Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Voir ou revoir les Rencontres Africaines de Dermatologie (novembre 2023) - Plus d'informations

Odonto-Stomatologie tropicale

Publié en Français dans Odonto-Stomatologie tropicale Volume 47 - Mars 2024 pages 5-12

Docteur Idrissa Boubacar Myxome odontogène : A propos de 3 cas et revue de la littérature   Article Open access   Myxome odontogène : A propos de 3 cas et revue de la littérature  est évalué 1 étoiles par les abonnés APIDPM Santé tropicale

Auteurs : I. Boubacar, B. Efared, A.K. Kadre, A.B.A. Balaraba, B.H. Salifou, S. Mahamane, K.H. Halidou, C.I. Seriba, H. Nouhou - Niger


Résumé

Introduction : Le myxome odontogène, est une tumeur bénigne, d’origine mésenchymateuse à fort potentiel d’infiltration et de destruction locale. Cette tumeur a été décrite pour la première fois par Virchow en 1863. Il survient le plus souvent chez l’adulte jeune et ne représente que 3% des tumeurs odontogènes. Son diagnostic repose sur une confrontation clinique, radiologique et anatomopathologique. Le but de ce travail est de faire une approche des aspects épidémiologiques, cliniques, radiologiques, anatomopathologiques, thérapeutiques et évolutifs de cette tumeur rare.
Observations : Nous rapportons 3 cas de patients âgés entre 13 à 15 ans, dont deux ont consulté pour une masse maxillaire et le troisième une masse mandibulaire. Après les examens radiologiques qui étaient en faveur d’une bénignité, les deux masses ont été enlevées par énucléation et la troisième par mandibulectomie. L’étude anatomopathologique des trois prélèvements présentait sensiblement le même aspect macroscopique et microscopique et a conclu à un myxome odontogène.
Discussion : Le myxome odontogène est une tumeur rare dont le diagnostic définitif repose sur un examen anatomopathologique qui montre sur le plan macroscopique un aspect blanchâtre mucoïde et calcique et sur le plan microscopique une faible densité cellulaire dans un abondant fond myxoïde. L’examen anatomopathologique doit d’abord éliminer toutes les autres tumeurs à composante myxoïde notamment les sarcomes. Sa prise en charge est exclusivement chirurgicale reposant soit sur un traitement conservateur en cas d’une lésion petite à moyenne non extensive soit sur un traitement radical en présence d’une masse volumineuse ou agressive. La récidive est possible d’où une surveillance, surtout les deux premières années post chirurgicales.
Conclusion : Le myxome odontogène est une tumeur rare dont le diagnostic repose sur une analyse anatomopathologique et dont le traitement est chirurgical avec une surveillance clinique recommandée du fait du risque des récidives.

Abstract
Odontogenic myxoma: A report of three cases and review of the literature

Introduction: Odontogenic myxoma is a benign mesenchymal tumor with locally infiltrative and destructive features. It was first described in 1863 by Virchow. This tumor is rare, representing 3% of odontogenic tumors and commonly affecting young adults. Its diagnosis relies on clinical, radiological, and histopathological confrontation. Our objective herein, is to report epidemiological, clinical, radiological, histopathological, therapeutic, and prognostic features of this rare tumor.
Observation: We report herein 3 patients whose age ranged between 13 and 15 years, presenting with maxillary (2 cases) and mandibular tumors. After a radiological diagnosis of benign neoplasms, 2 patients underwent tumor enucleation, and the remaining patient has undergone mandibulectomy. The 3 resected specimens had identical macroscopic and histopathological features consistent with odontogenic myxomas.
Discussion: Odontogenic myxoma is a rare tumor, its definitive diagnosis relies on histopathological analysis that shows grossly whitish myxoid and calcified aspects with microscopically pauci-cellular features and abundant myxoid stroma. The histopathological assessment is valuable as it rules out other myxoid stromal tumors especially sarcomas. The management of odontogenic myxoma is surgical with conservative resections for small, limited tumors and radical surgery for locally extensive and aggressive tumors. This odontogenic tumor has recurrence potential, hence the need for clinical follow-up especially in the 2 year-period after the surgical resection.
Conclusion: Odontogenic myxoma is a are neoplasm diagnosed histopathologically with surgical management requiring clinical follow-up because of its potential recurrences.

icone adobe Lire l'article (PDF)   Article Open access

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de APIDPM Santé tropicale.
Il a été consulté 304 fois, téléchargé 11 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour - Sommaire de ce numéro

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?



img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

photo
Conduite à tenir de la Sage-femme pour une prise en charge efficiente de l’anémie par carence martiale chez la femme enceinte - Lucie Oule Minka, sage-femme ingénieure en Santé publique

photo
Mycoses cutanées superficielles - Pr Boubacar Ahy Diatta, dermatologue - Sénégal

photo
Xéroses. Rôle de l'hydratation cutanée dans les déséquilibres de la fonction barrière - Pr. Joseph ECRA ELIDJE - Professeur titulaire de Dermatologie et Vénérologie - Côte d'Ivoire

Hors série


couverture_hs_meningite_oms

Guide de Prise en Charge de la Dyspepsie Fonctionnelle en Afrique offert par Ferrer Internacional SA

Voir ou revoir les Rencontres Africaines de Dermatologie (novembre 2023) - Plus d'informations

CONTACTEZ-NOUS

Adresse

Téléphone

CARTE DU SITE

Revue MAN

Revue OST

Actualités

FMC

Webinaires

Espaces labos

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !