Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Cooper - Téléchargez l'application hearWHO Pro - Plus d'informations

Revue de presse de APIDPM Santé tropicale

La prévention de la COVID-19 passe à une vaccination régulière, tandis que le COVAX touche à sa fin

19/12/2023 - OMS - Congo-Brazzaville

Le COVAX, le mécanisme multilatéral lancé en 2020 dans le but de garantir un accès équitable à l’échelle mondiale aux vaccins contre la COVID-19, cessera ses activités le 31 décembre. Dirigé conjointement par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), Gavi, l’Alliance du Vaccin (Gavi), l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le COVAX a, jusqu’à présent, fourni près de deux milliards de doses de vaccin contre la COVID-19 et de dispositifs d’injection sûrs à 146 économies. On estime que les efforts qu’il a mis en place ont permis d’éviter le décès d’au moins 2,7 millions de personnes dans les économies à revenu faible et intermédiaire de la tranche inférieure (économies à faible revenu) participant à son système de garantie de marché (AMC). Ces derniers ont reçu gratuitement des doses par son intermédiaire, ainsi qu’un soutien essentiel de l’ordre de près de deux milliards USD pour garantir une utilisation effective des vaccins.

Ces 92 économies à faible revenu qui répondaient aux conditions pour participer au programme avec le soutien du mécanisme de financement appelé système de garantie de marché du COVAX (AMC) pourront toujours recevoir des doses de vaccin contre la COVID-19 et une aide à la livraison dans le cadre des programmes ordinaires de Gavi. À ce jour, 58 d’entre elles ont demandé un total de 83 millions de doses en 2024 et prévoient de se concentrer sur le maintien de la protection des groupes prioritaires, notamment les agents de santé, les agents communautaires et les personnes âgées.

Une riposte d’urgence sans précédent

Tirant les leçons de la pandémie de grippe H1N1, pour laquelle la plupart des pays n’ont pas eu accès aux vaccins, les partenaires du COVAX ont affirmé, dès les premiers instants de la situation d’urgence que constituait la COVID-19, que « personne n’est en sécurité tant que la sécurité de tous n’est pas assurée ». Ils ont ainsi exhorté la communauté internationale à placer l’équité vaccinale au cœur même de la riposte mondiale et ont demandé que chaque pays dispose au moins de doses en suffisance pour protéger les personnes les plus à risque. À la fin de l’année 2020, 190 économies, tous niveaux de revenu confondus, avaient signé des accords de participation au COVAX, ce qui en fait l’un des partenariats multilatéraux marquants du XXIe siècle. En novembre 2020, il avait recueilli deux milliards USD pour l’achat de vaccins et en janvier 2021, 39 jours après la première administration d’un vaccin dans un pays à revenu élevé, les premières doses fournies par le COVAX ont été administrées dans un pays à faible revenu.

Le COVAX a été conçu comme un dispositif de coordination de bout en bout englobant la recherche-développement et la fabrication, l’orientation politique, l’élargissement de la gamme de vaccins disponibles, les systèmes réglementaires, l’allocation des approvisionnements et les évaluations de l’état de préparation des pays, la logistique, le stockage et l’administration des vaccins, ainsi que le suivi de la couverture et des taux d’absorption des pays. Cependant, en tant que solution d’urgence lancée en pleine tourmente de la pandémie, le COVAX s’est heurté à de nombreuses difficultés. Faute d’avoir pu disposer de réserves de liquidités à l’avance, sa capacité à signer des contrats rapidement avec les fabricants a, dans un premier temps, été limitée. De plus, bien qu’il ait été en mesure d’expédier des doses à 100 économies au cours des six premières semaines du déploiement mondial, les interdictions touchant les exportations et d’autres facteurs ont fait que les gros volumes n’ont été reçus qu’au troisième trimestre de 2021.

Lire la suite sur le site OMS

Retour - Liste des articles

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit
Téléchargez hearWHO - Pour vérifier l'audition !

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar19
Mycoses cutanées superficielles - Pr Boubacar Ahy Diatta, dermatologue - Sénégal

encart_diam_dafra
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Cooper - Téléchargez l'application hearWHO Pro - Plus d'informations

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !