Quant aux autres stratégies qui ont été mises en œuvre lors de l'épidémie, Dr Mbuyi a reconnu qu'elles vont cesser ou seront un peu modifiées. ''Il s'agit notamment de la recherche active des cas ou le suivi de tout voyageur à domicile. Les investigations ne se feront plus que pour les cas confirmés au laboratoire et non pour toute suspicion, comme cela se faisait dans la riposte", a-t-elle conclu. Avec cette nouvelle approche, la surveillance se fera comme celle du choléra ou de la rougeole, c'est-à-dire hebdomadairement.

Blandine Lusimana

" lang="fr" xml:lang="fr" />

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Revue de presse de APIDPM Santé tropicale

Santé : la covid-19 intégrée dans le lot des maladies à surveillance

05/12/2023 - Adiac Congo - Congo-Brazzaville

A en croire la présidente de la commission Surveillance covid-19 au secrétariat technique de la riposte à la covid-19 en République démocratique du Congo (RDC), Dr Gisèle Mbuyi, la pandémie de covid-19 fait désormais partie intégrante du lot de maladies à potentiel épidémique à surveillance hebdomadaire en RDC.

Dr Gisèle Mbuyi a livré l'information au cours d'un atelier organisé récemment à Matadi au Kongo central par la commission sur l’actualisation des stratégies de surveillance de la covid-19 dans l’esprit de l’intégration aux soins de santé primaires du pays. Elle a, en sus, souligné qu'en dépit de cette avancée dans la lutte contre la covid-19, cela ne veut pas dire que la maladie fait partie du passé. ''La covid-19 ne fait pas partie du passé, son ampleur a diminué mais le risque est toujours là. Ce n’est pas parce que son ampleur a diminué que nous avons des moyens de prévention et de prise en charge et que nous modifions sa surveillance dans la communauté. La covid-19 demeure une maladie présente comme les autres maladies. Elle n’a pas disparu", a-t-elle insisté. Et de poursuivre : "La surveillance contre cette maladie se passera désormais par les établissements de santé. Il ne sera plus question d’avoir des équipes chargées de rechercher la covid-19 dans la population comme il l’a été pendant la riposte''.

Quant aux autres stratégies qui ont été mises en œuvre lors de l'épidémie, Dr Mbuyi a reconnu qu'elles vont cesser ou seront un peu modifiées. ''Il s'agit notamment de la recherche active des cas ou le suivi de tout voyageur à domicile. Les investigations ne se feront plus que pour les cas confirmés au laboratoire et non pour toute suspicion, comme cela se faisait dans la riposte", a-t-elle conclu. Avec cette nouvelle approche, la surveillance se fera comme celle du choléra ou de la rougeole, c'est-à-dire hebdomadairement.

Blandine Lusimana

Lire la suite sur le site Adiac Congo

Retour - Liste des articles

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

img_produit

encart_diam_strides
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

ban_jmp_malacur - 25 avril 2024 - Journée mondiale de lutte contre le paludisme

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !