Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Burkina FasoL’Institut national de santé publique examine les priorités de 2020

Le Faso | Burkina Faso | 12/11/2019 | Lire l'article original

L’Institut National de Santé Publique (INSP) a débuté, ce 12 novembre 2019, un atelier de programmation scientifique. Sous le thème « Santé publique, recherche et politique de santé », cette rencontre a pour objectif de mieux coordonner la recherche sectorielle avec les orientations du ministère de la Santé et d’élaborer un agenda des priorités de la santé publique pour l’année 2020.

Les systèmes de santé en Afrique font face à des défis importants que sont les épidémies, les catastrophes et les crises humanitaires. Parmi les mécanismes adoptés au Burkina pour rendre les systèmes de santé plus résilients figure la mise en place d’un Institut National de Santé Publique (INSP) en 2017.

Mais jusqu’à ce jour, indique le plan national 2011-2020 de la recherche en santé, le système national de recherche pour la santé souffre non seulement de l’inadéquation entre les évidences et expériences disponibles et les besoins des populations, mais aussi de l’insuffisance de liens entre le système d’information sanitaire et la recherche pour la santé. Il est aussi à noter l’insuffisance de partenariat entre les acteurs de la recherche pour la santé et l’insuffisance de mécanisme de gestion de la recherche pour la santé.

Au cours de l’atelier de programmation scientifique, prévu du 12 au 14 novembre 2019, les travaux seront consacrés à l’élaboration d’un agenda des priorités de recherche en matière de santé. Egalement, les acteurs devront s’accorder sur les programmes de recherche qui sont développés au sein de l’INSP et s’assurer de leur cohérence avec les orientations du ministère de la Santé. En fait, « nous avons développé un programme que nous voulons inclusif », précise Dr Hervé Hien, directeur général de l’INSP.

Les acteurs des structures de recherche spécialisée de la santé et les partenaires techniques et financiers examineront donc les programmes de santé développés par le ministère de la Santé, tels que le programme de santé publique, le programme de l’offre de soins, le programme d’accès aux produits de santé et le programme de pilotage de système de santé. Objectifs, aider à une meilleure prise de décision en matière de politique de santé publique.

La santé de la mère et de l’enfant pour 2020...

L’un des résultats majeurs attendus de cet atelier est la définition et l’amendement d’une feuille de route de priorité en matière de santé pour l’année 2020. « En 2020, nos priorités, de concert avec le gouvernement, c’est de travailler sur la problématique de la santé de la mère et de l’enfant. Parce que malgré toutes les interventions qui sont menées depuis un certain nombre d’années, nous assistons toujours à une non-amélioration des indicateurs par exemple de la malnutrition. La deuxième priorité, c’est de travailler sur les causes des épidémies chez l’enfant de moins de cinq ans malgré les couvertures en soins de santé », a détaillé Dr Hervé Hien.

Mariam Ouédraogo

Retour


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !