X

AVANT PREMIERE : Nouvel outil d'aide à la prescription
23 éditions - 100% africain - 100% Mobile


AVANT PREMIERE : Nouvel outil d'aide à la prescription - 23 éditions - 100% africain - 100% Mobile

Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Sénégalfleche Baisse des cas de paludisme : Six pays africains ayant enregistré les meilleurs résultats récompensés

Le soleil | Sénégal | 02/02/2018 | Lire l'article original

L’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (Alma), dont l’objectif est de mettre fin à cette maladie en 2030, a récompensé, à Addis-Abeba, les six pays qui ont enregistré les meilleurs résultats. L’Alma a récompensé, lors du 30e Sommet de l’Union africaine, les six pays africains qui ont enregistré de bons résultats dans la lutte contre le paludisme.

Il s’agit de l’Algérie, des Comores, de Madagascar, de la Gambie, du Sénégal et du Zimbabwe. Selon un communiqué parvenu à la rédaction, ces Etats ont enregistré de fortes baisses des cas de paludisme. Ils se sont aussi distingués par leur leadership exemplaire dans la réduction des cas de paludisme, même si le progrès mondial et régional risque de perdre son élan.

Le document a souligné que les Prix d’excellence Alma 2018 ont été remis aux Chefs d’État de Madagascar, de la Gambie, du Sénégal et du Zimbabwe, des pays où le paludisme n’est plus l’une des premières causes de consultations. Le Président Macky Sall a, à ce titre, reçu le trophée décerné au Sénégal.

Par contre, le communiqué a relevé que, « même si les décès dus au paludisme ont chuté de plus de 60 % depuis 2000, le nombre de cas de paludisme a augmenté dans beaucoup de pays africains en 2016. Pour cette raison, « les progrès accomplis ces dernières années risquent de stagner », a-t-on averti, invitant à renforcer les efforts pour mieux « contrôler la maladie ». Mieux, « il est temps de consacrer des ressources aux programmes de lutte contre le paludisme », a déclaré le Premier ministre du Royaume du Swaziland, Dr Barnabas Sibusiso Dlamini.

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a invité les Etats et les partenaires à accorder plus de financements à la lutte contre le paludisme. Les intervenants à la cérémonie de remise des prix ont exhorté les pays africains à « faire du financement de la lutte contre le paludisme une priorité en s’assurant que des outils qui sauvent des vies, tels que des médicaments, des moustiquaires imprégnées et des campagnes de pulvérisation, sont à la portée des familles ». Ils ont également demandé que l’on investisse dans la surveillance de cette maladie en renforçant des systèmes de santé. Pour le secrétaire général de l’Alma, Joy Phumaphi, « il faut faire ce travail de manière intelligente pour avoir une longueur d’avance sur les moustiques et le parasite responsable du paludisme ».

Eugène KALY

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !