Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

L'anémie, détectez-là tôt, soignez-là mieux ! - Plus d'informations

Revue de presse de APIDPM Santé tropicale

Soins de santé primaires: le Congo recommande l’institution d’une journée mondiale

29/05/2024 - Adiac Congo - Congo-Brazzaville

Dans son discours délivré à la tribune de la 77e assemblée mondiale de la santé, le ministre congolais de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, a plaidé pour l’institution d’une journée internationale des soins de santé primaires.

La journée internationale des soins de santé primaires, selon le ministre Gilbert Moki, pourrait être célébrée le 12 septembre de chaque année. Cette date, a-t-il poursuivi, coïncide avec celle de la déclaration des soins de santé primaires à Alma-Ata, au Kazakhstan. En renforçant ce sous-secteur de la santé, le Congo estime qu’il est possible de maintenir une synergie entre tous les Etats membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et tous ses partenaires, afin d’atteindre l’objectif « Santé pour tous ».

Gilbert Mokoki s’est rejoui de la tenue de ces assises placées sur le thème « Un monde mobilisé pour la santé, la santé pour tout le monde ». Un thème, a-t-il indiqué, qui reflète une vision ambitieuse et inclusive de la santé mondiale.

« Le thème de cette année nous renvoie à une vision de solidarité mondiale, d'équité, d'accès universel aux soins de santé et de renforcement des systèmes de santé pour assurer le bien-être de tous, sans distinction aucune. Nous nous souviendrons que déjà en 1977, la 30e assemblée mondiale de la santé portait le rêve de la santé pour tous à l’an 2000 », a-t-il renchéri.

Pour ne citer que cette grande rencontre parmi plusieurs, toutes consacrées à la recherche des voies et moyens pour garantir une meilleure santé à la population, a-t-il indiqué, avant d’ajouter : « Toutes ces rencontres avaient recommandé aux Etats d’opérer des choix politiques ambitieux pour mieux organiser la multisectorialité, la gouvernance participative, la couverture sanitaire universelle, la sécurité sanitaire et l’équité en matière d’offre de soins et de services de santé ».

Au Congo, a-t-il expliqué, la loi qui a institué le Plan national de développement sanitaire, le chantier du développement sanitaire axé sur les soins de santé primaires, mobilise depuis sa promulgation en 1992 les acteurs bilatéraux, multilatéraux, des secteurs connexes, de la société civile, des Organisations non gouvernementales et associations, des communautés et des acteurs traditionnels.

Lire la suite sur le site Adiac Congo

Retour - Liste des articles

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

photo
Comment planifier la rentabilité financière de mon officine ? - Monsieur Issa Gueye

photo
Indications de l'utilisation des antispasmodiques en Gynécologie-Obstétrique - Professeur Youssouf TRAORE, Professeur Titulaire de gynécologie-Obstétrique à la faculté de Médecine de Bamako

photo
Prise en charge des anémies ferriprives : Quel traitement ? - docteur Massi M. Romaric de Cotonou, spécialiste en hématologie

Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

L'anémie, détectez-là tôt, soignez-là mieux ! - Plus d'informations

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !