Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Camerounfleche E. Bayiha Meka : Les pouvoirs publics doivent prendre leurs responsabilités

Mutations | Cameroun | 09/02/2006 | Lire l'article original

La promotrice du centre Kindjo condamne énergiquement le décapage

Vous êtes à la fois pharmacienne et esthéticienne, quel regard portez-vous sur le phénomène d'éclaircissement de la peau ?
La femme cherche toujours ce qu'elle n'a pas. C'est pourquoi la dépigmentation est devenue un phénomène de société qui ne concerne pas que les Camerounaises. Communément appelée “tchatcho" au Mali, bojou au Bénin, xeesal au Sénégal et "kobwakana" ou kopakola dans les deux Congo, l'éclaircissement de la peau est fortement répandu en Afrique, même en Afrique du Nord.

Les asiatiques s'éclaircissent aussi le teint, à contrario, les blanches se bronzent en faisant de la sur pigmentation. Pour freiner ce phénomène fortement répandu, l'idéal serait de montrer aux femmes les dangers qu'il cause sur la santé. Et pour celles qui s'entêtent, il faut tout simplement leurs conseiller de bons produits pour entretenir la peau.

Qu'est-ce qu'il faut faire pour avoir une peau saine ?
Il faut préciser qu'une belle peau ne s'obtient pas toujours par le décapage que je condamne. La peau est comme un habit qu'il faut entretenir. Vous avez beau y mettre de l'amidon, s'il n'est pas bien lavé, il va perdre son éclat. C'est pourquoi l'hygiène corporelle est très importante.
Ça veut dire qu'au départ, il faut nettoyer la peau et faire des gommages. Car d'une manière générale, l'épiderme est composé de cellules qui vont se desquamer. En utilisant des produits abrasifs qui ne sont pas dangereux, on va enlever les peaux mortes et avoir une belle peau. On peut l'améliorer en utilisant des produits à base de vitamine C qui sans être nocive, peut avoir des effets éclaircissants.

Vous dénoncer cette pratique, pourtant certains de ces produits sont vendus en pharmacie...
Les dermocorticoïdes que les gens utilisent pour s'éclaircir la peau sont des produits utilisés en médecine pour traiter des cas graves d'allergie, de choc hémorragique et d'autres affections. Seulement, au cours de la pharmaco vigilance, les pharmaciens ce sont aperçus que ces produits avaient une action éclaircissante.
Quant à leur commercialisation, je dois dire que la pauvreté et le laxisme ont fait en sorte que les médicaments soient vendus même sans ordonnance. En procédant de la sorte comment allez-vous savoir que le client qui achète du kenakort ne va pas se le faire injecter.
Les utilisatrices se procurent aussi ces produits sur les marchés où, ils circulent sans aucun contrôle et, sont proposés par des revendeurs dépourvus de toute compétence officinale. C'est aux pouvoirs publics de prendre les choses en main pour freiner le phénomène.

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !