Accès aux sites pays fleche Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Souffrez-vous de crises hémorroïdaires ? - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici

Revue de presse de Santé tropicale

Trier les actualités par :

E. Bayiha Meka : Les pouvoirs publics doivent prendre leurs responsabilités

Mutations | Cameroun | 09/02/2006 | Lire l'article original

La promotrice du centre Kindjo condamne énergiquement le décapage

Vous êtes à la fois pharmacienne et esthéticienne, quel regard portez-vous sur le phénomène d'éclaircissement de la peau ?
La femme cherche toujours ce qu'elle n'a pas. C'est pourquoi la dépigmentation est devenue un phénomène de société qui ne concerne pas que les Camerounaises. Communément appelée “tchatcho" au Mali, bojou au Bénin, xeesal au Sénégal et "kobwakana" ou kopakola dans les deux Congo, l'éclaircissement de la peau est fortement répandu en Afrique, même en Afrique du Nord.

Les asiatiques s'éclaircissent aussi le teint, à contrario, les blanches se bronzent en faisant de la sur pigmentation. Pour freiner ce phénomène fortement répandu, l'idéal serait de montrer aux femmes les dangers qu'il cause sur la santé. Et pour celles qui s'entêtent, il faut tout simplement leurs conseiller de bons produits pour entretenir la peau.

Qu'est-ce qu'il faut faire pour avoir une peau saine ?
Il faut préciser qu'une belle peau ne s'obtient pas toujours par le décapage que je condamne. La peau est comme un habit qu'il faut entretenir. Vous avez beau y mettre de l'amidon, s'il n'est pas bien lavé, il va perdre son éclat. C'est pourquoi l'hygiène corporelle est très importante.
Ça veut dire qu'au départ, il faut nettoyer la peau et faire des gommages. Car d'une manière générale, l'épiderme est composé de cellules qui vont se desquamer. En utilisant des produits abrasifs qui ne sont pas dangereux, on va enlever les peaux mortes et avoir une belle peau. On peut l'améliorer en utilisant des produits à base de vitamine C qui sans être nocive, peut avoir des effets éclaircissants.

Vous dénoncer cette pratique, pourtant certains de ces produits sont vendus en pharmacie...
Les dermocorticoïdes que les gens utilisent pour s'éclaircir la peau sont des produits utilisés en médecine pour traiter des cas graves d'allergie, de choc hémorragique et d'autres affections. Seulement, au cours de la pharmaco vigilance, les pharmaciens ce sont aperçus que ces produits avaient une action éclaircissante.
Quant à leur commercialisation, je dois dire que la pauvreté et le laxisme ont fait en sorte que les médicaments soient vendus même sans ordonnance. En procédant de la sorte comment allez-vous savoir que le client qui achète du kenakort ne va pas se le faire injecter.
Les utilisatrices se procurent aussi ces produits sur les marchés où, ils circulent sans aucun contrôle et, sont proposés par des revendeurs dépourvus de toute compétence officinale. C'est aux pouvoirs publics de prendre les choses en main pour freiner le phénomène.

Lire l'article original

Retour

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale. Inscriptions


Vous êtes professionnel(le) de santé ?

Ce contenu gratuit vous est destiné :

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

img_produit

Vidéo formation

Espace formation Pierre Fabre

vig_webinar15
Prise en charge du paludisme en ASS : Place de la DHA – PQP - Pr Issaka SAGARA et Pr Mahamadou A THERA

encart_diam_ferrer
Consultez les mentions légales (RCP) des médicaments disponibles dans votre pays


CONTACTEZ-NOUS

adresse Adresse

  • APIDPM
    135, chemin de Canto Maï
    83190 Ollioules - France

tel Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

email Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :
logo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !