinomes cutanés au Togo : Etude rétrospective sur 30 ans est évalué 1 étoiles

Auteurs : P. Kassang, S. Akakpo Sefako, K. Amegbor, T. Darre Tchin, N. Teclessou, K. Nitiema, B. Saka, G. Napo-Koura, K. Kombate, P. Pitche - Togo
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7005 - Mai 2023 - pages 291-296


Résumé

Introduction : Les carcinomes sont les cancers cutanés les plus fréquents dans le monde. Cependant ces cancers sont plus rares chez le sujet à peau noir. En Afrique, bien que rare chez le noir, les carcinomes cutanés restent les cancers cutanés les plus fréquent dans la littérature. L’objectif de cette étude était de décrire le profil épidémiologique-clinique et tendance des carcinomes cutanés primitifs au Togo.
Méthode : il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive menée dans le laboratoire d’anatomie pathologique du CHU Sylvanus Olympio entre janvier 1990 et décembre 2020.
Résultats : Nous avons retrouvé 174 carcinomes sur les 423 cancers cutanés diagnostiqués pendant notre période d’étude. La fréquence des carcinomes cutanés était de 41,1%. Deux types de carcinomes cutanés ont été retrouvés notamment le Carcinome Epidermoïde Cutané (CEC) et le Carcinome Baso-cellulaire Cutané (CBC) avec des fréquences respectives de 34,8% et 6,4%. Les tendances évolutives de la fréquence nationale des carcinomes était en faveur d’une diminution sensible entre 1990 et 2000 et puis d’une stabilisation de 2000 à 2020. Le CEC était le carcinome cutané le plus fréquent avec un ratio CEC/CBC de 5,44. L’âge moyen des patients était de 49,7 ans et les patients atteints de CEC étaient plus jeune que ceux avec un CBC. La région céphalique était le siège le plus fréquemment atteint par les carcinomes. La principale lésion précancéreuse des CEC était l’ulcère chronique de jambe.
Discussion : Le CEC est le carcinome cutané le plus fréquent et l’ulcère chronique de jambe en est la principale lésion précancéreuse au Togo. La fréquence des carcinomes à tendance à diminuer sur les trois dernières décennies. La création d’un registre national de cancers permettrait un meilleur suivi des tendances des carcinomes au Togo.


Summary
Profile and trend of cutaneous carcinomas in Togo: 30-year retrospective study

Introduction: Carcinomas are the most common skin cancers in the world. However, these cancers are rarer in black skinned people. In Africa, although rare in blacks, cutaneous carcinomas remain the most frequent skin cancers in the literature. The objective of this study was to describe the epidemiological-clinical profile and trend of primary cutaneous carcinomas in Togo.
Method: This was a retrospective descriptive study conducted in the pathology laboratory of the Sylvanus Olympio University Hospital between January 1990 and December 2020.
Results: We found 174 carcinomas out of 423 skin cancers diagnosed during our study period. The frequency of cutaneous carcinomas was 41.1%. Two types of cutaneous carcinoma were found, Squamous Cell Carcinoma (SCC) and Basal Cell Carcinoma (BCC), with respective frequencies of 34.8% and 6.4%. The evolutionary trends of the national frequency of carcinomas were in favour of a significant decrease between 1990 and 2000 and then a stabilization from 2000 to 2020. SCC was the most frequent skin carcinoma with a SCC/BCC ratio of 5.44. The mean age of the patients was 49.7 years and patients with SCC were younger than those with BCC. The cephalic region was the most common site for carcinoma. The main precancerous lesion in SCC was chronic leg ulcer.
Discussion: SCC is the most frequent skin carcinoma and chronic leg ulcer is the main precancerous lesion in Togo. The frequency of carcinomas has tended to decrease over the last three decades. Creation of a national cancer registry would allow a better follow-up of carcinoma trends in Togo.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Nouhoum Telly Prise en charge de la prééclampsie au Centre de Santé de Référence de Nioro du Sahel au Mali
N. Telly, B. Maiga, K. Kayentao, S. Goita, S. Diakite, A. Ly, F. Diawara,O. Sangho, M. Berthe, C.A. Coulibaly, M. dite Dialla Sidibe, F. Sidibe, S. Doumbia - Mali - pages 297-304


X

Docteur Nouhoum Telly Prise en charge de la prééclampsie au Centre de Santé de Référence de Nioro du Sahel au Mali Prise en charge de la prééclampsie au Centre de Santé de Référence de Nioro du Sahel au Mali est évalué 1 étoiles

Auteurs : N. Telly, B. Maiga, K. Kayentao, S. Goita, S. Diakite, A. Ly, F. Diawara,O. Sangho, M. Berthe, C.A. Coulibaly, M. dite Dialla Sidibe, F. Sidibe, S. Doumbia - Mali
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7005 - Mai 2023 - pages 297-304


Résumé

Introduction : La prééclampsie est l’association d’une hypertension artérielle maternelle gravidique et d’une protéinurie ≥ 300 mg/jour. L’objectif de ce travail était d’étudier l’aspect épidémio-clinique de la prééclampsie.
Méthodologie : Il s’agit d’une étude transversale sur les données rétrospectives des femmes enceintes admises et/ou accouchées à la maternité du centre de santé de référence de Nioro du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2020. Les gestantes diagnostiquées pré-éclamptiques ont été inclus dans l’étude. La saisie et l’analyse des données ont été faites avec le logiciel SPSS version 26.0 et portant sur les variables sociodémographiques, cliniques et thérapeutiques. La confidentialité et l’anonymat étaient garantis.
Résultats : Sur 2929 dossiers exploités, 361 étaient prééclampsiques soit une fréquence de 12.32%. L’âge moyen était de 24,57 ans ± 7,37. Parmi les femmes, 97,8% était mariées et 56% sans niveau d’instruction. Les primigestes étaient 37,7% et 70% n’avait fait aucun suivi prénatal. La prééclampsie ou l’éclampsie était le motif d’admission dans 48,5%. Chez nos patientes 70% avait une tension diastolique supérieure à 110 mmhg, la systole supérieure à 160 mmhg, le résultat de la bandelette urinaire à trois croix ou plus. Cette même proportion a reçu du sulfate de magnésium. La césarienne fut appliquée dans 40%. Les nouveau-nés étaient vivants dans seulement 49%.
Conclusion : Malgré les efforts, la prééclampsie reste une situation préoccupante pendant la grossesse dans nos services de santé. Seul une prise en charge précoce et adéquate passant par un suivi minutieux et effectif permet de préserver la vie de la mère et celle du fœtus.


Summary
Management of preeclampsia at the Reference Health Center of Nioro du Sahel in Mali

Introduction: Preeclampsia is the association of maternal hypertension during pregnancy and proteinuria ≥ 300 mg/day. The objective of this work was to study the epidemio-clinical aspect of pre-eclampsia.
Methodology: This is a cross-sectional study on retrospective data of pregnant women admitted and/or given birth to the maternity ward of the Nioro du Sahel reference health center from January 1st, 2016, to December 31st, 2020. Pregnant women diagnosed with preeclampsia were included in the study. Data entry and analysis were done with SPSS version 26.0 software and related to sociodemographic, clinical and therapeutic variables. Confidentiality and anonymity were guaranteed.
Results: Out of 2929 files used, 361 were pre-eclampsia, i.e. a frequency of 12.32%. The average age was 24.57 years ± 7.37. Among the women, 97.8% were married, 56% with no level of education. The primigravidae were 37.7% and 70% had no prenatal follow-up. Preeclampsia or eclampsia was the reason for admission in 48.5%. In our patients 70% had a diastolic blood pressure above 110 mmhg, systole above 160 mmhg, the result of the urine dipstick at three or more crosses. This same proportion received magnesium sulphate. Caesarean section was applied in 40%. Newborns were alive in only 49%.
Conclusion: Despite efforts, pre-eclampsia remains a worrying situation during pregnancy in our health services. Only early and adequate care through meticulous and effective monitoring can preserve the life of the mother and that of the fetus.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Docteur Djakaridja Kone Etiologies des fièvres aiguës en milieu rural de Zoukougbeu (Côte d’Ivoire)
D. Kone, N.J. Kadiane-Oussou, S. Kone, Y.T. Aba, M.T. Yapo, J.M. Karidioula, F. Kone, K.G.R. Kouame, B. Ouattara, O. Kra - Côte d'Ivoire - pages 305-313


X

Docteur Djakaridja Kone Etiologies des fièvres aiguës en milieu rural de Zoukougbeu (Côte d’Ivoire) Etiologies des fièvres aiguës en milieu rural de Zoukougbeu (Côte d’Ivoire) est évalué 1 étoiles

Auteurs : D. Kone, N.J. Kadiane-Oussou, S. Kone, Y.T. Aba, M.T. Yapo, J.M. Karidioula, F. Kone, K.G.R. Kouame, B. Ouattara, O. Kra - Côte d'Ivoire
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7005 - Mai 2023 - pages 305-313


Résumé

Introduction : La mise en évidence des différentes causes de fièvre nécessite un bilan clinique et paraclinique rapide et bien indiqué. Cette recherche étiologique est difficile en zone rurale aux vues du plateau technique insuffisant et inadapté. Le but de notre étude était de déterminer les étiologies des fièvres aiguës en milieu rural africain.
Matériel et méthode : Il s’agissait d’une étude rétrospective à visée descriptive menée sur les dossiers de patients vus au centre saint Michel de Zoukougbeu, du 1er janvier au 31 décembre 2019. La population d’étude était constituée de tous les patients vus au dispensaire du centre et qui avaient une fièvre évoluant depuis moins de 5 jours. Les données ont été traitées avec le logiciel Epi Info 7.3.1.
Résultats : Sur 2012 patients, 1450 patients (72,1%) avaient une fièvre aiguë. Nous avons constaté deux pics de fréquence, pendant la grande saison sèche et la grande saison pluvieuse. L’âge moyen des patients était de 15,4 ans [2 mois et 79 ans]. Les patients de 0 à 5 ans (44,9%) étaient majoritaires. Le sex-ratio étaient de 1,1. La majorité des patients (60,6%) étaient des agriculteurs. Les antécédents médicaux étaient dominés par le VIH (0,8%) et la drépanocytose (0,7%). La fièvre (38%) et la diarrhée (13%) étaient les principaux motifs de consultation. La pâleur des conjonctives (33%), la douleur abdominale (22,5%), et les signes neurologiques (36,2%) étaient plus retrouvés à l’examen clinique. Dans 92,8% les étiologies des fièvres aiguës étaient infectieuses. Le paludisme (51,4%), la fièvre typhoïde (17,9%) et la pneumonie (7,6%) étaient les infections plus fréquentes.
Conclusion : Le paludisme, la fièvre typhoïde et les pneumopathies aiguës étaient les causes les plus fréquentes des fièvres aiguës. Ces pathologies doivent être recherchées et traitées devant une fièvre aiguë en milieu rural.


Summary
Etiologies of acute fevers in rural Zoukougbeu (Ivory Coast)

Introduction: The identification of the different causes of fever requires a rapid and well indicated clinical and paraclinical assessment. This etiological research is difficult in rural areas due to the insufficient and unsuitable technical facilities. The aim of our study was to determine the etiologies of acute fevers in rural Africa.
Material and method: This was a retrospective descriptive study conducted on the records of
patients seen at the Saint Michel center in Zoukougbeu, from January 1st to December 31st, 2019. The study population consisted of all patients seen at the center’s clinic who had a fever that had been evolving for less than 5 days. The data were collected with the Epi Info 7.3.1 software.
Results: Out of 2012 patients, 1450 patients (72.1%) had acute fever. We observed two peaks in frequency, during the long dry season and the long rainy season. The mean age of the patients was 15.4 years [2 months and 79 years]. Patients aged 0 to 5 years (44.9%) were in the majority. The sex-ratio was 1.1. The majority of patients (60.6%) were farmers. Medical history was dominated by HIV (0.8%) and sickle cell disease (0.7%). Fever (38%) and diarrhea (13%) were the main reasons for consultation. Pallor of the conjunctiva (33%), abdominal pain (22.5%), and neurological signs (36.2%) were more frequently found on clinical examination. The etiologies of acute fevers were infectious in 92.8% of cases. Malaria (51.4%), typhoid fever (17.9%) and pneumonia (7.6%) were the most frequent infections.
Conclusion: Malaria, typhoid fever and acute pneumonia were the most frequent causes of acute fever. These pathologies should be investigated and treated in case of acute fever in rural areas.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.



Pratique chirurgicale pédiatrique en milieu adulte : expérience de l’hôpital d’instruction des armées d’Akanda
B. Nguélé Ndjota, M. Nkole Aboughé, H. Nyamatsiengui, B. Nguema Asséko, J. Orendo Sossa, P. Ada Assoumou, J.P. Owono Mbouengou - Gabon - pages 314-320


X

Pratique chirurgicale pédiatrique en milieu adulte : expérience de l’hôpital d’instruction des armées d’Akanda Pratique chirurgicale pédiatrique en milieu adulte : expérience de l’hôpital d’instruction des armées d’Akanda est évalué 1 étoiles

Auteurs : B. Nguélé Ndjota, M. Nkole Aboughé, H. Nyamatsiengui, B. Nguema Asséko, J. Orendo Sossa, P. Ada Assoumou, J.P. Owono Mbouengou - Gabon
Publié en Français dans Médecine d'Afrique Noire 7005 - Mai 2023 - pages 314-320


Résumé

Introduction : "L’enfant n’est pas un adulte en miniature". Opérer et gérer la période péri-opératoire requiert des connaissances certaines de toute l’équipe médico-chirurgicale impliquée permettant de réduire la morbidité dans un service où l’activité adulte domine. L’objectif de notre étude était de décrire les indications, les interventions, la morbidité et la mortalité de l’activité chirurgicale pédiatrique du service.
Patients et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective, descriptive, menée dans le service de chirurgie générale et de spécialités de l’Hôpital d’Instruction des Armées d’Akanda sur 29 mois, de juin 2018 à novembre 2020. Tous les enfants d’âge inférieur à 18 ans hospitalisés et/ou opérés pour une affection chirurgicale au cours de la période d’étude avaient été inclus. Les données analysées étaient l’âge, le sexe, la durée du séjour hospitalier, le diagnostic, le geste opératoire ainsi de l’évolution post- thérapeutique.
Résultats : Cent-trente-deux enfants étaient hospitalisés soit une fréquence de 14,9%. Le sex-ratio était de 1,5 en faveur des garçons. L’âge moyen était de 7,7 ans, la tranche d’âge de 0 à 5 ans concernait 54 patients. La chirurgie générale et viscérale était la spécialité la plus rencontrée (n = 83) avec la hernie comme première indication (n = 36) suivi de l’appendicite aiguë (n = 11). En neurochirurgie, 2ème spécialité (n = 29 cas), la première indication était l’hydrocéphalie (n = 8). L’otorhinolaryngologie bouclait le cycle avec 17 cas prédominés par l’hypertrophie amygdalienne. Un cas d’énucléation oculaire post-traumatique était enregistré. La hernioraphie était le geste le plus fréquent (n = 34). Les patients avaient séjourné en moyenne 3,3 jours dans le service. Les suites étaient favorables pour 122 patients et compliquées dans 8 cas avec 2 décès concernant une hydrocéphalie et une tumeur cérébrale opérées.
Conclusion : Dans notre pratique, le chirurgien "adulte" est régulièrement confronté aux pathologies pédiatriques, la chirurgie pariétale en est la première indication. Elle est praticable et de faible morbidité dans notre contexte.


Summary
Pediatric surgical practice in an adult setting: the experience of the Akanda Army Training Hospital

Introduction: "The child is not a miniature adult". Operating and managing the perioperative period requires a certain knowledge of all the medical-surgical team involved to reduce morbidity in a department where adult activity dominates. The objective of our study was to describe the indications, interventions, morbidity, and mortality of the pediatric surgical activity of the department.
Patients and methods: This was a retrospective, descriptive study conducted in the general surgery and specialties department of the Akanda Army Training Hospital over 29 months, from June 2018 to November 2020. All children under the age of 18 years hospitalized and/or operated on for a surgical condition during the study period had been included. The data analyzed were age, sex, length of hospital stay, diagnosis, operative procedure as well as post-treatment evolution.
Results: One hundred and thirty-two children were hospitalized for a frequency of 14.9%. The sex-ratio was 1.5 in favor of boys. The mean age was 7.7 years, with the age group 0-5 years predominant (n = 54). General and visceral surgery was the most common specialty (n = 83) with hernia as the first indication (n = 36) followed by acute appendicitis (n = 11). In neurosurgery, 2nd specialty (29 cases), the first indication was hydrocephalus (n = 8). Otorhinolaryngology completed the cycle with 17 cases predominated by tonsillar hypertrophy. One case of post-traumatic ocular enucleation was recorded. Hernioraphia was the most frequent procedure (n = 34). The patients had stayed an average of 3.3 days in the department. The consequences were favorable for 122 patients and complicated in 8 cases with 2 deaths concerning hydrocephalus and a brain tumor operated on.
Conclusion: In our practice, the "adult" surgeon is regularly confronted with pediatric pathologies, parietal surgery being the first indication. It is practicable and of low morbidity in our context.



Téléchargez cet article pour 1 jeton ou 0,00 € à l'unité. Voir nos offres de jetons

Vous pourrez télécharger immédiatement vos articles payés en ligne dans la rubrique « Mes achats PDF » de votre compte.




Acheter le N° 7005 - Mai 2023

Version papier uniquement

1. Choisissez votre zone de livraison

2. Votre statut

2. Votre offre


Article ajouté au panier avec succès





Accès direct aux sites APIDPM :

Revue, rubriques de formation continue,
Annonces de congrès, actualités...

Médecine d'Afrique noire électronique
Médecine du Maghreb électronique
Odonto-Stomatologie électronique
Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments

PACKS JETONS

Découvrez nos offres Packs jetons - Plus d'infos

ABONNEMENTS

Découvrez notre offre d'abonnement à nos revues - Plus d'infos

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous

APIDPM Santé Tropicale

Qui sommes-nous ?

Conditions générales



APIDPM est éditeur de sites médicaux :


Médecine d'Afrique noire électronique Médecine du Maghreb électronique Odonto-Stomatologie électronique Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments