Suivez-nous :
Identifiez-vous | Inscription | Go to english website EN website


X




Mot de passe oublié ? / Inscription

Odonto-stomatologie Tropicale - 1ère revue dentaire internationale panafricaine


Odonto-Stomatologie Tropicale



Bibliothèque médicale

Retrouvez toutes les revues APIDPM et découvrez les offres d'abonnement sur APIDPM le kiosque

Vous souhaitez vous abonner à Odonto-Stomatologie Tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


Offres - partenariat / expertise

SPONSORING
APIDPM s'engage à vos côtés

Vous organisez un congrès médical en Afrique ?
Demandez, dès maintenant, notre dossier de Partenariat congrès APIDPM.

Plus d'informations


COMITE DE LECTURE
Une expertise à partager ?

Vous avez une expertise dans un domaine précis et souhaitez apporter votre expérience et aider nos auteurs à publier de meilleurs articles ?

Contactez Nathalie


Archives / Consultation d'articles


Publié en Français dans Odonto-Stomatologie Tropicale Volume 46 - Juin 2023 pages 34-40

Docteur Alain Patrick Makungu Aspects épidémiologiques des fractures complexes crâniofaciales Aspects épidémiologiques des fractures complexes crâniofaciales est évalué 1 étoiles par les abonnés Odonto-Stomatologie Tropicale électronique

Auteurs : A.P. Makungu, S.R.B. Late, D. Moubissa, G. Kengue, M. Rouckaya - Gabon


Résumé

Introduction : Les fractures crâniofaciales sont des lésions osseuses complexes du crâne et de la face provenant d’un choc violent. L’objectif de notre travail était de déterminer la fréquence, les aspects sociodémographiques, les étiologies et la corrélation entre le type de fracture et les aspects épidémiologiques.
Matériels et méthodes : Cette étude est rétrospective, descriptive, transversale, monocentrique et allant de juin 2016 à juillet 2021. Elle s’est déroulée au service de Stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale du CHU Owendo (CHUO). Ont été inclus les fractures complexes crânio-faciales avec dossier complet. Les fractures isolées et les dossiers incomplets n’ont pas été inclus. Les variables étudiées étaient les données socio-démographiques, les données étiologiques et les données de l’imagerie et la corrélation épidémiologique.
Résultats : Vingt-trois dossiers ont été colligés, la prévalence était de 8,5%. On notait 17 hommes pour 6 femmes soit un sex-ratio de 2,8. L’âge moyen était de 32,4 ans ± 10,2. Cinquante-six virgule cinq pour cent des patients provenaient des urgences du CHUO. Les Accidents de la Voie Publique (AVP) avec 73,9 % était la principale étiologie. Les fractures LEFORT II étaient fréquentes à 43,5%, CNEMFO à 30,4%, pan facial à 17,4%, LEFORT III à 13% et LEFORT I à 13%. Les fractures LEFORT II prédominaient à 50% chez les femmes et 41,5% chez les hommes. Les fractures LEFORT II uniquement présentes chez les patients de plus de 60 ans et CNEMFO chez les 0 à 10 ans.
Discussion : L’AVP avec 73,9% est la première cause de fractures crâniofaciales et la fracture de Lefort II est la fracture la plus retrouvée : ce qui est en accord avec la littérature.
Conclusion : Les fractures complexes crânio-faciales sont des fractures fréquentes du sujet jeune de sexe masculin. L’AVP en est la première cause. Les fractures de LEFORT II et CNEMFO sont les fractures les plus rencontrées.

Abstract
Epidemiological aspects of complex craniofacial fractures

Introduction: Craniofacial fractures are complex bone lesions of the skull and face resulting from violent shock. The objective of our work is to determine the frequency, sociodemographic aspects, etiologies and correlation between fracture type and epidemiological aspects.
Materials and methods: This study is retrospective, descriptive, transversal, monocentric and ranging from June 2016 to July 2021. It took place at the Department of Stomatology and Maxillofacial Surgery of Owen UTH (OUTH). Complex craniofacial fractures with complete records were included. Isolated fractures and incomplete records were not included. The variables studied were socio-demographic data, etiological and imaging data, and epidemiological correlation.
Results: Twenty-three files were collected; the prevalence was 8.5%. There were 17 men for 6 women, a sex-ratio of 2.8. The mean age was 32.4 years ± 10.2. Fifty-six and five percent (56.5%) of patients came from the OUTH’s emergency department. Public Road Accidents (PRA) with 73.9% were the main etiology. LEFORT II fractures were common at 43.5%, CNEMFO at 30.4%, panfacial at 17.4%, LEFORT III at 13% and LEFORT I at 13%. LEFORT II fractures predominated 50% in women and 41.5% in men. LEFORT II fractures only present in patients over 60 years of age and CNEMFO in 0 to 10 years of age.
Discussion: PRA with 73.9% is the leading cause of craniofacial fractures, and Lefort II is the most common fracture, which is in accordance with the literature.
Conclusion: Complex craniofacial fractures are common fractures in young males. PRA is the leading cause. The fractures of LEFORT II and CNEMFO are the most encountered fractures.

icone adobe 

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Odonto-Stomatologie Tropicale électronique.
Il a été consulté 2701 fois, téléchargé 4 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

Retour

N. B. : pour ajouter un commentaire, tapez votre texte dans le formulaire mis à votre disposition sous l'article intégral.

X


Déjà inscrit ?


Pas inscrit ?


Visiteur occasionnel ?





Odonto-Stomatologie Tropicale


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation

 

Publier

Actualités

Partenariats


  • Odonto-Stomatologie Tropicale
    Trimestriel - ISSN 0251-172X
    Medline (NLM ID: 8103679)

Site éditeur :

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !