MOOC - Ebola, vaincre ensemble - Plus d'informations


Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

« Chacun d'entre nous a mal à la tête au moins une fois au cours de l'année. Il peut prendre différentes formes et durer de quelques heures à quelques jours. Les maux de tête les plus fréquents sont les céphalées de tension et la migraine. Les femmes ont plus souvent mal à la tête que les hommes. Les causes des maux de tête sont généralement sans gravité mais peuvent plus rarement être un symptôme d'une autre maladie plus sérieuse. »

Quels sont mes symptômes ?

Comment soulager ma douleur ?

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique pour savoir comment :

  • Identifier le mal en fonction de vos symptômes ;
  • vous soulager efficacement et rapidement ;
  • diminuer les risques de le subir à l'avenir.

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Consultez la fiche de synthèse « J'ai mal à la tête » élaborée pour vous par les experts du Club douleur Afrique

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Sénégalfleche Prise en charge des maladies chroniques à soins couteux : les femmes de Thiénaba mettent la main à la pâte

Walfadjri | Sénégal | 25/02/2014 | Lire l'article original

De nos jours, les maladies chroniques constituent un grave problème de santé publique (Correspondance) - Les femmes de la communauté rurale de Thiénaba, dans le département de Thiès sont décidées à prendre en main la lutte contre les maladies chroniques et à soins coûteux. Lesquelles maladies font rage dans leur localité.

C’est du moins tout le sens qu’il convient de donner au partenariat que leur association Fass diom, regroupant 18 groupements, a noué avec l’amicale des infirmiers chefs de poste du district sanitaire de Khombole. L’objectif de ce partenariat est de faire en sorte que des journées de consultations gratuites soient tenues régulièrement pour permettre de dépister les cas de diabète, de cancer du col de l’utérus et d’hypertension artérielle. Des pathologies qui, selon la secrétaire générale l’association, Nogaye Sow, sévissent dangereusement dans leur localité où elles sont sources d’inquiétude quand on sait le coût élevé que leur traitement nécessite mais aussi les moyens très limités des populations en zone rurale. Aussi, c’est dans le cadre de ce partenariat que s’est tenue, samedi dernier à Thiénéba, la première journée de consultations gratuites. Une journée qui a permis à des centaines de femmes mais aussi d’hommes de se consulter sans bourse délié et de se faire une idée exacte de leur état de santé. Pour le président de l’amicale des infirmiers chefs de poste du district sanitaire de Khombole, Niama Konaté, qui supervisait les travaux, l’initiative des femmes de la communauté rurale de Thiénéba permet à toutes les couches de la population d’avoir accès aux soins de santé.

Et poursuit-il, ces journées de consultations gratuites vont leur permettre d’assurer un suivi sanitaire correct des populations de leurs circonscriptions respectives. En effet, dit-il, l’amicale va se charger de répertorier tous les cas avérés et assurer en conséquence le suivi des personnes atteintes. S’agissant des cas les plus compliqués comme le cancer du col de l’utérus, les personnes affectées seront référées au niveau des centres hospitaliers et prises en charge par des spécialistes en la matière. Pour dire, assure-t-il, qu’avec ce partenariat, les personnes affectées auront tout l’accompagnement dont elles auront besoin de la part des structures sanitaires du district. Quid des autorités administratives et locales dont la présence à cette première journée de consultations gratuites peut être comprise comme un gage d’appui et de soutien ? Ce, d’autant que la santé fait partie intégrante des compétences transférées aux collectivités locales. Cette première journée de consultations gratuite a été entièrement financée par l’association des groupements féminins de Thiénaba avec l’appui de certains laboratoires du pays qui les ont accompagnées en termes de médicaments et de matériels. Aussi la secrétaire générale, Nogaye Sow, de l’association de dire toute la satisfaction qui est la leur. Une satisfaction d’autant grande que, selon elle, cette prise en charge des maladies chroniques et à soins coûteux a toujours été une préoccupation que ses sœurs et elles n’ont cessé de porter auprès de leurs partenaires et autres organisations qui s’investissent dans leur localité.

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !